Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
A Maël, mon étincelle de vie... I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 €
Voir le deal

 

 A Maël, mon étincelle de vie...

Aller en bas 
AuteurMessage
Yut



Nombre de messages : 6
Localisation : Ardèche
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maël
Décédé(e) à : 4 mois de grossesse
Le : 23/11/2019
Date d'inscription : 29/02/2020

A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitimeMar 3 Mar - 13:36

Bonjour à toutes et tous.

Je suis nouvelle inscrite sur ce forum, et j'ai besoin aujourd'hui de partager mon histoire...

On s'est rencontré assez tôt avec mon conjoint, lui avait 18 ans et moi 23. Très vite, nous avons parlé enfants, car j'ai toujours voulu être maman un jour, et que je savais que notre différence d'âge aurait pu poser un problème. Je ne voulais pas en avoir tout de suite, mais pas trop tard non plus.

On a commencer à s'y mettre lorsque j'ai eu 32 ans, et deux mois plus tard, miracle! Test positif! Seulement deux jours plus tard, je me suis mise à saigner... Après plusieurs écho, il s'est avéré qu'il s'agissait d'une grossesse extra utérine. La grossesse a prit fin avec une piqûre, très vite après le diagnostique. Puis il a fallu attendre que les hormones de grossesse disparaissent pour recommencer.

Quelques mois plus tard, nouvelle surprise, nouvel espoir, qui s'est terminer en fausse couche précoce, quelques jours à peine après le résultat du test... Nouvel échec, mais nous tenions toujours bon. On avait jamais vraiment eu le temps de réaliser que tout était déjà fini.

Environ un an après, et malgré nos essais répétés, nouvelle grossesse. Je suis ravie, mais je n'y crois pas encore, et deux jours après la prise de sang qui confirme mon état, nouveaux saignements... Je vais voir le gynéco, qui ne sais pas trop ce qu'il se passe, et me dit de revenir plus tard. On sait que la grossesse n'est pas évolutive, mais on ne sais pas si c'est de nouveau une grossesse extra utérine ou une "simple" fausse-couche... Je continue de travailler (je suis aide à domicile), on est en été et j'ai du boulot par dessus la tête... Quand je retourne à l'hôpital pour me faire diagnostiquer, mon gynéco ne peux pas me recevoir tout de suite. Il est tard, j'attends 1h, et puis fini par rentrer chez moi, sans me faire ausculter.

Les saignements on presque cessé, et j'ai l'impression que tout est fini de toute façon... Deux jours plus tard, il est 19h et je me rend chez ma dernière vieille dame de la journée. Je suis fatiguée, et j'ai un peu mal au ventre, mais je me dis que c'est normal... Je fini par faire un malaise chez elle, avec vomissement, sueurs et tremblements... Je suis amenée aux urgences où j'explique mon cas. On me pose une perfusion et j’attends la visite du médecin... Il fini par passer, reste moins de 3 minutes dans mon box et me dit qu'il s'agit d'une fausse-couche. On me renvoi chez moi en me disant de revenir le lendemain pour une écho, car il n'y a plus de gynéco à cette heure-ci. Je passe une nuit horrible, assise, parce que dès que je tente de m'allonger, j'ai très mal au ventre.
Le lendemain, je suis reçu par le médecin, qui me fait une écho et change de couleur... Le bloc est prévenu en urgence, c'est une nouvelle grossesse extra-utérine, avec éclatement de ma trompe droite. Je suis opéré en vitesse, avec ablation de la-dite trompe. A mon réveil, on me dit que j'avais du sang jusqu'à très haut dans mon corps, et que c'est une chance que je m'en soit sorti. Après cette opération, on me conseil d'attendre 9 mois avant de retenter quoi que ce soit...

Ce qui nous mène à Juin 2019. J'ai 35 ans. Je vois le temps qui défile, et mes espoirs échaudés...

Mais voilà qu'en juillet, malgré ma seule trompe encore valide, je tombe de nouveau enceinte... Cette fois-ci, je m'interdit d’espérer avant les résultats de ma prise de sang, mais cette fois ci c'est bon! Grossesse évolutive, ce bébé est bien là! Je continue à bosser, malgré mes nausées chaque matin, jusqu'au jour où j'en peux plus. Ça doit faire environ un mois que je suis enceinte, et je suis déjà lessivée. Je me fait arrêter quelques jours pour souffler, et reprend le travail. Et ce même jour, sur le chemin du retour, je sens quelques chose d'humide dans ma culotte... Horrifiée, je me rend compte que c'est du sang. Je préviens tout de suite mon nouveau gynéco, qui me donne un rendez-vous pour le lendemain, mais je suis en stress total, je n'arrive pas à croire que ça m'arrive encore... Cependant, quand le gynéco me fait une écho, tout va bien. Il y a bien un petit cœur qui bas... Je suis arrêté tout de suite, et je dois passer un mois immobiliser, ce que je fait sans hésiter car cette grossesse là, je ne veux pas la perdre!

Viens la première écho, où je vois ce petit bébé s'agiter dans touts les sens, tellement qu'on me fait revenir pour finir les mesures, bébé remuant de trop pour cette cession. Tout à l'air de bien se passer, bien que je saigne toujours... On me dit que c'est pas grave, que ça arrive à plein de maman lors du premier trimestre. On me dit aussi que je peux recommencer à bouger un peu, et on m'encourage même à marcher un peu tous les jours... Je suis les recommandations à la lettre, je commence à vraiment y croire. Je passe la barre des trois mois, tout se passe comme un charme, bien que les saignements ne cessent pas...

Le quatrième mois passe, je vais entamer mon cinquième. J'ai une écho prévu dans 15 jours, celle du 5eme mois justement...

Mais ce matin là, le 23 novembre, en me réveillant, je sens bien que quelque chose ne va pas. Les saignements sont plus intenses. Je réveille mon compagnon (il est 4h du matin), et nous filons aux urgences... Chance pour nous (ou pas?) il n'y a personne à cette heure là, et je suis prise tout de suite. On m'installe dans un box, et une jeune femme viens me poser un catétaire... Elle se ratte, deux fois, puis change de bras. Je vois l'autre devenir bleu petit à petit, mais je ne dis rien. Et on attend. Longtemps. Le médecin n'est pas disponible pour l'instant nous dit-on... Je vais changer de protection car je sent bien que celle que je porte s'est remplie depuis qu'on est parti. Je me rend compte que je perd du sang en continu... En revenant, je demande à mon compagnon de les prévenir, que ça va pas, que ça s’accélère... J'ai mal dans le dos, j'ai peur, je ne sais pas quoi faire...

On vient me voir vite fait, mais rien n'a changé, le médecin n'est toujours pas là. L'infirmière repart... On les entends discuter et rire dans la pièce d'à coté. Je fini par me lever du lit, j'ai mal, je suis stressée... Je me lève, j'ai besoin de marcher... Et je sent quelque chose qui glisse, et reste coincé entre mes jambes. Je dois changer de couleur, parce que mon compagnon me dis de me ré allonger tout de suite. Il va tambouriner à la porte, disant qua ça va vraiment pas... Un interne et l'infirmière reviennent, me demande se qu'il se passe. Ils regardent entre mes jambes, et on l'air décontenancé... J'entends l'interne qui dit:

"-Qu'est ce que c'est que ça? C'est l'utérus?"

L'infirmière ne sait pas. On prend le lit roulant et on m’emmène à la maternité, qui est un étage au dessus... Je suis dans un état second. Je comprend sans comprendre... Je suis ailleurs tout en étant là. On laisse mon lit dans un couloir, et on me dit que l'on va prévenir quelqu'un... Car oui, personne à la maternité n'a encore été prévenu. Je suis seule avec mon compagnon qui ne sais ni ce qu'il se passe, ni quoi faire... Et je le sent glisser. Son petit corps s'échappe, et je ne peux rien faire pour le retenir... Je grimace, je geint, je lui dit "Ça sort! Ça sort!" Mon compagnon part chercher du monde en courant, je vois son inquiétude, mais je suis incapable de réagir, je suis comme absente. Des gens arrivent, une sage femme regarde entre mes jambe, et change de couleur... Elle me dit qu'effectivement, je viens de perdre mon bébé. On m’amène dans une salle, on tourne autour de moi, pleins de gens discutent, je ne comprend plus rien...

On me fait passer sur une table, on trouve que je perd beaucoup de sang... On m’explique qu'on ne peux pas tirer sur le cordon parce qu'il est trop petit et qu'il risque de lâcher. Je vois la sage-femme prendre mon bébé, encore chaud entre mes jambes, et la seule chose que je trouve à dire c'est à mon compagnon de ne pas regarder. On me refait passer sur un lit, on m’amène au bloc pour me faire un curetage d'urgence...

Pas de larmes, pas de cris, plus rien. Je ne suis plus rien. Je fait ce qu'on me demande: "Vous pouvez vous mettre sur la table? Vous pouvez tenir le masque?" Je les entends parler de leur week end, de leur nuit de garde, "Comment ça va toi aujourd'hui?..." Et puis plus rien. C'est au réveille que je commence à comprendre. Je l'ai perdu, et il n'y a plus rien à y faire...

On me ramène dans une chambre, on me dit que c'était un petit garçon, qu'il avait l'air en parfaite santé. On me demande si je veux le voir, on me parle d'autopsie, de papiers à signer... Enfin bref.

Je vais vous épargner la suite, ce message est déjà bien assez long comme ça.

Nous l'avons appelé Maël, et tout ce qu'il nous reste de lui, c'est quelques photo, et l'arbre que l'on plantera en son honneur, le jour de la date prévue de mon accouchement, le 02 mai. Ça fait un peu plus de trois mois maintenant, et la peine est toujours aussi profonde. Je ne sais plus qui je suis, ou ce que je veux... Je tiens bon pour mon entourage, mais je suis dévasté au plus profond de mon être, et je ne sais pas comment je pourrais me remettre de tout ça...

Mon bébé, mon étincelle de vie, ma perle d'éternité, mon petit amour, mon étoile filante, ma douleur, mon obsession...

Merci à ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu'au bout, et courage à vous tous qui partagez comme moi cette épreuve insurmontable...
Revenir en haut Aller en bas
damedesus



Nombre de messages : 2564
Localisation : paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Babybel

ELSA
Leon
Décédé(e) à : 12 semaines


Le : 17/03/2015

née le 02/03/2017
ne le 05/10/2018
Date d'inscription : 24/09/2015

A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: Re: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitimeMer 4 Mar - 7:22

La vie s'acharne contre vous... Douces pensees a Mael...

J'espere que ce forum t'apportera du reconfort, souvent cela aide de parler aux mamanges qui peuvent mieux te comprendre...

Je te souhaite beaucoup de courage pour les mois et les etapes de deuil a venir
Revenir en haut Aller en bas
MarieBM



Nombre de messages : 3
Localisation : Paris
Je suis : Maman de
Ange(s) : Grégoire

Décédé(e) à : Amiens
A 25 +1 SA
Le : 24/04/2019
Date d'inscription : 29/02/2020

A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: Re: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitimeMer 4 Mar - 10:14

Bonjour,
Beaucoup de courage à vous dans toutes ces épreuves, je compatis vraiment !
Concernant votre dernière grossesse, j'ai été dans le même cas il y a 10 mois de cela. Et j'en veux également à mon gynéco pour qui les saignement du premier trimestre ne sont jamais graves puisqu'il n'y a pas de " considérations foetales " d'après eux, et on se retrouve au deuxième trimestre dans une situation irréversible.
Toutes mes pensées à vous et votre petit Maël
Revenir en haut Aller en bas
Yut



Nombre de messages : 6
Localisation : Ardèche
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maël
Décédé(e) à : 4 mois de grossesse
Le : 23/11/2019
Date d'inscription : 29/02/2020

A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: Re: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitimeJeu 5 Mar - 7:04

Merci pour vos pensées à notre petit ange...

Et merci pour vos mots de réconfort...

C'est tellement dur de retrouver un sens à la vie après ce genre d'épreuve...
Revenir en haut Aller en bas
Audreyyy



Nombre de messages : 495
Localisation : Belgique
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maxence
Décédé(e) à : 15semaines de grossesse
Le : 11/05/2017




Date d'inscription : 15/05/2017

A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: Re: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitimeDim 15 Mar - 6:20

Je fais défiler votre message nous racontant votre vécu, votre prise en charge désastreuse dans cet hôpital dénue de respect, d'empathie… Je comprends votre révolte pour l'avoir vécu voici presque 3 ans dans d'autres circonstances, celle que la vie nous impose en nous demandant de faire un choix. 
On vous demandera certainement de vous relever, de voir positivement l'avenir mais laissez-vous du temps et n'écoutez pas les gens qui ne peuvent pas comprendre votre peine et qui pense pouvoir panser vos blessures par quelques douces paroles. 
Bien entendu, la révolte, la colère, la rage, la tristesse vous submergent. Comment pourrait-il en être autrement ? Votre petit Maël a certainement rejoint mon petit Maxence et toutes ces étoiles brillent ensemble à l'unisson. 
Gardez espoir mais surtout, trouvez un gynécologue prêt à vous soutenir et peut-être envisager un cerclage au vu du nombre de fausses-couches. Quand vous serez prêts à nouveau, remuez ciel et terre… pour qu'on vous écoute. Qui connait mieux votre corps que vous même ?
Revenir en haut Aller en bas
Yut



Nombre de messages : 6
Localisation : Ardèche
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maël
Décédé(e) à : 4 mois de grossesse
Le : 23/11/2019
Date d'inscription : 29/02/2020

A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: Re: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitimeDim 3 Mai - 3:41

"C'était un p'tit bonheur qui c'était annoncé,
Avec beaucoup d'attentes, nous avons espéré
On t'a bien vu bouger, entièrement aimé
Mais bien trop déjà que tu nous as quitté

Mes jours, mes nuits, mes peines sans toi sont décuplées,
Comment se résigner à ton départ prématuré?
Plus jamais dans ma vie je ne vivrai cette insouciance,
De croire que tout était écrit d'avance..."

Hier aurai pu être le plus beau jour de ma vie. J'aurai aimé planter ton arbre mais le temps maussade ne nous le permet pas. Je suis pas sûre que ça y change quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A Maël, mon étincelle de vie... Empty
MessageSujet: Re: A Maël, mon étincelle de vie...   A Maël, mon étincelle de vie... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
A Maël, mon étincelle de vie...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: