Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Mon bébé Bulle I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -16%
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence ...
Voir le deal
58.91 €

 

 Mon bébé Bulle

Aller en bas 
AuteurMessage
Fainaew



Nombre de messages : 16
Localisation : SHERBROOKE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé Bulle
Décédé(e) à : 16 SA
Le : N/A
Date d'inscription : 04/05/2020

Mon bébé Bulle Empty
MessageSujet: Mon bébé Bulle   Mon bébé Bulle Icon_minitimeJeu 14 Mai - 17:35

Bonjour,

Je me suis inscrite sur ce forum car je suis malheureusement mamange et je ressens le besoin de partager mon expérience avec des femmes qui comprendront ce que je vis/ressens. 
J'ai arrêté ma contraception en juin 2018, à l'âge de 33ans. Je ne m'attendais pas à tomber enceinte trop rapidement, vu mon âge, mais je ne m'attendais pas non plus à ce que ce soit si difficile. Mes cycles étaient réguliers mais je saignais très tôt après l'ovulation, rendant toute nidification impossible. J'ai consulté un médecin au bout de 9 mois pour lui demander de m'orienter vers un gynécologue (ici au Québec, les gynécologues de villes n'existent pas et il faut être recommandé par son médecin), mais il n'a pas voulu en me disant qu'il fallait attendre un an (alors que j'avais de toute évidence un problème, mais bon...), que je devais donc revenir dans 3 mois pour qu'il m'oriente vers la clinique de fertilité et qu'il allait me prescrire une prise de sang parce que si ça se trouve j'étais déjà enceinte et je ne le savais pas... Neutral scratch Au bout d'un an j'ai appelé la clinique de fertilité et il y avait 5 mois d'attente  Shocked Suspect Evil or Very Mad C'est donc au bout de 18 mois d'essais infructueux que j'ai commencé un traitement de stimulation ovarienne.
Ca a plutôt bien fonctionné puisque je suis tombée enceinte le premier mois. Les 2 premières semaines, j'étais aux anges. Toute cette période d'infertilité avait été très difficile pour moi car je voyais autour de moi les collègues/amies/conjointes d'amies/etc.. tomber enceintes les unes après les autres. C'est arrivé plusieurs fois d'en entendre dire qu'elles ne s'attendaient pas à ce que ça marche aussi vite et c'était un crève coeur pour moi, surtout les derniers mois. J'étais donc persuadée qu'on avait fait le plus difficile et je vivais ça contre une victoire contre le destin, toussa toussa. 
Puis j'ai eu les symptômes du premier trimestre. Je dois dire que j'ai été assez surprise que ce soit aussi intense, mais je me disais que c'était bon signe, que mon placenta produisait plein d'hormones et que ça devait permettre au bébé de bien s'accrocher. J'ai aussi eu quelques saignements qui nous ont un peu inquiétés, mais au final bébé était bien là, son coeur battait bien).
Lorsque je me suis rendue à l'échographie du 1er trimestre, j'avais vraiment hâte de voir mon bébé et j'étais persuadée qu'après ça tout irait bien. On en était tellement sûrs, mon conjoint et moi, qu'on ne s'est pas rendu compte tout de suite que la technicienne manquait franchement d'enthousiasme, et qu'elle remesurait la clarté nucale encore et encore... On était trop occupés à s'extasier sur ses petits doigts et ses cabrioles. Je dois dire que paradoxalement, ça a été, en même temps, une des plus belles et une des pires expériences de ma vie. La technicienne est partie, on a attendu, puis un médecin est venu et a repris des mesures.  Et elle nous a dit : "La clarté nucale est normale, mais je suis obligée de vous dire qu'on ne voit pas l'os propre du nez, qui est aussi un signe de trisomie 21". Voilà. Toute notre joie est partie. Elle m'a prescrit une prise de sang, le test d'ADN foetal circulant, mais comme on était vendredi je devais attendre le lundi suivant, puis encore une semaine, avant d'avoir le résultat. Dans l'intervalle, on a écumé les sites et forums internet, on a lu beaucoup de messages disant que l'os propre du nez était difficile à voir à 12 semaines de grossesse et que la plupart du temps il s'agissait de fausses alertes. Mais finalement, quand le médecin m'a rappelé, les résultats n'étaient pas bons, donc on m'a donné rendez-vous pour une amniocentèse + un entretien avec une généticienne + un bilan hormonal car je faisais de l'hyperthyroïdie (très vraisemblablement liée à la trisomie de mon bébé Bulle). J'ai pu revoir mon bébé : il était beau, tout bien formé, la clarté nucale était nickel, mais on ne voyait toujours pas l'os du nez  Sad On m'a demandé si je voulais connaître son sexe mais je n'étais pas sûre de le vouloir. Je ne le connais toujours pas, mais je pourrai toujours les recontacter si jamais j'en ressens le besoin un jour.
Pendant tout ce processus, le personnel médical a été irréprochable. Mon conjoint et moi nous sommes serré les coudes et il m'a attendue pendant de longues heures sur le stationnement de l'hôpital, COVID-19 oblige... 
Quelques jours après l'amnio, nous avons reçu les résultats : positifs, comme nous nous y attendions. C'est là qu'a commencé la partie la plus difficile : j'ai dû appeler moi-même le planning familial et laisser un message sur leur répondeur téléphonique pour leur dire que je voulais subir une interruption de grossesse. Parce qu'on avait pris notre décision depuis le jour de l'écho : si notre bébé était atteint de trisomie, nous ne souhaitions pas mener la grossesse à terme. Nous ne voulons pas voir notre enfant souffrir, que ce soit physiquement ou psychologiquement. Je n'aurais pas supporté de voir les regards curieux, attristés ou dédaigneux des autres sur mon enfant. Pas parce que ça m'importe, mais parce qu' un jour, les regards, les réflexion, l'attitude des gens l'auraient atteint lui/elle aussi. Et qui se serait occupé de notre enfant lorsqu'il serait adulte et que nous serions trop vieux pour le faire nous mêmes ? On a du décider de ce qu'on voulait faire du corps du bébé (alors qu'il était encore dans mon ventre), contacter mon employeur. Le même jour, j'ai été contactée par le service maternité sans danger de mon employeur et par mon médecin, qui voulait me donner mon prochain rendez-vous de suivi... et leur annoncer que j'avais choisi de ne pas garder mon bébé. 
J'ai subi une IMG par aspiration. Ca s'est fait en 2 jours : le premier jour, on a inséré des tiges dans mon col pour l'ouvrir. Ca a été la partie la plus douloureuse : j'ai failli tomber dans les pommes et vomir partout. J'étais tellement malade que je n'étais même pas capable d'écouter les consignes de l'infirmière pour le lendemain, et j'ai passé l'après-midi dans mon lit. J'ai fini par prendre le Xanax et la morphine qu'on m'avait remis pour pouvoir dormir la nuit. Le lendemain en revanche, j'étais tellement shootée que je n'ai pas réalisé ce qu'il se passait. J'ai pleuré comme une madeleine jusqu'à ce qu'on me pose la perfusion, puis je me suis retrouvée toute engourdie, autant physiquement que psychologiquement (et là franchement, je remercie la médecine moderne). Après la pose des tiges, j'appréhendais beaucoup l'intervention, mais ça a été la partie la plus "facile" (la moins pire plutôt). Les suites ont aussi été très peu douloureuses.
Parmi les choses qui m'ont le plus affectées, il y a le jour où on est allés chercher les cendres de notre bébé au crématorium (on ne voulait pas qu'il aille "à la poubelle", alors on l'a pris avec nous). Je me suis présentée en expliquant que je venais chercher des cendres, et la dame à l'accueil m'a demandé le nom du défunt... Ca a été difficile pour moi d'expliquer que c'était mon bébé et qu'il n'avait pas pu avoir de nom sans m'effondrer en larmes. En plus le coffret en bois dans lequel ont été mises ses cendres est très moche, on dirait un tombeau miniature et en dessous il y a écrit "Bébé de...". Quand j'en aurai le courage je me renseignerai pour voir si on ne peut pas le "transférer" dans quelque chose de plus beau. Je sais que ça peut paraître bête (ou glauque) mais c'est important pour moi qu'il ait un beau "cocon".
On n'en a parlé qu'à très peu de personnes : nos employeurs, car on ne pouvait pas travailler normalement à ce moment là, et à 2 amies. On attendait d'être sûrs que tout allait bien pour l'apprendre à nos familles. L'avantage c'est qu'on a pû vivre notre deuil en toute intimité, sans devoir gérer la peine des autres. Le désavantage c'est que je me sens parfois bien seule. Il y a des moments où j'aimerais vraiment qu'on me demande comment je vais, parce que je ne vais pas bien, mais comme personne n'est au courant... Et je trouve ça délicat d'aller vers les 2 amies qui sont au courant car l'une est enceinte et n'a visiblement pas envie d'entendre parler de ça, et l'autre ne comprend pas bien ce que je ressens. Je trouve aussi que c'est un peu "violent" de parler de toutes ces choses à des gens qui ne l'ont pas demandé et qui ne sauront de toute façon pas trouver les mots qui m'apaisent car il n'y en a pas.
Mais la vie continue. Ca fait un mois et demi que bébé Bulle est parti et nous avons décidé de nous remettre aux essais bébé. Je suis en plein retour de couches et j'ai recommencé à prendre mon traitement de stimulation ovarienne en espérant qu'un nouveau bébé, en pleine santé cette fois, viendra bientôt s'installer dans mon bidou. Grâce au traitement je n'aurai sûrement pas à attendre encore 18 mois, et on nous a assuré qu'il y avait très peu de chances que nos futurs enfants soient à nouveau atteints de trisomie. En attendant, on a de quoi s'occuper puisqu'on travaille et on se prépare à emménager dans notre première maison, le meilleur est donc très probablement devant nous Smile

Merci de m'avoir lue et plein d'amour sur vous et vos enfants  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Soso18

Soso18

Nombre de messages : 196
Localisation : Idf
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé A
Décédé(e) à : 25 + 5 sa
Le : 24/01/2017
Date d'inscription : 11/02/2017

Mon bébé Bulle Empty
MessageSujet: Re: Mon bébé Bulle   Mon bébé Bulle Icon_minitimeSam 16 Mai - 8:37

Bonjour Fainaew,

Ca me rend toujours aussi triste de voir que beaucoup de maman doivent passer par cette tragédie !

Tout ce que je te souhaite c'est d'enfin pouvoir tenir dans tes bras ce bébé tant attendu, il faut garder espoir et je vois que malgré tout tu essaies de rester positive sur ce que tu réserves l'avenir et c'est une bonne chose même si c'est souvent difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Fainaew



Nombre de messages : 16
Localisation : SHERBROOKE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé Bulle
Décédé(e) à : 16 SA
Le : N/A
Date d'inscription : 04/05/2020

Mon bébé Bulle Empty
MessageSujet: Re: Mon bébé Bulle   Mon bébé Bulle Icon_minitimeSam 16 Mai - 18:55

Merci beaucoup Soso18 !

Ça a été une épreuve très difficile, mais elle m'a aussi fait prendre conscience de la chance que j'avais d'être si bien entourée, qu'il s'agisse de mon conjoint, de mes amis ou de ma cheffe... Même mon médecin m'a appelée pour prendre de mes nouvelles. Je me suis souvent dit qu'il y avait bien des gens qui vivaient des moments difficiles sans avoir tout ce cocon autour d'eux. Il y a aussi des couples qui n'ont même pas la chance de pouvoir être parents. Alors je me concentre là dessus, et sur le fait que ce n'était qu'une embûche et qu'on va montrer au "destin" qu'on ne va pas se laisser décourager comme ça  Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
Lilou14



Nombre de messages : 2
Localisation : Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé garçon
Décédé(e) à : 15 semaines
Le : 8/05/2020
Date d'inscription : 27/05/2020

Mon bébé Bulle Empty
MessageSujet: Re: Mon bébé Bulle   Mon bébé Bulle Icon_minitimeVen 29 Mai - 14:31

Bonjour Fainaew,
Notre histoire est similaire.
J’ai vécu aussi un IMG il y a trois semaines pour cause de trisomie.
C’est quelque chose dont on ne s’attend jamais vivre!
Tous les tests prénataux se sont déroulés de la même façon que toi et je ne pouvais aussi être
Accompagnée vu la Covid... La différence c’est que j’ai dû avoir une induction, ils ne faisaient plus
de curetage sous anesthésie générale à l’hôpital où j’étais dû à la Covid encore une fois. Nous aussi
Nous en avions parlé à pratiquement personne, donc je
Comprend ce que tu vie de te sentir parfois
Seule et d’avoir besoin d’en parler! Si tu veux échanger avec moi, n’hésites pas!
Revenir en haut Aller en bas
Fainaew



Nombre de messages : 16
Localisation : SHERBROOKE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé Bulle
Décédé(e) à : 16 SA
Le : N/A
Date d'inscription : 04/05/2020

Mon bébé Bulle Empty
MessageSujet: Re: Mon bébé Bulle   Mon bébé Bulle Icon_minitimeSam 30 Mai - 7:08

Bonjour Lilou14,

Je suis sincèrement désolée de te compter parmi nous.
J'espère que ton conjoint et toi vous remettez doucement de cette épreuve et je vous souhaite plus de chance et plein de bonheur pour la suite.
Je t'envoie un mp Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mon bébé Bulle Empty
MessageSujet: Re: Mon bébé Bulle   Mon bébé Bulle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon bébé Bulle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: