Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Doryan, mon petit cadeaux I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
 

 Doryan, mon petit cadeaux

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
poulette1982

poulette1982


Nombre de messages : 1
Age : 40
Localisation : Versailles, France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Doryan
Décédé(e) à : 28 semaines
Le : 28/10/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

Doryan, mon petit cadeaux Empty
MessageSujet: Doryan, mon petit cadeaux   Doryan, mon petit cadeaux Icon_minitimeVen 5 Déc - 18:32

Bonjour,

je m'appelle Sandrine , j'ai 26 ans, je vis en région parisienne, en France.

Je suis tombée enceinte en avril. C'était mon premier bébé. Un bébé pour lequel on a pris notre temps avant de le mettre en route (7 ans d'amour). On voulait être sur que toutes les "conditions" idéales soient réunis pour l'accueillir.On le voulait tellement.

Lors de la deuxième écho a 22SA le dr nous dit qu'il y a un problème à la vessie et au niveau des reins. En fait le système urinaire est bouché au niveau de l'urètre ce qui a enflammé les reins et faisait contracté inutillement la vessie.

Après plusieurs semaines d'échographies, d'examens en tout genre (ponction de sang fœtale, irm etc ....), le verdict tombe. Le bouchon dans l'urètre est levé mais les docteurs ont diagnostiqué que les reins ont été sévèrement touché, qu'il y a un grand grand risque d'insuffisance rénale et que la vessie ne se contracte plus. En clair, insuffisance rénale + incontinence à vie.
On ne voulait et ne pouvait faire subir ça à notre petit bout.

La décision est prise, il faut interrompre la grossesse. LA décision la plus difficile de notre vie.

J ai été hospitalisé le lundi matin. A peine arrivée direction les salles de naissances pour me poser la péridurale que j'aurai en continue jusqu'à la fin de l'accouchement puis ils font ce qu'il appelle le geste de fin de vie in-utero. C'est le même geste que pour une ponction de sang fœtale ou une amio. Une grande aiguille dans mon ventre qui injecte d'abord un anesthésiant pour l'endormir puis en deuxième un médicament qui arrête le cœur. 5 min avant "le geste " je le sens encore bouger en moi.

Le choc a été brutal, caché derrière des champs stérile pour que nous ne voyons pas "le geste", je m'effondre quand ma sage femme me dit ca y ai c'est fini. Mon cœur éclate en mille morceaux et mon amour est aussi abattu que moi.
Après 20 min , on me fait un contrôle écho pour être sur que tout est vraiment fini.
J'avais encore l'impression de le sentir bouger, je me refusait de me dire qu'il est mort en moi.

Peu après on m'administre les médicaments pour déclencher l'accouchement, les contractions. Je retourne dans ma chambre vers 15h, il faut attendre. Je veux en finir au plus vite mais malheureusement mère nature joue encore avec mes nerfs. Fin de soirée toujours rien, je passe la nuit à me réveiller toutes les heures de peur de perdre les eaux dans mon lit et de ne pas le sentir. ET au petit matin toujours rien pas de contraction.

La sage femme m'ausculte a 8h et me dit qu'on va me percer la poche des eaux.
Trente minutes plus tard je retourne en salle de naissance, la même qu'hier ou le cœur de mon petit ange a cessé de battre. On me perce la poche des eaux et la les contractions arrivent. Le temps passe a une vitesse folle.

Arrive le moment ou on me dit de pousser et la je n'y arrive pas, je fond en larmes, je n'ai pas le courage de l'expulsé. je veux qu'il reste avec moi. C'était horrible je le sentais glissé de moi. A la fin j'ai été obligé de pousser je n'en pouvais plus, je poussais en pleurant et en criant ma colère.
Ça y ait c'est fini, il n'est plus la. Il est 12h25

Les sages-femmes nous laissent seuls un petit moment. Mon chéri s'effondre sur moi, on essaie de se consoler l'un et l'autre mais la peine est tellement intense que s'est impossible. Je me sens vide, creuse et inutile.

Au début je ne voulais pas le voir, peur de voir l'image d'un bébé mort, l'image de quelque chose d'horrible qui me traumatiserai. Mais dans la nuit je craque et change d'avis j'ai le sentiment qu'on me l'a volé, arraché.
Ma sage femme m'emmène le voir et la je fond devant ce petit être magnifique. Tellement paisible, on avait l'impression qu'il dormait.Soulagement, je passe une bonne heure avec lui, à le contempler, le toucher, le regarder sans rien dire. Puis je lui dit au revoir. Je le laisse partir, on ne me la pas pris, c'est moi qui l'ai laissé s'en aller.

Je suis rentrée le lendemain de l'hôpital, je ne culpabilisait presque plus déjà mais j'avais ce sentiment d'injustice. Pourquoi? Pourquoi nous? Des questions sans réponse malheureusement.

Je sais que la douleur passera avec le temps, mais mon petit Doryan me manque terriblement, quand je l'ai vu j'en suis tombé amoureuse. Je n'ai quasi rien vécu avec lui et pourtant je l'aime de tout mon cœur.

Je trouve cela tellement injuste. Je l'aime tellement.... La première semaine, tout les matins en me reveillant je pleurais, ca me crevais le coeur, la douleur en devenait presque physique......Quand je l'ai vu (mon Doryan) , ce fameux amour maternel que je ne pensais pas avoir s'est éveillé et maintenant c'est la frustation car je ne peux le partager avec lui.
J'ai encore l'impression qu'il me manque une partie de moi, j'ai un vide, un trou qui me prend le coeur, le ventre.
Je sais qu'à l'hopital ils ont pris des photos de lui, j'ai hate de les récupérer pour pouvoir le voir à nouveaux et pouvoir pleurer sur son image.

La deuxième semaine, je suis passée par tout les sentiments possibles je crois. Au début peine et pleurs, puis culpabilité et frustations de ne pas pouvoir lui donner mon amour et maintenant colère, colère envers moi mais aussi envers tout le monde. Je m'en veux et j'en veux au monde entier. Pourquoi? je n'en sais rien et ça m'ennerve encore plus je crois, de ne pas avoir de réponse, pas de raison à ce que nous vivons.

Je me demande une fois la colère passée que va t il me rester? un souvenir s'une journée de douleurs physiques et morales, quelques photos de lui, son bracelet de naissance. C'est bien peu par rapport à ce qu'on a subi. Je crois que je passe de la colère à l'amertume.

J'ai de plus en plus de mal à en parler. Parler à ma famille, a mes amis, je sais que ça leur fait du mal. Mais ils sont là, ils m'écoutent quand même, même si je sens la gène quand ils me regardent. Du coup j'évite d'en parler, même à mon amour, je sais qu'il souffre aussi mais il ne le montre pas. Les mots ont de plus en plus de mal à sortir, comme les larmes. Je n'arrive plus à pleurer. Je me trouve ecoeurante de ne pas pleurer mon ange, alors je pleure intérieurement. J'ai l'impression de faire un blocage, plus rien de veux sortir. Si je laisse sortir les mots je le laisse encore partir et encore et encore. Il s'echappe un peu plus de mon esprit chaque jour après s'etre echapper de mon ventre.

C'est pour ça que je vous écrit, les mots sortent de ma tête mais pas de ma bouche. Ca me libère un peu. Je vais voir la psychologue du service des grossesses à hauts risques où j'ai accouché la semaine prochaine. J'espère que ça va me faire du bien.

Désolé pour la longueur de mon post. J'espère que mon témoignage servira à l'une d'entres nous qui aura perdu son ange dans des circonstances similaires.

Merci d'avoir pris le temps de me lire.

Sandrine
Revenir en haut Aller en bas
5foismaman

5foismaman


Nombre de messages : 294
Age : 51
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marianne et Laurence
Décédé(e) à : 35 semaines de grossesse
Le : 2 juin 1999
Date d'inscription : 07/01/2009

Doryan, mon petit cadeaux Empty
MessageSujet: Re: Doryan, mon petit cadeaux   Doryan, mon petit cadeaux Icon_minitimeLun 19 Jan - 16:27

Bonjour Sandrine,
Comme la décision de metrre fin à la grossesse a dû être difficile à prendre. Mais c'est probablement ce qu'il y avait de mieux à faire pour bébé Doryan.

Je suis en pensée avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Suelavie

Suelavie


Nombre de messages : 865
Localisation : Montréal (Québec)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alix
Décédé(e) à : 24 semaines
Le : 12/09/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

Doryan, mon petit cadeaux Empty
MessageSujet: Re: Doryan, mon petit cadeaux   Doryan, mon petit cadeaux Icon_minitimeLun 19 Jan - 19:20

Bonjour Sandrine,

Juste un petit mot pour te dire que je comprends ta douleur. J'ai perdu ma choupinette à 24 semaines et mon amour pour elle est si grand et si fort qu'il ne s'atténuera jamais, j'en ai la conviction.

N'hésite pas à écrire ce que tu vis, nous sommes là.

Suzanne, mamange de la belle Alix
Revenir en haut Aller en bas
harwill_12

harwill_12


Nombre de messages : 73
Age : 52
Localisation : France, Bordeaux
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ethan
Décédé(e) à : 32 SA
Le : 04.07.2007
Date d'inscription : 04/12/2008

Doryan, mon petit cadeaux Empty
MessageSujet: Re: Doryan, mon petit cadeaux   Doryan, mon petit cadeaux Icon_minitimeMar 20 Jan - 4:21

Bonjour Sandrine,

Malheureusement bienvenue parmi nous. Tu fais bien de venir écrire ici et vider ce que tu as sur le cœur. Si les mots ne sortent pas de ta bouche au moins tes mains glissent sur le clavier et te permettent de lâcher prise. Vous avez pris tous les deux une décision très courageuse par amour pour votre bébé. Mais quoi que tu puisses penser maintenant sache que jamais tu n'oublieras Doryan en parlant de lui bien au contraire. Parce qu'une fois la colère passée effectivement il reste les souvenirs mais surtout cet amour inconditionnel que nous portons à nos enfants et parler d'eux permet de faire vivre cet amour et même si cela peut déranger certaines personnes c'est le seul moyen que nous avons nous parents d'anges de faire vivre nos enfants auprès de nous encore et toujours. Alors si tu ne peux pas en parler autour de toi ou si tu n'y arrive pas encore viens le faire ici, ton petit bonhomme fais partie de notre famille. Ton chéri finira ausi par en parler sois en certaine. La seule chose que nous ne saurons jamais c'est la réponse à ce fichu "pourquoi", on apprend juste à vivre avec.
Je te souhaite plein de courage Sandrine, et sache que l'espoir peut revenir.
Douces pensées vers les étoiles de nos amours chéris Like a Star @ heaven Ange
Revenir en haut Aller en bas
 
Doryan, mon petit cadeaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envie de souffler une penser d'Amour a ma luna bientot 3 ans déja je t'aime fort et je vais apprendre à vivre les années suivante sans toi prés de moi... mais tu vie en moi
» Jour de l'an - le jour prévu de sa naissance
» Maxence, mon petit amour, mon petit ange, parti trop tôt...
» IDEES CADEAUX
» des idées de cadeaux pour une nouvelle maman?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: