Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
A mon ange Ael I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
 

 A mon ange Ael

Aller en bas 
+4
Muzichik
mqry29
amour2grenouille
LucieetNico
8 participants
AuteurMessage
LucieetNico




Nombre de messages : 2
Localisation : MORLAIX
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ael
Décédé(e) à : 25 SA
Le : 14/07/2009
Date d'inscription : 03/12/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeVen 4 Déc - 10:37

Il a moi aussi bien longtemps que je lis vos douloureuses expériences sur ce portail, mais je n'avais encore jamais trouver la foce de raconter la mienne. Vos échanges m'ont permis de mettre des mots sue ce que nous ressentions, et aujourd'hui je suis prête...

Il y a maintenant 4 mois nous avons dû affronter une terrible épreuve de la vie. Je sentais grandir en moi l’enfant que nous avions désiré, notre premier enfant. Nous étions heureux et faisions des projets d’avenir pour notre famille. Et puis un jour un mauvais pressentiment et de terribles douleurs nous conduisent aux urgences de la maternité. Enceinte de 5 mois à l’époque j’avais le corps d’une femme enceinte de neuf moi. Alors que mon gynécologue examine avec attention les images de l’échographie sur son écran, mon cœur s’arrête au moment où je vois passer sur son visage une inquiétude certaine. Je regarde mon conjoint, il est aussi perdu que moi. « Il y a un problème » m’annonce alors posément et calmement mon gynécologue. Sa douceur me rassure, je ne panique pas : « à chaque problème sa solution ». Je me répète sans cesse cette phrase dans la tête afin d’essayer de m’en persuader. Il nous fait part de ses doutes quant au diagnostic et m’oriente vers un hôpital spécialisé dans le diagnostic périnatal. Sur le trajet, mon conjoint et moi ne parlons pas, perdus dans nos pensées, essayant de se raccrocher à la moindre pensée positive. Je suis alors prise en charge par une gynécologue obstétricienne spécialisée dans les grossesses pathologiques. Elle m’examine, l’échographie et longue, interminable, je souffre terriblement. « Nous allons nous assoir et discuter » nous dit elle. A ses côtés une autre femme médecin. Toutes deux sont calmes et posées et puis je vois ses yeux rougir. C’est à ce moment là que je comprends, tout s’écroule ! Mais j’ai besoin de l’entendre, qu’elle me le dise. « Votre Bébé est en grande difficulté » nous annonce-t-elle. « Il ne souffre pas. Tant qu’il est en vous il ne souffre pas. Mais son cœur est compressé par des poumons hypertrophiés. Son cœur va s’arrêter de battre, quand, je ne le sais pas, mais votre petit garçon ne pourra pas vivre » Cette femme est habituée à ces situations heureusement d’ailleurs car son empathie nous porte. Elle se sent concernée. S’ensuivent alors l’annonce des « solutions ». Nous avons le choix ; soit nous choisissons le recours à une interruption médicale de grossesse soit j’attends la mort de mon petit garçon in utéro. Dans ma tête je me dis : « comment peut-on me demander de choisir entre l’attente de la mort de mon enfant et la décision de lui donner la mort au lieu de lui donner la vie !! ». Je veux le garder, je ne veux pas m’en séparer, jamais ! Je le sens bouger en moi, il est en vie, je l’aime, nous l’aimons. Mon conjoint si tendre, si patient, si présent me soutiens dans mes choix. Notre décision est unanime, « nous allons attendre ». Les jours se passent, je profite de chaque instant de partage avec mon enfant, je vis ce que j’ai à vivre avec lui, je suis réceptive au moindre mouvement de sa part, je lui parle, lui dis tout ce que j’ai à lui dire. Et puis un jour je me réveille avec un sentiment de tristesse indicible. Il faut que ça s’arrête, je suis en train de me noyer ! J’ai peur qu’il souffre, j’ai vraiment peur. Il ressent toute ma souffrance je le sais. Nous choisissons alors d’avoir recours à une interruption médicale de grossesse. On nous explique alors toute la procédure ; nous aurons le droit de reconnaître notre enfant, de lui donner un prénom. Nous pourrons le voir si nous le souhaitons, nous aurons droit aux congés de maternité et de paternité si nous le souhaitons… En ce qui me concerne la question ne se pose pas, bien sûr que je veux voir mon enfant ! Je sais que certaines personnes de mon entourage trouvent cette idée « morbide », mais rien de ce qu’ils pourront me dire ne pourra me faire changer d’avis. Je sais que le fait de voir son enfant mort est essentiel au travail de deuil, il est nécessaire d’être confronté à la réalité. « Pour pouvoir lui dire au revoir, il faut déjà que je puisse lui dire bonjour ». Mon conjoint lui a choisi de ne pas le voir, j’ai compris ce choix et je le respecterai toujours. Mais il restera près de moi tout au long de l’accouchement. Le personnel médical nous considère comme des parents à part entière, ils sont particulièrement attentionnés avec nous. Je me rends compte aujourd’hui que nous avons eu beaucoup de chance. Beaucoup de couples dans notre cas n’ont pas eu autant de considération. Hors un accompagnement médical de qualité, la reconnaissance du statut de parents sont essentiels à la reconstruction. C’est cette reconnaissance qui nous permet d’avoir la tête hors de l’eau et de ne pas sombrer. Le 14 Juillet, alors que les gens font la fête dehors, j’accouche de mon enfant. C’est long, très long, interminable, la journée se passe et mon col est à peine dilaté. Heureusement la péridurale est là pour m’aider à supporter la douleur. Et mon conjoint toujours aussi présent à mes côtés, c’est mon Pillier ! Sa seule présence m’apaise. En fin de soirée arrive « ma » sage-femme, la seule avec qui nous nous sentons vraiment à l’aise. A ce moment là, tout ce déclenche. Je suis envahie par des sentiments très contradictoires ; je suis impatiente mais j’ai envie d’arrêter le temps, je suis heureuse et profondément triste et au final tout ce que je veux c’est voir mon enfant, le porter, l’embrasser. Très rapidement la sage femme l’emporte avec elle pour le préparer. Ce qui me touche le plus c’est qu’elle est délicate avec lui, elle le porte comme n’importe quel autre enfant qui viendrait de naître. Je ne la remercierai jamais assez pour cela. Elle revient me voir, seule, elle prend le temps de me décrire l’apparence physique de mon fils afin que je ne sois pas « choquée ».Puis mon conjoint sort et elle revient avec mon fils. Je me retrouve enfin seul avec lui « Dieu que je l’aime cet enfant », je suis tellement fière de lui. Je partage avec mon fils, le moment le plus intense de toute ma vie. J’ai envie que le temps s’arrête, qu’on nous laisse tranquille. Mais très vite la réalité me rattrape, je dois lui dire au revoir.

Nous avons appelé notre fils Ael, prénom qui signifie ange en breton. Un prénom qui nous avait interpelés bien avant que tout s’écroule, comme quoi…

Aujourd’hui il ne se passe pas un jour sans que je pense à lui. Nous apprenons à apprivoiser son absence physique. Ce qui m’apaise c’est de savoir qu’il est présent dans notre cœur à tout jamais. Après tout, la mort fait partie de la vie et nous devons apprendre à vivre avec cette idée.

Je suis une mamange et nous t’aimons mon Amour.
Revenir en haut Aller en bas
amour2grenouille

amour2grenouille


Nombre de messages : 228
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : nicolas
Décédé(e) à : 23SA+6Jours
Le : 19 OCTOBRE 2009
Date d'inscription : 20/11/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: Re: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeVen 4 Déc - 11:02

bonjour,
ton témoignage m'a terriblement bouleversé.
ça ne fait pas longtemps que je suis inscrite ,mais moi aussi c'est en lisant ces témoignages que j'ai trouvé la force d'écrire.
Bizzarement,ça m'a fait du bien de voir,malheureusement,qu'il y a d'autres histoires qui ne se finissent pas bien,de voir que d'autres personnes sont passés par là et qu'elles peuvent nous aider ,nous réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
mqry29

mqry29


Nombre de messages : 1011
Age : 38
Localisation : bretagne france
Je suis : Maman de
Ange(s) : matilin mon petit ange qui a mis ses ailes beaucoup trop tôt.

Décédé(e) à : 35 semaines
Le : 30 septembre 2008
Parce qu'une vie aussi brève soit elle laisse son empreinte.
Date d'inscription : 05/12/2008

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: Re: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeVen 4 Déc - 18:20

bonjour nouvelle mamange et désolé de voir un ange de plus au paradis
tu as du accoucher à l'hopital morvan à brest j'ai moi meme accouché la bas pour ma premiere et matilin est aller la bas pour son autopsie. une equiper formidable les sages femmes.
je suis navrée et bcp touché par votre histoire.
Tu sais si tu as besoin de combler un manque (qui ne remplacera certe jamais ton ange Ael) il existe des pearce bears ce sont des ourson qu'une fondation en amerique a crée pour les parents endeuillé suite a la perte d'un enfant. J'ai moi meme reussu le mien il represente matilin dasn mon salon. d'ailleur ces l'ours de ma photo de profil.
n'hésite pas si tu as besoin de parler nous sommes ici les mamans sont formidables et de tres bon soutien.
a bientot bises mary
Revenir en haut Aller en bas
Muzichik

Muzichik


Nombre de messages : 433
Age : 44
Localisation : Lachute originaire de Gatineau
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé Mikaelle d'amour
Décédé(e) à : 39 semaines et 6/7
Le : 1 Aout 2009
Date d'inscription : 15/08/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: Re: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeSam 5 Déc - 21:38

Malheureusement bienvenue à toi chète mamange!
Nous avons eu nos Amours prèt l'une de l'autre.. Ma fille aussi porte le nom d'un ange.. elle se nomme Mikaelle .. Nous avions choisi ce prénom au tout début, qd nous avons apprit que c'était une petite fille!!!

Tu es très courageuse d'avoir écrit ton histoire.. un jour, j'écrirai la mienne aussi!!!

Je pense à toi et je t'envoi beaucoup de tendresse!

Mychelle et Sa Douce Mikaelle XO
Revenir en haut Aller en bas
mamounette




Nombre de messages : 29
Localisation : France
Je suis : Maman de
Ange(s) : Nathaël
Décédé(e) à : 14 semaines de grossesses
Le : 02.11.2009
Date d'inscription : 04/12/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeDim 6 Déc - 3:33

Bienvenue à toi LucieetNico

Ton histoire me rappel dans certains évenements notre histoire....

Moi je n'ai pas pu le prendre dans mes bras.

Je suis boulverssé et je n'arrive pas à écrire ce que je ressents

Amitié

Anne
Revenir en haut Aller en bas
babouillette

babouillette


Nombre de messages : 2485
Age : 38
Localisation : dunkerque (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa et une poussière d'ange
Décédé(e) à : 26 SA; 10 SA
Le : 30 Août 2008; 9 avril 2009
Date d'inscription : 15/01/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: Re: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeDim 6 Déc - 11:00

Ton témoignage est très touchant, tu as bien fait de témoigner, c'est un grand pas a franchir mais tu verras qu'on est toute là pour t'aider. Ton histoire est tragique, j'ai du également "choisir" l'img, dur choix pour notre enfant... cela fait maintenant plus d'un an que l'a nous a quitté, je porte depuis 4 mois la vie de nouveau. Garde espoir, personne ne remplacera ton ange, il aura toujours une place capital dans ton coeur.

Courage a vous deux
Revenir en haut Aller en bas
CECE08

CECE08


Nombre de messages : 751
Age : 37
Localisation : SEDAN/FRANCE
Je suis : Maman de
Ange(s) : LENA
Décédé(e) à : 15 SEMAINES DE GROSSESSE
Le : 11/08/09
Date d'inscription : 12/08/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: Re: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeDim 6 Déc - 15:48

je suis tres malheureuse de savoir qu un autre petit ange est parti .Ca fait toujours mal
je suis de tout coeur avec vous dans cette douloureuse epreuve .si tu as besoin de parler n hesite pas

tendre pensee
Revenir en haut Aller en bas
ISABELLE BARSY

ISABELLE BARSY


Nombre de messages : 144
Localisation : BELGIQUE
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOAH
Décédé(e) à : 28s
Le : 16/01/2004
Date d'inscription : 10/11/2009

A mon ange Ael Empty
MessageSujet: Re: A mon ange Ael   A mon ange Ael Icon_minitimeMar 8 Déc - 16:24

Malheureusement bienvenue à toi, j'espère que tu trouveras ici tout le réconfort nécessaire.
Ton témoignage est très emouvant et très bien écrit.
Je te souhaite beaucoup de courage.

Isabelle maman de Logan 9ans, bébé ange Noah 28s et bébé espoir Mathis 4ans
Revenir en haut Aller en bas
 
A mon ange Ael
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BERCEUSE POUR UN ANGE - Marie-Denise Pelletier
» Juin
» Ange
» ♥ L'Ange de Noël ♥
» Rosalie, mon ange, notre ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: