Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Mon ange ILONA, une vraie princesse I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
 

 Mon ange ILONA, une vraie princesse

Aller en bas 
+5
nalisarah
petal
ISABELLE BARSY
Yansylvie
carine
9 participants
AuteurMessage
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMer 9 Déc - 14:37

Bonjour à toutes

Je suis mamange d'une petite Ilona partie beaucoup trop tôt. Après plus de 18 mois d'attente j'ai découvert ce petit +++ pour la fête des pères, un vrai moment de bonheur, mais la vie est bien cruelle. J'ai subit une IMG à 27SA, nous avons fait le choix de l'amour pour qu'elle ne souffre pas. Elle était atteinte d'une osteogenese imparfaite de type 2 incompatible avec la vie, maladie plus connue sous le nom de maladie des os de verre. C'est une épreuve tellement dur, je n'arrive pas à vivre sans ma princesse, je survie, elle me manque terriblement. Je sais tout ce qui s'est passé, mais je n'arrive pas à admettre que c'est finit, que je ne verrai plus son si beau visage.
J'étais inscrite sur un autre forum sur le deuil périnatal mais je ne m'y sens pas très à l'aise. Les mamanges avaient l'air très soudées et je me sentais trop "nouvelle" et j'avais du mal à m'intégrer. Je fais donc un test ici, en espérant que je trouverais du réconfort et qu'à mon tour quand j'irai mieux je pourrai soutenir les nouvelles mamanges.
Je vous expliquerai mon parcours plus en détail prochainement, là je vais profiter de mon chéri (il a repris le boulot et les journées sont très longues sans lui alors le soir je profite de ses bras pour pleurer).

Tendres pensées à toutes les mamanges et de doux baisers à nos anges partis trop tôt

Carine
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
Yansylvie

Yansylvie


Nombre de messages : 143
Age : 47
Localisation : MAISONS-ALFORT
Je suis : Maman de
Ange(s) : Arthur Elouan
Décédé(e) à : 37 semaines et 06 jours
Le : 17/09/2009
Date d'inscription : 04/11/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Bienvenue à toi sur ce forum   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMer 9 Déc - 15:16

Bonsoir, c'est avec tristesse que je te souhaite la bienvenue ici. Je suis Yannick, le papa du petit Arthur, lui aussi parti bien trop tôt. Ton témoignage est poignant, et je peux te dire que tu es bien tombée ici pour être soutenue, crois moi !
Nous avons perdu notre fils le 17 septembre 2009 et depuis notre venue sur ce forum, nous avons pu être réconforté à plusieurs reprises. Nous ressentons un profond respect de la part des mamanges ici et nous nous sentons surtout compris.

Tu es la bienvenue ici...

Amicalement.
Yannick
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMer 9 Déc - 15:35

Merci beaucoup Yannick pour ton accueil. C'est bien qu'il y ait des papanges aussi, ça me permettra peut être de mieux comprendre ce que ressens mon mari. Il se confie peu, il reste fort pour moi. Pour le soutien, oui j'en ai besoin, je me sens enfermée dans une bulle, prisonnière de mon malheur. Je me sens privée de tout : du bonheur de connaître ma fille, de la découvrir avec ses rires larmes etc, je ne peux pas parler d'elle mis à part dans ma bulle, je voudrais tellement montrer aux autres comme elle était belle.... mais la mort fait peur, tout le monde évite soigneusement le sujet. J'ai l'impression d'avoir la peste, d'être un peu mise à l'écart alors que j'aurai besoin de me sentir entourée. J'ai besoin de parler de ma puce, je ne peux pas l'oublier et passer à autre chose comme certains essaient de me dire. Bref dans des moments si douloureux on se sent bien souvent incomprise
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
Yansylvie

Yansylvie


Nombre de messages : 143
Age : 47
Localisation : MAISONS-ALFORT
Je suis : Maman de
Ange(s) : Arthur Elouan
Décédé(e) à : 37 semaines et 06 jours
Le : 17/09/2009
Date d'inscription : 04/11/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Comme tu as raison !   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMer 9 Déc - 15:53

Re bonsoir,
en effet tu as tout à fait raison. Les gens fuient pour la plupart les discussions avec nous et Arthur est pour la plupart des gens de notre entourage un enfant né sans vie, donc pour eux notre chagrin devrait déjà s'être estompé, ce qui est loin d'être la cas, hélas !
Nous éprouvons très souvent le besoin ma femme et moi de parler de notre fils, notre amour, notre étoile qui brille chaque soir dans le ciel. Dans le même temps, c'est très dur de penser constamment à lui, cela nous ramène toujours à ce 17 septembre, néanmoins, il est et sera toujours parmi nous, donc il faut parler de lui aussi souvent que nous le souhaiterons, je penses que l'apaisement passera par ce chemin.
Bonsoir et au plaisir de te lire, n'hésites pas à crier ton chagrin, à exprimer tes sentiments, à décrire tes espoirs, ce forum est là pour cela !

Yannick
Revenir en haut Aller en bas
ISABELLE BARSY

ISABELLE BARSY


Nombre de messages : 144
Localisation : BELGIQUE
Je suis : Maman de
Ange(s) : NOAH
Décédé(e) à : 28s
Le : 16/01/2004
Date d'inscription : 10/11/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMer 9 Déc - 17:16

Malheureusement bienvenue à toi Carine, j'espère que tu trouveras ici tout le réconfort nécessaire pour continuer à avancer sur le chemin si difficile du deuil.
Pour moi les années ont passées, ça fera bientot 6 ans que j'ai perdu mon ange et malheureusement je peux te dire qu'il faut du temps pour se reconstruire mais tu verras un jour tu pourras penser à ton ange sereinement, la douleur si violente du début laissera la place à une douce mélancolie beaucoup moins ravageuse.
Je te souhaite baucoup de courage petite maman.

Isabelle maman de Logan 9ans, bébé ange Noah 28s et bébé espoir Mathis 4ans
Revenir en haut Aller en bas
petal

petal


Nombre de messages : 721
Localisation : notre dame du mont-carmel
Je suis : Maman de
Ange(s) : alexis et anthony
et petite étoile em mars et aout
Décédé(e) à : alexis a 15 semaines et anthony a 20 semaines de grossesses.
6 semaines,et 9 semaines .
Le : 07/01/2001,22/10/2009
03/06/2012,aout 2012
Date d'inscription : 02/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMer 9 Déc - 17:35

malheureusement bienvenue sur ce super forum ,je suis desoler pour ton petit ange ,ici tu trouveras beaucoup de reconfort ,comme toi j'ai aussi été voir un autre site et j'ai trouver aussi qu'il y avait des maman qui étais soudée ,mais ici tu as fait le bon choix ,il y a beaucoup d'écoute et on te remonte le moral quand tu en a besoin .

douce penser a toi
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 3:28

merci à tous et toutes
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
nalisarah

nalisarah


Nombre de messages : 525
Age : 38
Localisation : bourg en bresse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Sarah
Décédé(e) à : 40 semaines de grossesse + 3 jours
Le : 29/01/2009 à 05h10

Maman comblée de Matthieu 7 ans et en attente de bébé espoir
Date d'inscription : 30/09/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 3:53

Je te souhaite moi aussi malheureusement la bienvenue
Tu trouveras sur ce site beaucoup de soutien
Mon ange ILONA, une vraie princesse 781159 Tendres pensées à ton ange
Revenir en haut Aller en bas
babouillette

babouillette


Nombre de messages : 2485
Age : 38
Localisation : dunkerque (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa et une poussière d'ange
Décédé(e) à : 26 SA; 10 SA
Le : 30 Août 2008; 9 avril 2009
Date d'inscription : 15/01/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:33

Je te souhaite également la bienvenue ici. Comme toi j'étais sur l'autre forum avant, très différent d'ici. Ici on se sent vite chez soi, n'hésite pas à poster un message... tu vas vite trouver tes marques.

Je suis sincèrement désolé de ce qui t'es arrivée.. c'est tellement dur de devoir "choisir" l'IMG.. j'ai également du faire ce choix pour ma fille. J'ai fait une pré-eclampsie à 26sa et lorsqu'on a vérifié que le bébé allait bien, c'était trop tard, le placenta était quasiment détruit et léa ne s'etait pas alimenté depuis longtemps (gros retard de croissance..).. Je sais combien c'est dur mais petit a petit tu vas trouver le réconfort ici et reprendre gout à la vie. je suis maintenant de nouveau enceinte de plus de 21 sa, il faut gardez espoir même si c'est dur...

Douce pensée a ton ange
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:33

Bon je vais essayer de retracer mon parcours.
Nous nous sommes mariés en juillet 2007. Mon mari voulait un bébé depuis pas mal de temps mais c'est moi qui ne me sentais pas prête, enfin j'en rêvé mais j'ai une grosse angoisse du domaine médical qui prenait le dessus. J'ai une phobie de tout ce qui est piqures, donc même pas imaginable toutes les prises de sang, et l'accouchement même pas la peine d'y penser j'en avais froid dans la dos. Et puis le temps passait et je me suis dit que mon désir d'avoir un enfant était très forte et que le probléme des piqures je l'aurai toujours que ce soit dans 3 mois ou dans 10 ans. Donc septembre 2007, début des essais bébé. Dés le 1er mois on réagit un peu comme si ça y est j'avais peut être un petit bout'choux dans le ventre. Mais bon on s'est aperçu bien vite que ça ne serai pas aussi simple. Le temps passe et toujours rien. Après des rdv chez gyneco, des examens.. je suis sous traitement clomid et compagnie. Je lme prends 5 mois il me semble mais j'en ai marre, ça pése trop sur le moral, je vais devenir gaga. Déja il y avait les courbes de températures, alors avec les cachets, ben on ne pensait qu'à ça, et ça faisait mal chaque mois de voir que c'était raté. J'ai eu très mal face à ces échecs, je me disais que je n'arriverai jamais à offrir ce si beau cadeau. En avril 2009, je n'en peux plus de tout ça, je dis donc au gyneco que je stoppe tout. Nous voulons laissé passé les vacances, nous retrouver un peu en couple, et pour d'autres exams on verra à la rentrée. Et puis pour la fête des péres, pas de régles, un retard, un espoir et ce test +++ quel bonheur. J'en ai fait plusieurs car je n'y croyait pas, mais toutes les marques disaient la même chose : je suis enceinte.
Ma grossesse s'est bien déroulée, pas de nausées, juste une très grande fatigue. J'étais suivi par mon gyneco et aussi par mon généraliste car je faisais de l'hypertension. Les mois avancent et tout va bien, rien de particulier à signaler. Les échos, des moments magiques même si avec le recul j'ai l'impression d'être passé à côté, le silence de mon médecin me pése, j'aurai aimé qu'il commente ce qu'on voyait à l'écran, au lieu de ça on devinait. Prise de sang pour la trisomie 21, les résultats sont nickels, ouf quel soulagement.
Et puis le 30 octobre le jour où tout bascula. Nous avions rdv pour l'écho du 2éme trimestre, nous allions enfin savoir le sexe. Il était prévu qu'en sortant on aille acheter un petit pyjama et je rêvais d'acheter la petite robe violette qui m'avait tant fait craquer, mais il fallait attendre pour savoir si c'était une fille. Nous entrons dans la salle d'échos (je précise que tout se passe chez mon gyneco), et il commence. J'ai à nouveau le droit aux remarques sur le fait qu'on ne voit pas bien à travers mon ventre, il y a trop de gras... donc il n'arrive pas à faire ce qu'il veut. Mais bon je ne l'écoute pas vraiment, je contemple ce petit écran. On entend le coeur, quel bonheur ce bruit. Puis le gyneco nous dit qu'il y a un soucis, les membres sont trop courts. Je n'y prête pas attention, mon mari non plus. Puis il nous le redit, moi pas vraiment de réaction je vois pas ce qu'il y a de grave si mon bébé est pas très grand, mon mari lui signale que je ne suis pas grande et que mon papa est plus petit que moi donc peut être à prendre en compte. Et là le gyneco insiste que les membres sont beaucoup trop courts, que ce n'est pas normal, il me regarde et me dit qu'il y a un grave probléme avec ma grossesse. Les larmes coulent, je suis anéantie même si je ne réalise pas vraiment. Le gyneco me laisse me rhabiller et nous attends dans son bureau. Là il nous dit que c'est trop courts, que les mesures sont mauvaises. Oui ok mais nous on comprends rien. Alors il nous explique que les fémurs mesurent 23mm alors qu'ils devraient en mesurer 40. On ne comprend pas tout, c'est comme une forme de nanisme mais très sévére. Il nous explique que c'est la seule chose qu'il voit à l'écho mais que ça reste une echo et qu'il peut y avoir d'autres problémes de santé. Pour lui il y aura des séquelles, et ce ne sera pas une vie pour un enfant. Je lui demande alors qu'est ce qui va se passer. Il me parle qu'il faut envisager une ITG, mais c'est quoi ça, ça veut dire quoi ? alors il me dit qu'il faut interrompre la grossesse à priori mais que de toute façon il faut l'avis de plusieurs médecins, qu'il faut confirmer le diagnostic. Je lui demande comment ça se passe une ITG, il me réponds "ben c'est comme un accouchement normal" super comme réponse, je m'attendais à un peu plus d'explications. Il nous dit qu'il se sent un peu responsable dans le sens où il n'a pas approfondi l'écho du 1er trimestre. A l'époque il n'avait pas réussi à mesurer ce fameux fémur et ne s'était pas soucier plus que ça et finalement a laissé attendre jusqu'à l'écho suivante. Mais avec le recul on se dit zut, tous les examens n'ont pas été fait, il y a un peu de laisser aller. Il avait tout le matériel à écho, il aurait pu en refaire une au rdv suivant. En plus j'étais quand même à surveiller vu que je faisais de l'hypertension, ça ne l'a jamais alarmé plus que ça, il a du prendre ma tension 2 fois en tout. Sinon je demande le sexe, on ne sait pas encore à 100% que ça va être finit. Le gyneco nous dit qu'à priori ce serait un garçon mais qu'il n'a pas plus approfondi étant donné les circonstances. Au final c'est une jolie princesse que je portais. On passe au secrétariat, on nous donne le n° d'un gyneco sur montpellier pour faire une echo lente et on doit les tenir au courant voilà rien de plus. En sortant mon chéri se débrouille donc pour prendre rdv rapidement. Là aussi on comprends pas vraiment pourquoi on doit se débrouiller à expliquer au tel à un toubib qu'on doit faire une écho. Le gyneco était mieux placé pour lui donner son point de vue, nous on a été assomé par la nouvelle, sous le choc, pas tout compris, mais on doit se débrouiller. Le rdv est fixé au mercredi suivant, donc dans 5 jours. Nous avons beaucoup discuté avec mon chéri, s'il y a le moindre soucis avec l'enfant, nous ne voulons pas qu'il souffre, nous devrions prendre les décisions qui s'imposent. Je téléphone à ma maman en larmes, elle attendait pour savoir fille ou garçon, elle est sous le choc mais son écoute est précieuse. Elle nous soutiendra tout le long et même encore aujourd'hui. Voilà ma bulle : moi, mon chéri et ma maman.

Bon ça fait un peu long, je continue dans un nouveau message
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:34

Mercredi matin à Montpellier. Nous nous sommes présentés au
rdv, le médecin a l'air très bien et il est accompagné par une sage
femme. Je lui donne rapidement le courrier qu'avait fait mon gyneco.
Très vite il se rends compte de la gravité de la situation et on va
donc faire l'échographie. Je suis assise, à côté il y a mon chéri et ma
maman. En face de nous un grand écran. Le medecin nous explique qu'il
ne fera pas de commentaires pendant l'écho mais qu'il nous expliquerait
tout après. Les longues minutes devant cet écran sont très riches en
émotion. Il y a à la fois de la souffrance, c'est une des derniéres
fois que nous verrons notre mini-nous, mais d'un autre côté nous sommes
heureux de le voir aussi bien, il est tellement beau. Le médecin fait
ses mesures et dés la premiére je sais que le diagnostic sera confirmé
: je le vois mesuré le fému résultat 23.1 c'est fichu. A partir de ce
moment là je ne me soucis plus des chiffres, je savoure chaque seconde
à contempler notre bébé. Je sens la main de mon chéri qui se crispe par
moment, son souffle traduit des moments très forts en émotion. Après
ces longues minutes à contempler notre enfant, nous retournons dans le
bureau pour avoir les explications du médecin. Il nous dit
qu'effectivement il y a de graves problémes. Les membres sont trop
courts, les os ne se sont pas suffisamment développés. Mais il y a
également un autre soucis bien plus important : la cage thoracique ne
permettra pas aux poumons de se développer et d'arriver à maturation.
Notre enfant ne pourra donc pas vivre. Nous savions qu'il y avait des
soucis, que nous devrions prendre une décision très dure, mais de
réentendre à nouveau tout ça nous fait du mal, nous sommes en larmes.
Le médecin nous demande si nous avons des questions, j'en ai des tonnes
mais la seule chose qui me vient à l'esprit est "je pourrai avoir les
échos". Ma réaction ne surprends pas le médecin, il me dit qu'il n'y a
pas de soucis. Je suis donc apaisée même si ça ne changera rien à
l'issue de cette grossesse. L'image du visage de mini-nous m'avait
tellement émue que je souhaitais pouvoir l'emmener avec moi, pouvoir
garder une trace de ce petit être tant aimé et désiré. Je ne pense pas
à poser les autres questions qui tournaient dans ma tête. Heureusement
maman est là, après nos longus heures de discution, elle sait quelles
sont mes interrogations et posent donc quelques questions à ma
place.Pour le protocole nous ne le connaissons pas en détail, il faut
d'abord que notre dossier passe devant une commission. Ensuite ce sera
tout une procédure, de nombreux rendez vous, puis l'hospitalisation (la
mort du bébé sera provoqué, puis déclenchement de l'accouchement
naturel) Voilà la photo qui m'a tant émue
Mon ange ILONA, une vraie princesse 744465850
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:37

Désolée pour la mise en page, mais je fais des copier coller du suivi que j'avais fait sur mon blog. ça serait long à réexpliquer, et dur de me replonger là dedans

17 novembre
Donc hier levée de bonne heure, mal dormi, les yeux à moitié en face
des trous. Ma maman arrive chez nous et nous partons enfin pour
Montpellier. Mon chéri conduit pour l'aller tout se passe bien. Nous
avons rdv à 10h30 pour un scanner à la clinique st jean, mon chéri
avait pris soin de tel pour s'assurer qu'il n'y ait pas de piqûre donc
pas trop stressée. Nous arrivons dans Montpellier et là le téléphone
sonne : c'est la secrétaire de mon gyneco de Montélimar. Je suis
surprise mais ce qu'elle va me dire me met dans un état déplorable.
Elle m'annonce que j'ai rdv l'aprés midi même à 14h avec un docteur à
la maternité de Montélimar concernant ma prise en charge d'img. Je lui
dit que j'ai des rdv à Montpellier pour scanner puis généticien puis
gyneco. Elle me dit que c'est justement la gyneco de Montpellier qui
lui a tel et qui lui a fait passer les papiers de ma prise en charge.
Elle me dit qu'elle va se renseigner et me tient au courant. Je
raccroche et explique tout ça à mon chéri et ma maman. Je suis en
pleurs, je ne comprends plus rien, on parlait de prise en cnarge sur
Montpellier puis sur Montélimar, finalement on devait en discuter
aujourd'hui avec la gyneco de Montpellier et voilà maintenant que
Montélimar se réveille, jusqu'à maintenant ils m'avaient laissé tombé.
La secrétaire de Montélimar rappelle, je passe le tel à ma mére, mais
la secrétaire ne veut parler qu'à moi. Pff je la prends du coup, elle
me dit que pour le rdv de l'aprém c'est annulé à Montélimar, que je
dois la tenir au courant de ce qui se passe dans la journée à
Montpellier, savoir où se fera la prise en charge, me donne le numéro
de la maternité de Montélimar pour que je les tienne informés aussi. En
gros ok tout est annulé, débrouillez vous. Je suis complétement perdue
une fois de plus, la journée commence mal.
Nous arrivons à la
clinique pour le scanner, on cherche pas mal et on arrive au bon
endroit. Les questions pour leur dossier : quel est le médecin qui vous
envoit ? euh je sais pas, mon gyneco ? peut être celui qui a présenté
mon dossier à la commission ? mon médecin traitant ? le médecin
responsable de la commission ? j'en sais rien. Elle me demande
l'ordonnance aussi, ben j'ai rien du tout moi, on m'a dit d'aller à
tous ces rdv par tel. Elle cherche dans ses papiers et finit par
trouver le fax de la commission avec les rdv de notés. Ouf. Plus qu'à
patienter. Puis une dame vient me chercher et me fait rentrer dans une
cabine pour que j'enlève mon pull et mes chaussures, ce que je fais. Je
remarque dans cette cabine un pansement comme ceux qu'on nous met après
une prise de sang, je prends d'un coup peur, y a t il injection d'un
produit finalement. Je passe dans la salle à côté, on m'installe et ils
partent derrière la vitre. Là le gros cercle (le scanner) commence à
faire du bruit et à tourner. Tout va bien, on m'a rien fait, je respire
enfin. L'examen est très rapide et je rejoint mon chéri et ma maman
dans la salle d'attente. On explique qu'on a besoin des rapports
rapidement car on a des rdv à la suite à un autre endroit et qu'il nous
les faut absolument. On nous dit qu'ils vont faire le max. Le temps
passe, 11h puis midi et toujours pas de résultat. Là le médecin repasse
à nouveau devant nous et nous demande de le suivre, on se dit ça y est
enfin. Et ben non, il n'a pas bien vu au scanner et voudrait me faire
une écho pour confirmer ce qu'il pense. Je lui fait voir le classeur
avec les exams précédents, à priori c'était bien ce qu'il pensait. Il
fait l'écho, j'ai pas d'écran pour voir mon bébé snif je suis déçue. Ma
maman pense à lui demander s'il peut nous confirmer le sexe vu qu'on ne
sait toujours pas, du coup il essaie mais bébé ne veut rien faire voir.
Il est désolé de ne pas pouvoir m'apporter cette réponse et me dit que
souvent les filles se cachent donc peut être petite fille, bref on sait
toujours pas. Il nous dit qu'il confirme ce qui avait été dit, que lui
dirait plus précisément que la maladie des os de verres. Puis on
retourne en salle d'attente en attendant toujours nos résultats. 12h30
et toujours pas de résultats, la secrétaire m'appelle je me dis enfin
mais non il lui manque le cd des échos et zut. On patiente encore comme
d'hab. A 12h45 ça y est elle a tout, donc on récupère l'enveloppe et on
s'en va, il était temps, on a d'autres rdv et on a faim quand même.
J'avais un rdv avec la gyneco sans heure précise, si possible à 12h30
mais l'heure où on sortait sinon elle nous verrait après le généticien.
On essaie d'appeler pour prévenir mais rien à faire on arrive à joindre
personne. Du coup on file manger un petit bout vite fait, ça nous fait
du bien. On regarde l'heure 13h45, déjà, faut qu'on se dépêche on a rdv
à 14h à l'hôpital. Sur le chemin, on arrivait à l'entrée de l'hôpital,
mon téléphone sonne, c'est l'hopital, une secrétaire voulait s'assurer
que nous venions bien, je lui dit oui on arrive mais le scanner a mis
du temps donc on va voir le généticien directement et la gyneco après.
Elle me dit ok je préviens les sages femmes. Je raccroche et je me
demande pourquoi les sages femmes, vu que j'ai rdv avec une gyneco.
Enfin c'est pas grave on verra bien, faut qu'on se dépêche.
On
trouve enfin le service génétique, il n'y a personne à l'accueil du
service, on patiente. Puis une dame arrive, on lui explique qu'on a
rdv... et elle nous explique qu'il nous faut des étiquettes pour nous
3. Nous 3 ? ah bon mais pourquoi. On redescend à l'accueil en bas pour
faire les fameuses étiquettes puis on remonte. Je suis en panique, pour
moi étiquette = pour coller sur les tubes des prises de sang... et puis
sinon pourquoi en avoir demandé pour ma mére aussi, et puis c'est un
rdv avec généticien donc il doit vouloir savoir si on est porteur de
quelque chose dans la famille... bref l'angoisse surtout que j'ai
oublié de mettre un patch dans mon sac. Le médecin arrive et nous fait
passer dans un bureau. Première question vu mon état y a t il une
piqûre ? pourquoi ces étiquettes ? il m'explique que c'est pour les
dossiers essentiellement et que ça sert effectivement pour les examens,
mais dans mon cas il me dit pas de piqure dans l'immédiat. Ouf je suis
soulagée et je peux l'écouter tranquillement. D'abord des questions
générales pour remplir son dossier puis on fait un arbre généalogique.
On passe en revue toutes les pathologies dans la famille... Il nous
explique ce qu'est une ostéogenèse imparfaite, autrement dit la maladie
de os de verres, que la plupart du temps c'est une erreur de mutation
génétique, donc nous ne sommes pas responsables vu qu'il n'y a pas
d'antécédents. Par précaution il nous demandera de faire plus tard une
radio du crâne pour être sûre qu'on est pas ce gêne mais que la maladie
soit tellement bénigne qu'on ait rien su. Ensuite il nous rassure
beaucoup sur la suite, nous dit que nous vivons un moment très
douloureux... mais qu'il reste persuadé que nous aurons plus tard des
enfants en pleine santé, qu'on ne devait surtout pas culpabiliser....
bref un médecin à l'écoute et qui a les mots pour rassurer. Il nous
explique en gros comment ça se passe mais laisse le soin à sa collègue
de mieux le faire. Il commence à nous parler de sujets délicats qu'il
faudra songer à aborder : le devenir du corps de l'enfant, les analyses
futures sur l'enfant, la possibilité de voir l'enfant...Je m'étais
beaucoup documenté sur tout ça et les discussions avec ma maman avaient
abordées ces thèmes, c'était donc un peu moins dur à affronter comme
situation. J'étais contente qu'enfin quelqu'un nous explique clairement
et réponde à nos questions. Il me laisse sa carte, je peux le joindre
si j'ai la moindre question, il me parle du suivi psycho qui est
possible également...
Ensuite rdv avec la gyneco, nous la cherchons
puis miracle on la trouve enfin après avoir fait le tour du service.
Elle n'avait pas de consultation d'où notre rdv "flottant". Elle nous
dit de l'attendre dans un bureau mais quand elle nous explique comment
y aller, on préfère l'attendre là et y aller ensemble. Elle essaie de
joindre par tel le généticien pour avoir son compte rendu sur le rdv
mais elle n'y arrive pas, c'est pas grave on y va comme ça. Donc c'est
une femme jeune mais très gentille, super à l'écoute. Elle nous
explique comment ça va se passer concrètement et me dit que ça me sera
à nouveau tout ré-expliquer avec la sage femme. Elle est très douce et
prends le temps qu'il faut. On lui explique qu'on s'est senti
abandonnés par Montélimar mais que ce matin tout semblait se déroulait
là bas du coup c'était la panique on ne comprenait plus rien. Elle nous
a donc expliquait qu'elle avait eu des contacts avec mon gyneco qu'elle
avait évoqué le fait que ça se passe sur Montélimar, mais rien de bien
décidé. Elle est restée étonnée que mon gyneco nous ai donné aucune
info, n'ait répondu à aucune question et du coup qu'on soit resté dans
l'attente comme ça. ça peut se passer sur Montélimar si je le désire,
elle comprends que ce soit plus pratique pour nous..; mais pour les
examens sur l'enfant il faudrait qu'il soit rapatrié sur Montpellier.
Compte tenu de tout ce qui s'est passé et du peu de prise de
considération sur Montélimar nous décidons que tout se passe à
Montpellier, les gens sont plus à l'écoute de nous et répondent au
moins à nos questions. On aborde beaucoup de sujet comme chez le
généticien sur le fait de voir l'enfant d'avoir des souvenirs, elle me
dit que de toute façon l'hôpital fera des photos donc que je pourrai
les demander quand j'aurai besoin de les voir.... Elle réponds à nos
questions et c'est énorme, même si on a l'impression d'être assommés
par une montagne d'infos, on est fatigués physiquement et moralement,
on craque de temps en temps, mais elle a toujours une pensée gentille
pour nous aider. Pour ce qui est du côté médical elle nous a expliqué
le déroulement exact, et la question de ma phobie a été abordée. Elle
comprends que ça me fasse un soucis de plus à gérer. Pour elle il n'y a
pas de problèmes pour que j'ai un patch avant les prises de sang,
perf... il reste juste la question de la péridurale. A priori il ne
devrait pas y avoir de soucis, mais il faudra que j'en parle avec
l'anesthésiste. Bref 1er contact très bien passé, elle est super et
elle m'a dit que quand j'y retournerai je serai accueillie par une sage
femme et que ce sera elle qui s'occupera de moi tout le long, et que la
gyneco je la verrai dés mon entrée à l'hôpital aussi. Elle m'a laissé
son numéro de portable pour qu'on puisse la joindre si on a des
questions... Et surtout elle se charge de mon gyneco de Montélimar et
de la maternité pour prévenir que ça serait sur Montpellier. Elle doit
nous rappeler dés le lendemain pour nous donner des dates précises car
elle doit voir avec la sage femme qui a l'habitude de s'occuper des
personnes dans des situations comme moi.


Depuis ça a
avancé encore un peu. La gyneco de Montpellier nous a rappelé comme
prévu. Je rencontre la sage femme à 10h mercredi prochain qui va tout
me ré-expliquer en détail et répondre à toutes nos questions. Ensuite
quartier libre et enfin hospitalisation à partir de 16h où là je verrai
la gyneco, l'anesthésiste... Donc 1ers cachets mercredi soir,
accouchement en principe vendredi, et sortie possible à partir de
dimanche mais ça dépend de mon état, de comment je me sens. Donc pour
l'instant il est décidé que ma maman nous accompagnera mercredi, elle
pourra si besoin être là jeudi et vendredi vu qu'elle est de repos. Et
pour ma sortie ça serait mon papa qui viendrait nous chercher. A voir
le reste pour s'organiser. Il faut que je fasse une liste avec toutes
les questions qui me passent par la tête. Et que je prépare une liste
de ce que je dois emmener. La sage femme doit nous contacter dans la
journée j'essaierai d'en savoir un peu plus sur ce qu'il faut penser.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:38

Le mercredi 25 je rentre à l'hopital. Je suis au 4éme étage tout en
haut, dans le service gynecologie grossesse à haut risque. En arrivant
une jeune femme est venue et me dit "bonsoir, c'est moi qui vais vous
faire des miséres". C'est vous qui avez une peur des aiguilles. Oui oui
c'est bien moi. Mais elle me rassure, elle n'est pas venue avec
l'aiguille directement, elle a récupéré un tube de créme emla. Elle
m'en passe une bonne couche et un pansement dessus, et me dit qu'elle
repasse dans 1/2h environ. Je lui dis non, faut 1h de pose, mais elle
me dit vous inquiétez pas je pique super bien. Elle me raconte qu'une
personne était comme moi, qu'elle mettait de la créme avant et qu'avec
elle ben elle avait plus besoin de créme tellement ça se passait bien,
et du coup elle avait récupéré le tube. Elle s'en va, je continue de
remplir un questionnaire qu'on m'a donné. Soudain je réalise que j'ai
oublié de regarder l'heure zut. Puis la voilà qui revient. Elle enléve
le pansement et fais la pds. Je ne sens rien ouf, et elle m'avoue
qu'elle a triché, elle n'a pas attendu 1h comme prévu mais qu'elle
savait que ça irait car elle avait mis une bonne couche. Le soir même 3
cachets à avaler pour préparer l'utérus. Je vois la taille des cachets
et je me dis aïe ça va être chaud, mais finalement ça passe. Je sens
quelques coups de mini-nous, je savoure ces instants mais avec un gros
pincement au coeur. Puis je finis par m'endormir. Le lendemain on me
demande si je n'ai pas eu mal, pas trop de contractions avec les
cachets, mais non rien du tout.

Le jeudi 26, rien de bien
particulier, j'ai le droit à une permission. Mon papa est donc venue
nous chercher et on est allé mangé un bout à l'extérieur. On a pas mal
roulé pour trouver le resto qu'il cherchait qui finalement était fermé,
mais on a finit par aller dans un autre bien sympa à Aigue morte en
plein centre dans les remparts, c'était bien sympa. Du coup l'aprés
midi passe, un petit tour au magasin sur le retour (mon chéri a finit
par trouver une montre qui lui convient) et direction l'hopital. Mon
pére monte avec nous dans la chambre mais mauvaise surprise, une
infirmiére passe par là et nous explique qu'il ne peut pas rester. Et
oui pas de chance pour nous l'hopital a été très touché par la grippe
A, donc 1 seul visiteur, et dans mon cas ben c'est mon chéri. De toute
façon je suis fatiguée et mon pére a de la route à faire donc il s'en
va. Le reste de la soirée se passe bien, j'attends qu'on vienne me voir
pour les fameux batonnets mais personne à l'horizon. Puis la gyneco
très gentille vient nous voir et du coup me dit qu'ils passeront plus
tard dans la soirée. A 23h passé, on vient me chercher, pause pipi
obligatoire car après plus le droit, et on m'emméne dans une salle de
soin, mon chéri est toujours présent à mes côtés. Je m'installe sur une
table de gyneco et on me met un masque sur le visage qui est censé me
shooter un peu. Franchement aucun effet sur moi, ça me faisait ni chaud
ni froid. Donc après ben on me dit de bien me détendre surtout pour pas
que ce soit douloureux. On me désinfecte avec de la bétadine, puis
spéculum, puis introduction des batonnets... ça fait des bruits bizarre
mais je n'ai pas mal je suis détendue. La fille qui tient le masque sur
mon visage dit que c'est génial que je sois si détendue... Puis on me
met une compresse pour éviter que les batonnets tombent. On m'explique
que maintenant il faut que j'aille m'allonger et qu'on viendrait me
chercher de bonne heure le lendemain matin. Soirée nostalgie, je
m'endors avec la main sur mon ventre à la recherche du moindre
mouvement, je parle à mon bébé par la pensée, je lui dis que je l'aime
énormément, qu'il me pardonne mais je ne voulais pas qu'il souffre...

Vendredi 27 : le jour J
Une personne vient vers 7h30 pour me mettre de la créme emla sur
l'avant bras pour la perf et dans le dos pour la piqure de la péri.
Puis on descend en bas en salle d'accouchement. C'est une très grande
piéce avec comme un grand lit au milieu. Je m'installe, c'est
confortable, tout va bien. Une sage femme vient me voir, c'est elle qui
va s'occuper de moi. On me branche plein de fil pour surveiller mon
rythme cardiaque et ma tension. Elle va me poser la perfusion et
prépare son matériel. Sauf que pas de bol pour moi elle se loupe, ne
trouve pas la veine ou je sais plus quoi mais bon ça a pas marché et
j'ai eu très mal. Elle pars chercher une autre aiguille et revient avec
un anesthésiste qui passait par là. J'ai eu mal à la 1ére tentative, je
redoute la 2éme, la créme n'a pas fait effet, il devait pas y en avoir
assez. L'homme regarde mon bras et décide de piquer sur le dessus de la
main, je me mets à paniquer, ma tension monte, je respire moins bien.
Il me rassure, me dit de me calmer, qu'il préfére me piquer à cet
endroit car on voit super bien ma veine, qu'au moins il est sûre de pas
la louper et que je souffrirai qu'une fois.Je suis en sanglots mais je
le laisse faire. Il pique, aïe ça fait mal, mais ouf c'est fait. On me
branche le goute à goute du mélange de glucose avec eau. Puis je
patiente à nouveau.
Ensuite arrive d'autres personnes pour la pose
de la péri, je ne stresse pas plus que ça bizarrement, je souhaite
juste que la créme ait bien fonctionné dans le dos. On demande à mon
chéri de sortir. L'anesthésiste m'explique la position qu'il faut que
je garde, qu'il ne faut pas que je bouge... Une étudiante est devant
moi et me tient les épaules pour que je ne bouge pas. Je demande à
l'anesthésiste si la piqure fait mal car j'ai eu très mal pour la perf
déjà juste avant et vu ma phobie c'est pas cool. Il me dit que c'est
une toute petite piqure que ça n'a rien à voir avec une perf. Me voilà
rassurée, je le laisse faire. Je sens la piqure, ouille mais bon ça
fait moins mal il a raison. Après il fait des trucs dans mon dos mais
je ne sens rien. Le truc pénible c'est que toutes les 3 minutes, ça
prend ma tension et le brassard ne me va pas il est trop grand. Du coup
à chaque fois qu'il se gonfle j'ai le bras qui devient rouge écarlate
et qui enfle, ça fait mal. La fille qui me tient les épaules s'en
aperçoit et me masse le bras dés qu'elle peut, elle est très gentille,
après la péri on changera de brassard et ça ira beaucoup mieux.
L'anesthésiste me prévient que je vais sentir quelque chose de
désagréable. Je sens un truc qui monte dans mon dos, mais pas mal, je
me dis cool ça va mais d'un coup une petite douleur très bréve, je
sursaute légérement. L'anesthésiste me dit que c'est finit, tout est
ok. Bon ben finalement la péri c'est pas si terrible que ça pig
L'anesthésiste revient un peu plus tard pour faire le test du glaçon,
tiens c'est quoi ce truc. En fait il passe un glaçon sur différents
parties de mon corps, dans le coup c'est froid, mais sur le ventre ben
je sens juste qu'il pose quelque chose mais pas de sensation. Il dit
que ça fonctionne correctement.
Mon chéri peut enfin revenir. Je
lui raconte ce qu'ils m'ont fait, et il me dit qu'il est super fier de
moi compte tenu de mes phobies vu que j'ai rien dit du tout et que je
me suis laissé faire. La gyneco très gentille arrive avec d'autres
personnes pour le moment délicat, les piqures dans le cordon. Ils
préparent plein de trucs, ils s'habillent comme au bloc, c'est
impressionnant. Puis ils mettent des tissus un peu partout pour faire
un champ stérile comme ils disent. Il y en a un grand juste devant
nous, avec mon chéri on se croirait dans une tente. La gyneco nous
demande si nous avons réfléchit à sa question, nous avons décidé de ne
pas savoir le moment où le bébé dort puis le moment où le coeur
s'arrête, elle nous dira donc à la fin quand ça sera finit. On me
badigeonne le ventre je sais pas combien de fois puis la gyneco se met
en place sous contrôle écho. Elle pique une 1ére fois, je sens très
léger. Puis une 2éme, je lui dis que j'ai senti un petit pic, elle est
surprise. 3éme piqure, aïe ça fait mal, elle arrête immédiatement et
fait appeler l'anesthésiste. Il m'injecte une dose supplémentaire à
travers le cathéter. La gyneco patiente quelques instants puis y
retourne, mais je ne sens plus du tout les piqures, je sens juste ses
doigts se balader sur mon ventre. Elle pique plusieurs fois, ça dure
longtemps, bine plus que ce qui m'avait été dit. Elle nous explique
qu'elle a des difficultés, que le cordon est mal placé, donc qu'il faut
qu'elle trouve une autre aiguille plus longue. Puis elle nous dit, ça y
est c'est finit, tout s'est bien passé, il est 11h30. Je sens l'émotion
monté mais je ne pleure pas, je chante dans ma tête la chanson "vole"
de céline dion. Mon chéri me serre la main mais ne craque pas non plus.
On enléve tous les draps... je découvre les traces des piqures sur mon
ventre tout badigeonné en jaune. En rigolant je dis à mon chéri que je
suis toute percée. On est plus ou moins détendus, on attends. La sage
femme du début revient pour m'examiner. Elle commence par me sonder vu
que je ne peux pas me lever pour aller aux toilettes et avec tout ce
qui passe dans la perf il faut vider ma vessie, puis elle essaie de me
percer la poche des eaux, me dit qu'elle réessaierai un peu plus tard.
Elle me donne les 2 cachets pour faire ouvrir le col, je suis contente
j'ai tellement soif qu'un peu d'eau me fera du bien. J'attendais qu'une
chose boire, mais d'un coup je me suis sentie mal, des nausées puis
j'ai vomis. On a rajouté un flacon à ma perf pour éviter les nausées,
ça va un peu mieux, je prends enfin les 2 cachets. Encore une fois je
me surprends, moi qui ait du mal avec les cachets j'arrive à les
prendre sans soucis. Puis la sage femme s'en va.
Les minutes
passent, tout va bien je patiente. Tout à coup je sens du liquide
s'écouler entre mes jambes, je n'arrive pas me retenir, je suis
persuadée que ej fais pipi. Je sonne pour appeler la sage femme qui
m'annonce qu'en fait c'est les eaux, donc que c'est bon signe la poche
a bien été percée.
Les heures défilent, rien de bien particulier.
On me redonne 2 cachets 2h30 plus tard et c'est reparti pour l'attente.
Vers 17h, la sage femme m'examine et me dit que mon col est ouvert à 1
doigt large, donc à nouveau 2 cachets. On m'avait dit qu'en moyenne
l'accouchement durait 5h ben voilà c'est passé et ça avance pas vite.
En plus ma maman est là depuis midi et je ne peux pas la voir.
L'hopital a été touché par la grippe A donc 1 visiteur en salle
d'accouchement, et pas le droit d'intervertir, c'est la même personne
tout le long. Je suis dégoutée, ma maman a fait la route, elle est
bloquée pendant des heures à attendre dehors. Mini-nous n'est toujours
pas là. Petit moment de blues pour moi mais je ne craque pas. La
lumiére de la salle refléte contre le mur, et je trouve que ça dessine
un ange, je pense fort à mini nous. Le temps me parait si long, j'ai
des pensées terribles qui me passent en tête du genre "mini nous ne
veut pas sortir et s'il ne voulait pas partir seul, qu'il voulait que
je le rejoigne"... Mon chéri sort de temps en temps pour aller donner
des nouvelles à ma maman. Je trouve le temps de plus en plus long, pas
de changement mis à part les cachets à avaler. Puis j'ai froid, on me
raméne une couverture ça va mieux mais je tremble à nouveau donc 2éme
couverture. Je finis par enfin me réchauffer. Vers 20h30, nouvel
examen, col ouvert à 3cm, ça avance mais bon qu'est ce que c'est long,
heureusement je ne souffre pas. C'est la reléve du personnel. Mon chéri
fait à nouveau des pieds et des mains pour que je puisse voir ma maman.
Il y a moins de monde dans les salles d'accouchement et vu les
circonstances il pourrait faire un effort. Anouk, la nouvelle sage
femme qui va s'occuper de moi accepte que ma maman prenne la place de
mon mari un moment. Ma maman vient donc me voir, ouf ça fait du bien.
Elle était à 2 doigts de rentrer chez elle vu qu'elle faisait que
attendre dehors. On discute un moment, mon chéri lui avait raconté tous
mes malheurs, elle me dit qu'elle est très fiére de moi, du courage et
de la force que j'ai. On discute un moment. Anouk la sage femme revient
me voir et me trouve chaude, elle me prend la température et aïe c'est
mauvais. Elle veut me faire une pds. J'essaie de négocier mais elle ne
veut pas, mon état ne permet pas qu'on attende. On me met sous antibio
sur la perf pour faire baisser la température. Puis la moment redouté
la pds. Je me concentre mais quand elle pique je sursaute, du coup ça a
loupé. Et zut encore souffert pour rien. 2éme tentative, je suis en
larmes mais c'est encore raté, ça n'est pas rentré dans la veine.
Finalement une autre personne vient pour me faire la pds car là j'en
peux plus. Je préviens qu'il n'y a plus le droit à l'erreur, si elle se
loupe tant pis pour elle je ne voudrais plus sans la créme. Mais ouf ça
marche, j'ai réussit à rester parfaitement immobile. Ma maman m'a tenu
la main et m'a dit qu'elle était très contente de moi. Je demande si
j'en ai enfin finit avec les piqures, on me dit que oui. Ouf j'en avais
marre à force. Je regarde mon bras et je vois des traces bleues, ça y
est je suis marquée là aussi.
On continue de discuter avec ma maman
puis Anouk vient me réexaminer vers 21h, le col a bien évolué, je vais
pas tarder à accoucher. Je sens maintenant les contractions mais en
respirant calmement ça passe, je sens quelque chose qui pousse. Ma
maman s'en va et laisse mon chéri me rejoindre. Je sens de plus en plus
que ça pousse donc on sonne la sage femme. Elle arrive et met tout en
place. Je découvre que le matelas où j'étais bien installé se
démontait, qu'il y avait les étriers qui étaient pliés dessous... Je
crois à nouveau que je suis en train de faire pipi, je le dis à la sage
femme, mais elle me dit non c'est du sang c'est que c'est iminent. Elle
m'explique comment pousser et me dit de me détendre. 4 pousses plus
tard, il est 21h40, je sens quelque chose sortir, c'était ma petite
Ilona. Je demande le sexe et on me dit fille. Je voulais tellement un
garçon pour la prénom Timothée mais finalement sur l'instant je trouve
qu'Ilona est très beau. Je ne souhaite pas la voir le soir même, je
suis fatiguée, et puis j'avais décidée de la voir avec ma maman vu que
mon chéri n'était pas encore décidé s'il voulait la voir ou pas. La
sage femme me demande à nouveau de pousser pour le placenta, je pousse
mais je n'ai plus de force donc elle m'aide en appuyant sur mon ventre.
Mon chéri a donné le petit pyjama que j'avais acheté et l'eau de
toilette pour Ilona. Le pyjama choisit était un 2 piéces, en haut il y
avait 2 petites ailes d'ange, et sur le bas il était brodé "mon petit
ange". La personne qui avait emmené Ilona revient nous voir, nous dit
qu'effectivement il n'y avait pas d'erreur sur le diagnostic, qu'elle a
bien les membres trop courts, mais que sinon elle est vraiment belle et
a un visage magnifique. Finalement tout s'est bien passé, je suis
crevée, je rêve que d'une chose boire un jus d'orange pig
On doit attendre 2h avant de remonter dans notre chambre. Vers 23h45
une brancardiére vient me chercher et va enfin pouvoir aller boire et
aller dormir

J'ai donc rencontré ma princesse ILONA le samedi
28 novembre. Je ne tenais pas debout donc je suis descendue en fauteuil
roulant. J'avais hâte de la découvrir mais en même temps beaucoup
d'appréhension concernant son développement, sa taille... Je découvre
une toute petite princesse mais tellement belle, je suis en larmes. Ma
maman parle à Ilona, lui dit qu'on ne l'oubliera jamais, qu'elle est
fiére d'avoir pu la rencontrer, qu'Ilona devait être très fiére d'avoir
une maman si formidable et qui l'aimerait toujours, qu'à présent elle
devrait veiller sur ses parents... Ses douces paroles étaient tellement
belles, pleines d'amour... et moi j'étais en larmes. Je voyais ma
petite Ilona, toute mignonne mais elle paraissait si fragile, j'avais
si peur de m'approcher. Avec le temps j'ai réussi à m'avancer. Ma maman
avait amené un challe qui lui tenait à coeur. Il était tout blanc, très
beau, et tout doux, c'était son cadeau pour sa petite fille. On a voulu
mettre Ilona dedans pour qu'elle soit entourée de douceur et de
chaleur, mais j'étais terrorisée à l'idée de toucher ma puce et qu'on
l'abime. Ma maman m'a rassurée longuement, m'a dit qu'on ne la ferai
pas souffrir. C'est donc ma maman qui a pris Ilona pour que je puisse
installer le challe blanc. Puis elle l'a posée dedans et nous avons
fait plein de photos de notre ange. Je suis restée de longue minutes à
l'admirer, avec la peur d'oublier ce si joli visage, alors je reprenais
des photos. Puis nous sommes sortis. Mon chéri a finalement choisit de
voir Ilona, il le souhaitait vraiment. Mais avec cette histoire de
grippe A il n'avait pas le droit de venir avec moi dans la salle
d'accouchement. Heureusement la sage femme a été très gentille et nous
a proposé de monté Ilona dans notre chambre. De retour en haut, nous
avons retrouvé Ilona, mais je la trouvais encore plus, elle était dans
un petit couffin avec des coeurs. Le papa a été très ému, nous avons
encore fait plein de photos.
Le lendemain matin, le dimanche, comme
la veille, réveil difficile, et ce manque tellemnt immense. Ma fille me
manque, je veux la voir à nouveau. J'ai pu revoir ma princesse à
nouveau dans la chambre dans le si joli couffin. Toujours aussi belle
ma petite Ilona, mais de jour en jour je la trouvais de plus en plus
petite, de plus en plus fragile, même si je savais qu'elle n'avait pas
changé.
Le lundi a été extrément douloureux, Ilona a été emmené
dans un autre bâtiment en vue de l'autopsie, c'est là que la séparation
a été dure à accepter. Le week end, même si elle me manquait énormément
j'avais la possibilité de la voir, mais là présent je ne pouvais plus,
je me retrouvais seule avec juste les photos en souvenir. Ilona est
donc parti avec son petit pyjama d'ange, le challe de sa mamie, le
doudou avec mon odeur, et surtout des tonnes d'amour.

Ma petite princesse Ilona, tu me manques tellement. Je t'aime de tout mon coeur.
Mon ange ILONA, une vraie princesse 1825356457
Mon ange ILONA, une vraie princesse 1869670012
Mon ange ILONA, une vraie princesse 644764514
Mon ange ILONA, une vraie princesse 2137048892
Mon ange ILONA, une vraie princesse 1214788945
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:40

5 décembre

Cela fait maintenant plus d'une semaine que Ilona nous a quitté, je
ne l'ai pas revu depuis lundi dernier. Elle me manque énormément, je savais
que je souffrirai, mais je n'imaginais pas à quel point. J'y pense tout
le temps à ma petite princesse, elle était si belle, si innocente,
pourquoi cette maladie. Les journées sont très longues, le goût
à rien. J'ai hate d'être à lundi pour revoir ma petite puce, mais en
même temps je ne veux pas y être car cela voudra dire que ce sera la
derniére fois. Je n'ai pas réellement pris conscience de cette
séparation et ça fait très mal. Le retour à la vie réelle est très
douloureux, j'étais bien dans ma bulle à l'hopital. Maintenant chaque
sortie est difficile, je me force mais qu'est ce que ça fait mal. Nous
sommes allés faire les radios pour voir si nous sommes porteurs de la
maladie d'Ilona, et pas de chance pour moi je me suis retrouvée à
attendre en face d'une femme enceinte rayonnante de bonheur avec ses
échos. J'étais jalouse de son bonheur. Hier nous avons décoré le sapin
de noël, je ne voulais pas en faire mais finalement nous l'avons fait,
c'est le sapin d'Ilona. Nous l'avons décoré en blanc avec des anges. Il
y a sa boule que j'ai décoré moi même. Se retrouver dans les magasins
est délicat car c'est la période des fêtes et il y a donc plein
d'enfants, les rayons sont pleins de jouets, de peluches, plein de
choses que je ne pourrai jamais offrir à ma fille. Même si je ne sors
pas c'est douloureux, la télé et ses spots publicitaires pampers et
compagnie, qu'est ce que ça fait mal. Après toutes ces épreuves,
quand est ce que j'aurai enfin le droit à un peu de bonheur ? je ne
demande pas grand chose, juste être heureuse avec mon mari et un enfant
en bonne santé.
Mon ange ILONA, une vraie princesse 953630479

Ilona
ma princesse tu me manques tellement. J'ai essayé de me préparer à ton
départ en conservant des souvenirs, mais ça me semble tellement infime.
C'est tellement peu de chose quelques photos, un bracelet de naissance,
ton doudou, ton eau de toilette face à la perte d'un enfant. J'aimerai
tellement te serrer dans mes bras, t'embrasser... mais je n'ai qu'un
doudou avec ton odeur. C'est tellement peu.
Je t'aime de tout mon coeur ma chérie et je ne t'oublierai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:41

je redoutais ce fameux lundi, il a été terrible, et j'ai envie de
hurler, de tout casser tellement c'était dur. Ma petite puce n'est
désormais que poussiére. Je n'ai pas pu la prendre dans mes bras, elle
était déjà dans son petit cerceuil, quel choc de me retrouver face à
ça. Je savais tout ce qui se passait mais là d'être confrontée à la
réalité c'est atroce. On a déposé 3 roses dans son cerceuil (une de ma
part, de son papa et de sa mamie). Ensuite direction le crématorium, et
là encore j'étais en rage, une voiture s'était glissé entre les pompes
funébres et notre voiture, cet imbécile s'était mis entre moi et ma
fille, j'avais envie d'hurler. Arrivé là bas on va dans une petite
salle, il y avait une petite vidéo (on voyait de l'eau, une rose qui
s'en allait... et un texte tellement émouvant) et on a vu le cerceuil
de ma princesse, un gros plan sur son nom puis une vision du cercueil
posé devant le four. J'étais tellement mal, je souffrais. On a récupéré
les cendres et depuis je ne les ai pas laché. J'ai été soulagé sur le
coup, car j'avais enfin ma fille, plus personne ne la touchera ou ne
lui fera du mal, elle ne sera plus toute seule dans une piéce froide.
Mais très vite la douleur est revenu, ce n'est qu'une urne, je ne
verrai plus jamais ma fille, son si beau visage. J'ai le coeur écorché,
il me manque quelque chose. On est passé vite fait au magasin en
sortant histoire de prendre l'air et je me sentais mal à nouveau,
j'attirais les femmes enceintes c'est pas possible.
J'ai mal, je souffre et je ne sais plus quoi faire tellement elle me manque
La derniére photo de ma princesse
Mon ange ILONA, une vraie princesse 102549647
Adieu petite princesse, je t'envoie un amour infini pour veiller sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:45

rien que de pouvoir mettre des photos ça fait un bien fou. Ici Ilona a sa plce, j'ai le droit d'en parler et de dire à quel point je suis fiére d'être sa maman. Elle est toute belle, c'est une princesse, mais les gens ont peur de voir la mort alors je ne pouvais pas la faire voir, mais là je peux quel soulagement

Merci pour vos messages de bienvenue. C'est vrai que le "choix" de l'img est très difficile, c'est un choix d'amour pour son enfant, pour nous il était impensable de faire souffrir notre enfant. On savait qu'elle ne pourrait pas vivre, après nous décidions juste de quand elle partirait. ça m'a fait mal au coeur de la laisser s'en aller, je voulais la protéger dans mon ventre, lui dire tout mon amour pour elle, profiter des quelques mois qui nous restaient. Mais même dans mon ventre elle pouvait souffrir de fractures... donc ce n'était pas possible, je ne pouvais pas laisser ce mal, cette souffrance. Il fallait que je la libére de cette douleur.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 4:48

par rapport au terrible choix que nous avons du faire voilà ce qui m'est arrivé.

Nous sommes mercredi matin, je suis sortie la veille de l'hopital, Ilona est née le vendredi précédent, donc tout est encore trop récent dans ma tête.
Un ami de la famille vient de me téléphoner pour prendre des nouvelles
et j'ai fait la grosse erreur de répondre. Mon chéri est allé à la
pharmacie cherché mes cachets. Donc l'ami en question JP apprends que
l'interruption a eu lieu... il me dit que c'est mon choix. je craque,
je lui dis que j'avais pas le choix de toute façon. Il insiste en
disant que c'est pas les humains qui m'ont obligés à prendre cette
décision, donc qu'elle venait de moi. Mais c'est horrible d'entendre
ça, surtout juste quelques jours après. Après ça continue, il me parle
de msn, qu'il faut que j'enléve ce que j'ai mis, qu'il faut que je
passe à autre chose plutôt que de regarder le passé. Pour info sur msn
mon message c'est "Ma princesse ILONA, tu seras dans mon coeur pour
toujours" et mon image perso c'est moi avec ILONA mais il n'y a rien de
choquant, on voit à peine ILONA de loin, c'est pas un gros plan. Je lui
ai dit que je n'oublierai jamais et que j'avis besoin de toutes ces
petites choses, de la sentir prés de moi malgré tout. Et je lui ai
rappelé que perdre un ami, un proche c'est dur, mais perdre son propre
enfant n'a rien de comparable.
Bref j'en ai marre que les gens
jugent où se permettent de dire qu'il faut que je passe à autre chose,
que j'oublie. On me dirai ça après plusieurs mois, je me dirai bon ben
ils s'inquiétent pour moi ils veulent que j'aille de l'avant, mais là
ça fait juste 5 jours que j'ai perdu ma fille.
A bout j'ai appelé ma
maman qui m'a réconforté un peu. Elle m'a conseillé d'aller acheter un
tel qui fasse répondeur et de ne plus répondre, que ça ne servait à
rien que je souffre encore plus, mon état psychologique ne me permet
pas de faire face à des gens comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
adammonange

adammonange


Nombre de messages : 1992
Age : 52
Localisation : Rivière-du-Loup (Québec)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Adam et 6 poussières d'ange
Décédé(e) à : 22 sem (IMG), 6 sem (fc), 3 sem (fc), 4sem (fc), 5 sem (fc)
Le : 19/07/2007, 25/10/2007, 20/11/2007, 1/09/2008, 7/01/2010
Date d'inscription : 03/12/2008

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 9:18

Bonjour petite mamange, et malheureusement bienvenue sur ce site. Ici tu verras, tu es au bon endroit. Toujours quelqu'un pour nous comprendre. Je n'ai pas tout lu de ton temoignage, ca me fait trop mal de relire les temoignages mais sache que je suis de tout coeur avec toi, l'ayant vecu moi aussi.

Votre petite Ilona est magnifique et elle doit maintenant s'amuser avec mon Adam et tous leurs amis anges.

Je vous envoie un calin et des ondes dans ces moments difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 9:49

je reviens du rdv chez la psy. Bilan mitigé, ça fait du bien de pouvoir parler car la solitude pése, mais bon je ne me sens pas forcément soulagée.
elle m'a dit qu'il fallait que je m'autorise de pleurer, que j'arrive à évacuer cette souffrance. Mais rien à faire j'ai une carapace dés que je suis face à quelqu'un. je ne supporte pas qu'on me voit souffrir et j'ai peur de voir souffrir les autres s'ils me voient comme ça. elle a beau essayer de m'encourager à lacher prise, me dire que c'est son métier, qu'elle est là pour ça, et que je le paie pour qu'elle m'écoute ben j'ai du mal. On discute ça pas de soucis, mais je ne craque pas. elle dit que je me contiens énormément et que ça se ressens. Par moment l'émotion monte, je suis au bord des larmes, mais je me ressaisit comme d'hab. elle a bien vu que certains mots me faisaient presque craqué comme Ilona, ange... mais sinon j'arrive à parler facilement de ce qui s'est passé, un peu comme si je racontais une histoire mais que ce n'était pas la mienne. Mais quand je prononce Ilona, là ça me raméne à moi et c'est plus douloureux. Sinon je n'ai pas vraiment réalisé ce qui s'est passé. Ilona n'est plus là mais je n'arrive pas à dire qu'elle est morte. Donc pour moi elle est pas vivante, mais pas morte, elle est entre deux, du coup j'ai ce sentiment de l'avoir perdu et je la cherche. Et sinon on a parlé des regrets et du sentiment de culpabilité, elle a beau me dire que je ne dois pas en avoir, c'est difficile. Il faut que j'essaie d'écrire quand je peux. Peut être qu'on abordera le sujet du manque la semaine prochaine.
Voilà, encore une journée de passée. Elles sont nulles ces journées, tellement sans intérêt. La vie est bien monotone sans ma princesse

Bisous à toutes
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
babouillette

babouillette


Nombre de messages : 2485
Age : 38
Localisation : dunkerque (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa et une poussière d'ange
Décédé(e) à : 26 SA; 10 SA
Le : 30 Août 2008; 9 avril 2009
Date d'inscription : 15/01/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 11:44

J'ai lu ton témoignage de A à Z et tu peux etre fière de toi tu sais! tu as été très courageuse et bien entourée ton homme et ta maman surtout!) Ta petite princesse est magnifique, vous pouvez etre fiere de votre ange.

Les gens ne comprennent vraiment rien, la phrase que tu as mis sur msn n'a rien de choquant! pour les photos, beaucoup ont du mal avec la mort... ma propre famille n'a jamais vu les photos de lea (peur? dégout?). n'hesite pas a partager mais peut etre(c'est mon choix) avec des personnes qui en ont envie? beaucoup n'ont pas souhaiter voir ma fille c'est tres triste mais je respecte leur décision, leur réaction pourrait me blesser. ici personne ne sera choqué de voir ta puce, elle est si belle! tu ne dois pas passer a autre chose et c'est impossible en plus. Tu vas petit à petit apprendre a vivre avec son absence mais jamais tu ne tireras un trait sur son histoire, sur votre histoire, ton ami que tu as eu au telephone et qui t'a dit toute ses mechancetés doit comprendre ca, c'est de ton enfant qu'il s'agit!

je te souhaite beaucoup de courage, n'hesite pas.
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 11:53

merci, tout ce que tu dis est tellement vrai. Mais les gens ne comprennent rien, ils pensent qu'en oubliant je souffrirai moins et que du coup ils me retrouveront comme avant, mais c'est impossible, je ne serai jamais comme avant.
en tout cas quel bonheur de pouvoir vous faire voir ma fille, c'est tellement de se sentir privé de tout ce qu'une maman classique peut avoir. Nous on a perdu nos bébés et on ne peut pas en parler, faire voir une photo, bref montrer qu'on est très fiéres d'être la maman de ses anges. Ils ont tout notre amour et jamais on ne pourra les oublier, il y a un lien indestructible entre nous
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
babouillette

babouillette


Nombre de messages : 2485
Age : 38
Localisation : dunkerque (france)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Léa et une poussière d'ange
Décédé(e) à : 26 SA; 10 SA
Le : 30 Août 2008; 9 avril 2009
Date d'inscription : 15/01/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 12:09

Exactement! on aimerait tellement parler d'eux tout le temps... mais a peine prononcer son prénom qu'on percoit un regard... enigmatique? (du genre elle y pense encore?!) c'est un peu comme un sujet tabou... oui plus d'un an après je pense sans cesse a ma fille et c'est normal!en tout cas ici tu peux en parler librement Smile toujours une écoute, c'est un réel partage et un soutien qu'on ne trouve pas ailleurs. Ca fait beaucoup de bien.
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 12:24

c'est clair qu'en parler fait du bien.

hier j'ai eu une amie au téléphone, elle n'avais pas osé téléphoné depuis pas mal de temps par rapport aux événements. Finalement on a discuté, je lui ai dit que ce qui faisait mal c'était ce silence pesant et cette solitude. et puis dans la conversation elle me raconte une histoire :
Elle a une amie proche on l'appelera sophie. Cette amie téléphone à mon amie et lui explique qu'elle a besoin de lui parler, qu'elle est la seule qui peut la comprendre, l'écouter... Donc mon amie et cette sophie discute. sophie explique qu'elle avait quitté son chéri, puis qu'il y avait eu un "accident", elle est enceinte et ce n'était pas prévu, elle n'est pas avec son chéri donc n'envisage pas de le garder. En gros elle demande du soutien à mon amie pour faire face à un avortement. Tout cela se passe où moi j'apprends que mon bébé a des soucis, que je vais devoir interrompre ma grossesse... Dans la tête de mon amie ça fait tilt, elle ne juge pas le choix de sophie mais ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour moi. Mon amie se met à lui parler de mon histoire et de tout ce que je vais devoir affronter... Sophie écoute et ne dit rien de particulier, elle doit recontacter mon amie plus tard pour la suite concernant l'avortement. Quelques temps plus tard Sophie appelle mon amie et lui dit que mon histoire l'a beaucoup touché, que finalement elle ne veut plus avorter, qu'elle a le bonheur de porter la vie et donc qu'elle ne peut pas faire ce geste.
Mon amie tout de suite après m'avoir raconté ça s'excuse, en me disant qu'elle aurait pas du me parler d'avortement par rapport à ce que je vis, qu'elle a été très maladroite. On en parle et au final je lui explique qu'il y a du bon et du mauvais. Le mauvais c'est que je ne peux pas entendre parler d'avortement par rapport à ce que je viens de traverser mais quelque part il y a un côté positif j'ai servi à quelque chose. Mon histoire est terrible, pleine de souffrance mais quelque part j'ai sauvé un bébé, ce n'est pas ma fille, mais juste un bébé qui ne demande qu'à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
janelle

janelle


Nombre de messages : 574
Age : 44
Localisation : dunkerque
Je suis : Maman de
Ange(s) : leila-janelle
Décédé(e) à : 29sa
Le : 11/01/2009
Date d'inscription : 08/03/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeJeu 10 Déc - 13:15

Carinne je te souhaite malheureusement la bienvenue parmi nous, j'ai lu ton témoignage et il m'a beaucoup touché.
Pour ce qui est des photos tu as bien raison de les montrés c'est ta fille (qui est très belle) et ceux qui ne veulent pas les regardés et bin ils n'ont qu'a pas le faire c'est tout. Moi je n'es pas cette chance mais si jamais j'avais eu des photos elle serai partout.
tu sais les gens auront toujours des paroles blessantes ou encore de l'indifference face à ce que nous vivont car bien souvent il faut l'avoir vécu pour le comprendre comme toi j'ai la chance d'avoir une maman compréhensive et ma soeur aussi et elles m'aident beaucoup, ici aussi tu verras comme toutes les mamanges sont super elles m'aident beaucoup aussi alors dés que tu en ressent le besoin n'hésite pas vient parler.
Une tendre pensée à ton ange. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeVen 11 Déc - 6:06

je ne me comprends plus, je sais plus trop où j'en suis. Cela fait tout juste 2 semaines que j'ai perdu ma princesse Ilona, ma petite puce que je désirais tant, et hier je me sentais bien, comme si ma tête masquait tout les derniers événements. Comme si finalement j'étais toujours en essai bébé, en attente de tomber enceinte. J'ai tout fait pour ne jamais l'oublier, des photos, un cahier... mais hier je n'avais pas de souffrance, pourquoi ? comme si ma carapace voulait me cacher ma propre souffrance, comme si elle ne m'autorisait pas à être triste. Même ma psy trouve déconcertant la facilité avec laquelle je parle de ce qui s'est passé, je ne m'approprie pas cette histoire, je refuse que ce soit la mienne. Même de voir l'urne ne me fait pas craquer, pour moi ce sont des cendres mais ce n'est pas ma fille, ma fille c'est le beau visage que j'ai découvert. Par moment je me demande même si j'ai des sentiments, c'est ma fille que j'ai perdu et je ne pleure pas. Il faut que je lache prise et que j'évacue mais comment faire. Je sens que quelque part je stocke ces émotions, mais c'est instinctif j'ai toujours été comme ça. Je redoute le jour où je vais vraiment réalisé ce qui s'est passé, le moment où mes nerfs vont craquer, quand je n'arriverai plus à contenir et faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
janelle

janelle


Nombre de messages : 574
Age : 44
Localisation : dunkerque
Je suis : Maman de
Ange(s) : leila-janelle
Décédé(e) à : 29sa
Le : 11/01/2009
Date d'inscription : 08/03/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeVen 11 Déc - 13:01

Ta réaction est normal....Je crois que toutes nous avons eu du mal à réaliser, moi ça fait 11 mois et quelque fois je me dit que encore que ce n'est pas arriver. Je crois que ton inconscient te protége et c'est normal. Ne t'inquiéte pas tu as des sentiments mais c'est tellement difficile que rien ne sort, pour ma propre expérience je me souvient même avoir ri avant l'accouchement je m'en suis voulue car une mère ne fait pas ça, je crois que c'est notre moyen a nous de fuir la réalite, les trois premier mois j'étais comme un zombie d'ailleur je n'est pas trop de souvenir de cette période et après j'ai vraiment réaliser mais c'était moins douloureux même si je pleurais souvent.
Tu ne dois pas te mettre plus de préssion et de souffrance car ce qui t'arrive est déja assez dur en plus ta petite à mis ses ailes il y a peu de temps, toutes tes réactions sont normal tu sais, le deuil est un long cheminement, prend un jour à la fois et défoule toi sur le site tant que tu veux il y aura toujours une oreille pour t'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
mamandeLina

mamandeLina


Nombre de messages : 506
Age : 41
Localisation : Val de Marne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lina
Décédé(e) à : 38 SG+6j, après 1h37 de vie
Le : 30/06/2009
Date d'inscription : 25/09/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeVen 11 Déc - 15:39

Bonsoir petite mamange, je viens de lire ton histoire, et je la trouve si triste... et toi, très courageuse. Comme nous, tu vis une épreuve terrible, certainement la pire de ta vie. Mais tu sembles être bien entourée par ton chéri et ta maman. C'est très important.
Je voulais aussi te dire que tu as bien fait de mettre les photos ici. Ta fille est très belle. Tu as bien raison d'en être fière. Maintenant elle vit dans ton coeur, et à travers toi, quand tu parles d'elle, avec autant d'amour que tu l'as fait sur ce site. J'espère vraiment qu'ici tu trouveras un peu de réconfort.
Je pense fort à toi et à ta belle princesse
Revenir en haut Aller en bas
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeVen 11 Déc - 15:51

merci
Janelle tu dis que ma réaction est normale mais je ne peux m'empêcher de m'inquiéter. Je suis de nature a tout intérioriser, depuis toute petite. La psy que je vois trouve que j'arrive à parler de mon histoire si facilement qu'on voit bien que je contiens toutes mes émotions. En apparence je vais bien. Mais j'ai peur du jour où je réaliserai vraiment, comment je vais être, je vais m'effondrer. Et les gens autour de moi ne comprendront pas, ils penseront que j'allais mieux et ne comprendront pas ce retour en arriére. Tu parles de rire pour l'accouchement, j'étais un peu comme ça. Tout allait bien, je ne réalisais pas, je voulais simplement découvrir le visage de ma fille. Après je l'ai vu dans son petit couffin, elle paraissait endormie, si paisible, donc je ne réalisais pas vraiment. Encore aujourd'hui je ne sais pas trop où j'en suis, du coup je repense à lundi, au crématorium, pour que j'arrive à me mettre en tête que c'est finit, que je ne la verrai plus.
MamandeLina, tu dis que tu me trouves courageuse, tout le monde me dit ça et moi je pense pas. Je ne vois pas où est le courage. J'ai simplement affronter mes peurs ça ok, mais sinon pour le reste et le choix que j'ai fait, c'est juste mon cœur de maman qui a parlé. Les dernières phrases que tu as noté fond chaud au cœur, de dire que je parle de ma princesse avec amour et qu'elle très belle. Merci

Plein de bisous à vous et à tous les petits anges
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
carine

carine


Nombre de messages : 34
Age : 38
Localisation : Rhône Alpes
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ilona
Décédé(e) à : 25
Le : 27/11/2009
Date d'inscription : 09/12/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Re: Mon ange ILONA, une vraie princesse   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeVen 11 Déc - 15:52

Hier j'ai reçu un cadeau, un magnifique cadeau !
Mon ange ILONA, une vraie princesse 1348020471

Mon chéri et moi nous ne sommes pas au même stade dans l'avancement de notre deuil. La psy a dit que c'était tout à fait normal, les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même maniére, et puis dans notre cas c'est moi qui était la plus proche d'Ilona, logique que j'ai beaucoup plus de mal. Donc je suis toujours à la recherche de ma princesse, je ne réalise pas vraiment qu'elle est partie pour toujours, je la vois toujours dans son petit couffin, comme si elle était endormie.
Sébastien lui a réalisé ce qui s'était passé, il sait que nous ne la reverrons jamais mais qu'elle était présente chaque jour dans notre coeur. Contrairement à moi, il sent la présence d'Ilona en lui, elle l'aide à remonter la pente, à ma consoler...

Donc cela fait plusieurs jours que j'avais un petit rituel. Chaque fois que Sébastien voulait me faire un bisou, j'en demandais un autre, celui d'Ilona vu qu'elle était avec lui. Donc au final j'avais 2 bisous, jusque là rien de bien extraordinaire. Mais voilà hier c'était différent. Nous étions
tranquillement installés devant la télé en train de regarder un film, en discutant pas mal en même temps. Nous parlons très souvent d'Ilona, chaque soir, je lui dit à quel point elle me manque, et puis je lui confie toutes mes interrogations, mes sentiments qui me traversent. Je passe facilement d'un sentiment de souffrance à la colére, des regrets aux angoisses...
Nous discutons donc tranquillement puis nous décidons de dormir. Je ferme les yeux, mon chéri s'approche pour me faire un bisous, son bisou. Puis je sens l'autre bisou, mais tellement différent de tous les précédents. C'était un tout petit bisou, posé délicatement comme si c'était de toutes petites lèvres. Une vague d'émotion m'envahit, je suis en larmes. Mon chéri se demande ce qu'il se passe, pourquoi je pleure, savoir s'il m'a fait mal.. Mais non ce n'est pas de la douleur, c'est un sentiment d'apaisement. Je lui explique que le 2éme bisous qu'il a fait avait une tout autre signification pour moi, j'avais vraiment l'impression que c'était un bisou des toutes petites lévres de Ilona, un bisou si délicat, plein d'amour... Ce que je regrette le plus avec Ilona c'est de ne pas avoir pu la prendre dans mes bras et l'embrasser, et ce petit bisou m'a fait un bien fou. C'est comme si Ilona m'avait offert ce fameu bisou qui me manquait tant, comme pour me dire qu'elle ne m'en voulait pas du tout, que c'était sa maniére à elle de me transmettre son amour... Un pur moment de bonheur. Mon chéri a été très touché par mes explications, et il se sentais enfin apaisé, il avait réussi à faire quelque chose avec l'aide d'Ilona
pour que j'aille mieux.

Merci mes amours, je vous adore
Mon ange ILONA, une vraie princesse 1419554132
Revenir en haut Aller en bas
http://laviea2cestmieux.over-blog.fr/
Yansylvie

Yansylvie


Nombre de messages : 143
Age : 47
Localisation : MAISONS-ALFORT
Je suis : Maman de
Ange(s) : Arthur Elouan
Décédé(e) à : 37 semaines et 06 jours
Le : 17/09/2009
Date d'inscription : 04/11/2009

Mon ange ILONA, une vraie princesse Empty
MessageSujet: Bisou touchant   Mon ange ILONA, une vraie princesse Icon_minitimeMar 15 Déc - 16:21

Bonsoir, je viens de lire ton dernier courrier et il me touche énormément : le fait que ton mari tai embrassé à deux reprises et surtout la deuxième fois du bout des lèvres, c'est un geste si touchant, si révélateur du besoin de ressentir de quelque façon que ce soit ta petite.

Je te souhaite de ressentir tous les jours ce sentiment d'apaisement !!!

Bon courage à vous.

Yannick
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon ange ILONA, une vraie princesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon ange Gabriel
» J'ai du avoir l'air d'une vraie folle...
» délicate attention de la part d'une vraie amie!!
» BERCEUSE POUR UN ANGE - Marie-Denise Pelletier
» Petit Ange, avec texte... hommage a mon ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: