Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Mon ange Marie-Guillaume I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
 

 Mon ange Marie-Guillaume

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Chatouille




Nombre de messages : 13
Localisation : Chapais, Nord-du-Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marie-Guillaume
Décédé(e) à : 21 semaines de grossesse
Le : 12 novembre 2003
Date d'inscription : 28/01/2009

Mon ange Marie-Guillaume Empty
MessageSujet: Mon ange Marie-Guillaume   Mon ange Marie-Guillaume Icon_minitimeSam 7 Fév - 8:55

Voici mon témoignage. Mon histoire remonte en 2003. À noter que finalement, mon Guillaume s'est avéré être une petite fille suite à l'autopsie. C'est alors devenu... Marie-Guillaume.


En
février 2003, j’arrête de prendre la pilule. On a décidé de s’essayer
pour avoir un petit bébé. Mais, les mois passent et rien ne se produit.
Pourquoi ? Sûrement car mon chum est à la maison seulement trois jours
par semaine… donc difficile d’avoir le bon timing.
Juillet
2003, je passe l’été chez mes parents dans le Bas-du-Fleuve, car je me
suis trouvé une petite job d’été par là. Samedi, 26 juillet, je suis
rendue à J35… je trouve ça bizarre, je ne me suis jamais rendue aussi
loin dans mes jours. Je décide de passer un test de grossesse. POSITIF.
Mais je ne sais pas si je suis contente… ce n’est pas le bon moment, je
viens de quitter mon emploi permanent… comment on va faire ? ? ! ! Je
réussis à rejoindre mon chum… tout de suite au son de ma voix, il sait
la nouvelle que j’ai à lui annoncer. Il ne réagit pas trop. La semaine
passe, mon chum part travailler et nous ne nous parlons pas de la
semaine. Je crois bien qu’on s’est fait à l’idée durant cette semaine
là, car la fin de semaine suivante on est très content et on a hâte de
se retrouver ensemble pour vivre ces merveilleux moments.
Le
temps file, et tout se passe bien. Pas de nausées du tout. Seuls petits
problèmes : boutons dans la figure, perte de cheveux, mal à mon nerf
sciatique et grande fatigue (je travaille debout toute la journée).
Je
reviens à la maison (Chapais) à la fin août, car j’ai mon premier
rendez-vous pour mon suivi de grossesse (25 août 2003). J’y vais seule…
tout se passe bien. On essaie d’écouter le cœur, mais on ne réussit
pas. Elle me dit que c’est un peu tôt, de ne pas m’inquiéter (je suis à
9 5/7 SA). Ma date prévue d’accouchement est environ le 31 mars 2004
(je n’étais pas régulière, donc difficile de dire la date exact).
Le
mois de septembre passe… c’est le mois le plus dur. J’ai des migraines
terribles à tous les jours. Mais, je passe au travers… j’y suis habitué.
1er
octobre 2003, j’ai mon deuxième rendez-vous médical. Mon chum
m’accompagne. C’est un beau moment. Je suis rendue à 15 semaines. On
écoute le cœur… très émouvant, c’est mon chum qui cherche le petit cœur
avec la machine. Tout est parfait. Ma hauteur utérine est de 13 cm.
J’ai pris 3 livres depuis mon dernier rendez-vous, je trouve que ce
n’est pas beaucoup, mais bon… c’est comme ça.
À
la fin octobre, l’hôpital de Chibougamau m’appel enfin pour mon
échographie. Youppi ! J’attends ça depuis des jours ! On va enfin
savoir le sexe. On a déjà trouvé un nom de fille, mais pas de garçon.
Donc, vite à la recherche de ce dernier ! On fini par se fixer !
Vendredi
7 novembre 2003, c’est la journée de mon écho. Je suis à 20 2/7 SA. Mon
Dieu que je suis énervée. Je ne tiens pas en place. Je parle avec ma
sœur ce matin là, on est très excitée ensemble. On se laisse et elle me
dit : " Profites-en bien… ça sera une des plus belle journée de ta
vie ! ".
On arrive à
l’hôpital… il y a foule ! Les gens entrent dans la salle et en resorte
5-10 minutes plus tard. Je trouve ça rapide… Je dis à mon chum en
joke : " J’aimerais quasiment ça qu’il s’interroge sur quelque chose
pour que ça soit plus long pour moi ! " J’aurais dû me fermer la trappe…
C’est
enfin mon tour… Je m’installe. Mon cœur bat à 100 mille à l’heure. La
radiologiste arrive et commence l’écho. Je lui dis qu’on veut savoir le
sexe. Elle met la machine sur ma bedaine, et on voit la belle petite
colonne vertébrale, elle m’explique un peu. Et après…. Plus rien…. Plus
une parole durant des minutes. Je panique. Je vois le visage de la
radiologiste… elle fronce les sourcils et cherche, cherche, cherche
avec la machine. Elle fini pas me dire qu’il y a un problème avec le
bébé, qu’il va falloir qu’on se parle. La fin du monde est devant mes
yeux… je veux mourir ! Je dois me rendre à Ste-Justine le lundi matin.
Ils m’attendent à 7h30 en génétique. Tout ce que je sais, c’est que
j’ai très peu de liquide amniotique et qu’elle n’a pas pu bien voir les
reins.
Lundi matin, on est
à Ste-Justine. Il m’envoie passer une autre écho, car il n’ont pas les
résultats de Chibougamau. Et là, le ciel nous tombe sur la tête… je
n’ai pas de liquide et les reins de mon bébé ne fonctionnent pas (il y
en a même un d’atrophié). Mon petit bébé n’a pas de chance de vivre…
ses poumons ne se développeront pas car il n’y a pas de liquide. Il
faut interrompre la grossesse. Maudite vie sale… ça ne se peut pas… je
rêve… on va se réveiller… Mais non… c’est la triste réalité.
Lundi
midi, j’ai ma chambre en obstétrique, et là tout commence. Mardi avant
le souper, les vraies grosses contractions commencent. Je demande la
morphine… ça ne m’aide pas beaucoup… ça fait juste geler mes pensées.
J’accouche
de mon ange le 12 novembre 2003 (dans la nuit du mardi au mercredi) à
3h55. Je ne voulais pas le voir, mais mon chum oui. Alors, on a
finalement décidé de le voir. Comme il était beau mon petit homme à
grandes jambes. J’ai su que c’était un petit garçon lorsque
l’infirmière me l’a mis dans les bras. Si beau, mais si minuscule, 370
grammes… je ne m’attendais pas à ça. Dans ma tête, ce serait pas moitié
d’un bébé… car 21 semaines est presque la moitié de la grossesse… donc
je m’attendais à la moitié d’un bébé. On l’a appelé Guillaume.
J’ai
gardé mon bébé 5 minutes avec moi… je ne l’ai pas touché, pas embrassé,
pas dis que je l’aimais, je n’ai même pas vu son petit pénis… ce sont
mes regrets.
Aujourd’hui,
28 janvier 2004, 11 semaines jour pour jour, nous ne savons pas encore
ce qui s’est passé. On attend les résultats d’autopsie qui ne finissent
pas de tarder.
Il n’y a
pas une seule minute sans que je pense à mon petit Guillaume. Il était
ma vie, mon espoir, ma joie de vivre… et là il n’est plus là.
Merci de m’avoir lu… désolée si c’était long, mais il fallait que je le fasse aussi détaillé… pour mon cheminement. Chatouille maman de Guillaume XXX
Revenir en haut Aller en bas
Marybou

Marybou


Nombre de messages : 631
Localisation : Murdochville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Raphaëlle
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 10 juin 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

Mon ange Marie-Guillaume Empty
MessageSujet: Re: Mon ange Marie-Guillaume   Mon ange Marie-Guillaume Icon_minitimeSam 7 Fév - 16:22

Chère Chatouille, merci d'avoir transféré ton témoignage! Mes sympathies pour ta petite Marie-Guillaume!
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon ange Marie-Guillaume
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon ange Marie-Guillaume
» marie, mon ange!
» Marie-Aude, mon ange♥
» Marie-Ange et Élizabeth??
» À mon ange Alex de maman Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: