DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Anna, mon miracle de 45 minutes

Aller en bas 
AuteurMessage
Cyndie Brémond



Nombre de messages : 31
Age : 34
Localisation : Arveyres
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anna Raphaëlle Lucienne
Décédé(e) à : 23 sg
Le : 29/08/2014
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Anna, mon miracle de 45 minutes    Sam 13 Sep - 18:46

Le 29 Août dernier, pour mon plus grand malheur, la vie m'a faite mamange... j'étais à 6 mois de grossesse. Cela faisait plus de 10 ans que le désir d'être maman me hantait, à tel point qu'il avait fini par faire partie de moi autant qu'un organe. Et un beau jour, au moment où je m'y attendais le moins, le test s'est révélé positif. Le premier mois s'est déroulé sans encombre. Ensuite, le cauchemar a commencé... douleurs atroces, hémorragies à répétition, inquiétude quotidienne... mais jamais aucune image anormale aux échographies, bébé était bien là, s'accrochait, grossissait... Puis début août, l'échographie du 2ème trimestre a révélé un important retard de croissance (> au 3ème percentile) et un oligoamnios sévère. Ma fille pesait 300 grammes au lieu de 500... mais elle était parfaitement formée. Le problème était lié au placenta mal vascularisé, à mes artères résistantes et à une anémie persistante due à mes trop nombreuses hémorragies.. Anna ne pouvait pas s'alimenter correctement, et ne pouvait donc pas grossir. 15 jours plus tard, une échographie était programmée afin de mesurer l'évolution de son poids. Mais une semaine avant, la poche des eaux s'est rompue, anéantissant tous nos espoirs. Après une semaine d'hospitalisation, la fameuse échographie est arrivée. J'ai croisé les doigts, espérant un miracle... qui n'est pas arrivé... Anna n'avait pris que 90 grammes... au lieu des 250 espérés... le verdict s'en est suivi... aucune amélioration possible... les médecins étaient catégoriques. Elle aurait eu de grosses séquelles, et je risquais ma vie à poursuivre ma grossesse. La semaine suivante, j'ai subi une IMG, et j'ai perdu mon bébé. Alors que les médecins la disaient trop fragile pour survivre à l'accouchement, Anna est née vivante, et m'a offert le plus beau des cadeaux... vivre 45 minutes dans mes bras. Un miracle selon eux... j'ai pu la sentir en vie dans mes bras, la sentir bouger, elle a même essayé d'ouvrir les yeux. Et comme moi à la dernière échographie, elle croisait les doigts de la même main... nous lui avons dit tout ce que nous avions à lui dire, nous l'avons serrée contre nous, puis elle s'est envolée, entourée de l'amour de ses parents. Son enterrement a eu lieu samedi dernier. Nous avons tout fait pour qu'elle s'envole dans la dignité. Nous avons essayé de lui apporter le peu d'amour que la vie si cruelle nous permettait de lui donner. Depuis, je ressens un manque incommensurable et une culpabilité immense... Le dernier mois, je lui parlais sans cesse, lui suppliant de s'accrocher, que tout allait s'arranger... ce qu'elle a fait... et moi je l'ai abandonnée... je l'ai délogée de mon corps, ce corps que je déteste au plus haut point pour m'avoir privée de mon plus grand bonheur... c'était mon premier bébé, et je ne pourrais jamais envisager d'en avoir un autre. L'amour que j'ai ressenti pour ma petite Anna est unique, sans limite, et il ne pourra jamais s'éteindre. J'ai souhaité plus que tout être maman, et même si je n'ai pas mon bébé contre moi, je me sens pleinement maman. Mon désir d'enfant s'est éteint, car il a été comblé avec la naissance de ma petite princesse. J'ai l'impression que l'on m'a arraché une partie de moi, la douleur que je ressens est atroce. J'aimerai tellement qu'elle me fasse un signe, pour me dire qu'elle est bien là où elle est, qu'elle a rejoint mon papi avec qui j'ai souhaité la faire inhumer, et surtout qu'elle ne m'en veut pas... je passe mon temps à regarder ses photos, à embrasser son doudou, à la pleurer... mon dieu quelle souffrance horrible que de perdre son enfant... mon accouchement restera le pire des moments de toute ma vie car j'ai perdu ma petite princesse, mais aussi le plus beau, un moment de partage et d'amour intense entre elle et nous... je t'aime ma chouquette, ma Anna, le plus beau des cadeaux que la vie ait pu me faire, même si elle me l'a ôté trop tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Mel

avatar

Nombre de messages : 94
Age : 41
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Petit Coeur de sexe inconnu
Décédé(e) à : 8sa + 4 jours
Le : 18/07/2014, expulsé le 24/07/2014
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: Anna, mon miracle de 45 minutes    Sam 13 Sep - 21:39

Bonjour Cyndie et bienvenue sur le forum malheureusement. Ton histoire est d'une grande tristesse, ta douleur est palpable. J'espère que tu trouveras ici le soutien et le réconfort dont tu as besoin. Le temps n'effacera pas ta douleur mais l'appaisera tranquillement. Je te souhaite tout le courage nécessaire pour traverser cette dure épreuve. Douces pensées à ta petite Anna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyndie Brémond



Nombre de messages : 31
Age : 34
Localisation : Arveyres
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anna Raphaëlle Lucienne
Décédé(e) à : 23 sg
Le : 29/08/2014
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Anna, mon miracle de 45 minutes    Dim 14 Sep - 7:55

Merci beaucoup pour ton message Petite Mel... je suis triste de voir le nombre de mamanges qui ont eu le malheur d'être privées de leur bébé... autant de souffrance alors que nous avions tellement d'amour à leur donner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyndie Brémond



Nombre de messages : 31
Age : 34
Localisation : Arveyres
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anna Raphaëlle Lucienne
Décédé(e) à : 23 sg
Le : 29/08/2014
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Anna, mon miracle de 45 minutes    Jeu 18 Sep - 9:53

Voici un magnifique poème que m'a transmis une mamange, je vous le transmet à mon tour...


Un jour, je te retrouverai…
Me glissant au creux du ventre de celle qui m’a tant désiré,
Je ressens déjà son amour, le bonheur que je lui ai procuré.
J’entends son cœur qui bat, cette douce mélodie qui me berce,
Je sens la chaleur de ses mains, la douceur de ses caresses.

Elle me parle, me dit combien elle m’aime,
Moi aussi Maman, tu ne peux t’imaginer à quel point je t’aime.

Me voilà, simplement, qu’un infime petit être,
Un petit être qui grandit de jour en jour et qui n’attend qu’à naître.

Mais que se passe-t-il ? Que m’arrive-t-il ?
Moi qui étais tellement bien, en sécurité, enveloppé.

Pourquoi me retire-t-on de ce nid qui m’était offert ?
Pourquoi m’enlève-t-on la chance de vivre sur cette Terre ?

Je ne sais pas où je me dirige, où je m’en vais,
Je ne comprends ce qui m’arrive, ce que j’ai fait.

Maman, je voulais tellement vivre et dans tes bras me retrouver,
Je ne t’ai que trop peu connue, mais tellement aimée.

Défilant devant la Lune et les étoiles, je survole maintenant cette Terre,
Côtoyant les nuages, je suis un petit Ange dans cet immense univers.

Regrettant de tout cœur le malheur que vit ma mère,
Je ne cesse d’entendre sa voix qui m’appelle et qui m’espère.

M’arrêtant devant ma maison, je regarde par la fenêtre,
C’est elle… Qu’elle est belle… Qu’elle est douce… Elle était parfaite.

Je l’entends qui m’appelle, je ressens tellement son amour maternel,
J’entends ses prières, je l’entends supplier le ciel.

Maman, j’aimerais terriblement mettre un baume sur ton cœur,
Le soulager, car il est meurtri par la douleur.

Je désirerais sécher tes larmes et ne pas t’incomber ce malheur,
Revoir seulement ton sourire, celui qui était rempli de bonheur.

Je ne suis qu’un Ange qui a seulement envie de se retrouver,
Dans les bras de celle qui lui était destinée.

Mais la vie, contre mon gré, en a décidé autrement,
N’oublie jamais à quel point je t’ai aimé Maman.

Je serai toujours là, et toujours je veillerai sur toi,
Ne t’en fais pas, je suis bien, ne pleure pas.

Au fil des jours, je serai à tes côtés, je t’épaulerai,
Car n’oublie jamais Maman, un jour, je te retrouverai…

Ton enfant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyndie Brémond



Nombre de messages : 31
Age : 34
Localisation : Arveyres
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anna Raphaëlle Lucienne
Décédé(e) à : 23 sg
Le : 29/08/2014
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Anna, mon miracle de 45 minutes    Dim 28 Sep - 20:28

Ma douce petite Anna,
Un mois que tu es partie mon amour de petite princesse... Tu me manques tellement... Je repense à ce moment où on t'a mise dans mes bras... et à cet amour pour toi qui m'a envahie... je donnerai n'importe quoi pour le revivre, et que le temps s'arrête... je t'aime si fort mon ange, tu ne peux pas savoir à quel point... tu étais ma raison de vivre et maintenant je suis complètement perdue dans cette vie que je vais m'efforcer de vivre pour te montrer que je suis courageuse... je t'aime ma puce, pour toujours... ta maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anna, mon miracle de 45 minutes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: