DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Vivre son couple en tant que paranges...

Aller en bas 
AuteurMessage
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 487
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Vivre son couple en tant que paranges...   Mer 15 Juin - 3:18

Bonjour à toutes,

J'aborde un sujet un peu délicat qui est celui de continuer de vivre en tant que couple après la perte de nos petits...Notamment parce qu'entre Papange et moi, ca ne va pas fort en ce moment.

Il faut savoir que je connais le monsieur comme le fond de ma poche depuis bientôt six ans qu'on est ensemble. Notre relation à toujours été un peu tumultueuse, car nous avons tout deux un caractère entier et un passé compliqué, mais malgré les tempêtes...Notre bateau tient bon...Néanmoins depuis la mort de Milo j'en viens à me demander si ca en vaut vraiment la peine.
Je l'aime et je lui fais confiance, bien sûr. Et je peux dire maintenant que nous avons traversé des choses très dures ensemble. Mais il use ma patience un peu plus chaque jour, quand il est en colère , il se permet de me dire des choses qui , même s'il ne le pense pas vraiment, me blessent et me donnent l'impression qu'il ne me respecte pas. Et j'ai l'impression d'encaisser et de m'écraser...Juste pour avoir la paix, parce que je n'ai plus la force de lui tenir tête, parce que je veux simplement que la tempête passe...

Je ne sais pas combien de temps (jours, mois , années ?) je vais tenir face au caractère un peu spécial de Papange ... qui est fondamentalement altruiste, gentil, généreux...Mais qui dans certaines situations peut littéralement changer du tout au tout en devenant odieux, méchant, incontrôlable dans ses gestes et ses paroles. Problème que je connais depuis longtemps chez lui, que j'arrivais à gérer en gardant mon sang-froid et en essayant de désamorcer les situations que je sais provoquer ce "changement".

Or là, je n'ai plus la force.
Je n'ai plus la force de gérer de "chaud-froid" dans notre couple, où on peut parler mariage un jour et s'engueuler comme des poissonniers le lendemain.
Je ne supporte plus d'entendre Papange se confondre en excuses après ses crises pour me refaire le même cirque deux jours après.
Je n'en peux plus de vivre chaque engueulade comme un coup de couteau, et l'absence de Milo n'en est que plus mordante...

Et surtout, je m'inquiète que ca continue encore quand je serais enceinte. Papange me garantit que non, mais il n'a visiblement pas le contrôle sur ces bouffées de colère. On en parle, on suit une psychothérapie de couple depuis plus d'un an...Et même si les choses se sont beaucoup apaisées entre nous, je sens que notre couple décline doucement... Et je ne veux pas imposer ce contexte à l'enfant "d'après" qui aura déjà bien assez à gérer par son simple statut.

Avez-vous déjà traversé des crises similaires dans votre couple, songé à la séparation (malgré l'amour qui vous liait à votre conjoint) parce que vous vous sentiez au pied du mur, que vous ne voyiez pas d'autres solutions pour vous préserver (vous , lui, votre couple) ?

Merci d'avance pour vos conseils
Je suis complètement perdue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilo

avatar

Nombre de messages : 1129
Age : 29
Localisation : Calvados
Je suis : Maman de
Ange(s) : MAXENCE et de 4 poussières d'anges
Décédé(e) à : 14 jours de vie (né à 39SA)
Le : 30 janvier 2016
Date d'inscription : 17/03/2016

MessageSujet: Re: Vivre son couple en tant que paranges...   Mer 15 Juin - 5:24

coucou Magalie,
c'est un sujet bien difficile... tant de couple se déchire après un tel drame, d'autre reste ensemble parce qu'ils pensent qu'ils le doivent du fait de ce drame et d'autres s'aiment vraiment...
je pense qu'on passe toute par cette période de doute...

vous est-il possible de faire le vide, une sorte d'évasion pour vous deux, as tu un endroit où aller pendant deux ou trois jours, amie ou famille, te ressourcer, prendre soin de toi, et ne pas vraiment avoir de lien avec ton conjoint afin de voir si le lien qui est là vous unis toujours...
si on était pas si loin je t'aurais volontiers accueilli à la maison...

après dis toi que c'est normal aussi de passer par la, par des périodes de doute, chacun réagi à sa manière et pas en même temps...on souffre tous mais il est difficile de toujours se comprendre...
avez vous la possibilité de rencontrer des couples qui traversent cela aussi?

je pense qu'il ne faut pas prendre cette décision trop vite et prendre le temps de poser les choses, peut être de vous retrouver, un petit week-end spa, romantique...

après je suis un peu comme toi, je suis dans une mauvaise période et mon mari aussi, j'en suis même à me dire que la 1er fausse couche était peut être un signe qu'on ne doit pas créer de famille ensemble, puis ensuite le décès de notre fils, puis maintenant encore une fausse couche... est ce un signe aussi? je suis aussi perdue...
après on se dispute pas avec mon mari mais parfois le fait qu'il soit trop trop négatif m'énerve même si je le suis aussi, la différence c'est que moi je ne dis pas à voix haute que je voudrais en finir contrairement à lui et donc cela m'énerve.. c'est un peu compliqué aussi...mais les disputent n'existent plus depuis le décès de notre fils...

je ne sais si mon msg t'apportera quelque chose... c'est vraiment dommage cette distance géographique... se rencontrer aurait était bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manoli

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 39
Localisation : morbihan
Je suis : Maman de
Ange(s) : manolia et Marin
Décédé(e) à : 24 sa pour manolia
7jours de vie pr marin
utérus unicorne
Le : 20/05/2014
02/10/2015
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: Re: Vivre son couple en tant que paranges...   Mer 15 Juin - 5:56

Nous deux cela fait 20 ans que nous avons pris un chemin en commun pour un avenir radieux: ah que c beau de rever!!!! Nous avons deux caractères forts explosifs et depuis le debut de notre aventure a 2 il ya eu bcp de bas parmis les hauts mais l'amour l'emporte et l'emportera toujours!
Après la perte de Manolia , papange est resté fort et grace a lui nous avons remis bb espoir en route, il y croyait plus que tt, les prises de tete faisaient parties du passé, nous avons pris conscience que toute engueulade restait futile par rapport a ce que nous avions traversés; mais la vie est cruelle et nous a volé notre petit moussaillon espoir et la papange et mamange n'arrivent pas a se relever; papange a craqué et ne me porte plus sur ses epaules ; trop de larmes qui deja etaient restées enfouient depuis notre princesse... Une periode bien compliquée puisque nous sommes tous les deux fatigués moralement et physiquement dc a fleur de peau et nos tempéramments reprennent le dessus !! Pourtant nous deux c tt ce qui nous reste donc il est plus que necessaire de s'accrocher et nous le faisons tant bien que mal!!
Pour repondre a tes incertitudes : oui il y a des hauts et des bas mais une histoire d'amour ca se vit pour le meilleur et pour le pire et nous vivons ttes le pire !! Nous vivons entre mamanges bcp de choses communes dont celle du couple avec ses vagues, et nous recherchons surtout en ce moment de gros moments de reconfort mais les papas ont aussi vecus une tragedie et reagissent a leur facon ; j'aimerais que le mien aille consulter mais il est trop fier pourtant je sais qu'il aurait besoin d'exterioriser ses sentiments mais des qu'il commence a le faire je m'effondre car j'ai l'impression d'etre la fautive de cette putain de vie et du coup voyant ma peine il se retranche ds son silence!!
Ps facile de faire face a ce que nous avons vecu, moi en tout cas je n'ai pas de doute sur notre amour m si nous le mettons a rude epreuve!! Je ne pourrais a aucun moment envisager la separation car c la seule personne qui me mantient sur terre!! 
Mon mari a egalement de grosse bouffée de colère comme tu dis et tout son entourage y est confronté principalement ses collègues de boulot, ca devient perturbant pour sa vie sociale mais je n'ai pas et lui encore moins trouvé la solution donc je laisse faire le tps !!
Si tu te trouves au pied du mur peut etre que qqs jours de pause vous feraient du bien afin de poser le pour et le contre et la sans doute que vous seriez contents de vous retrouver!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaeMilo

avatar

Nombre de messages : 487
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Milo
Étoile Filante
Décédé(e) à : 30 SA + 6 jours de vie
8SA
Le : 22/11/2015
17/03/2016
Date d'inscription : 11/12/2015

MessageSujet: Re: Vivre son couple en tant que paranges...   Mer 15 Juin - 7:02

Merci les filles, pour vos réponses et vos témoignages

Lilo, c'est vrai, ça m'arrive aussi de regretter qu'on soit aussi éloignée les unes des autres. Je pourrais venir me réfugier chez toi quand Papange me prends trop la tête, ca serait cool ^^ Heureusement il y a le forum !
On a effectivement un repli à la campagne (ou on a dispersé les cendres de Milo et récemment mis en terre deux plants de clématite pour nos deux bébés perdus) , une petite maison ou j'ai passé beaucoup de vacances de mon enfance , parfaite pour la sérénité...Mais Papange préfère quand on y va avec le reste de ma famille (frères, soeurs, cousins) et en ce moment il a toujours des plans pour le week-end, ce que je peux difficilement lui reprocher étant donné qu'il ne voit pas ses potes souvent.

On rencontre également d'autres couples qui vivent le deuil périnatal à travers un groupe de parole.
Mais bon, on a besoin de se retrouver c'est sûr, ne serait-ce que pour donner un coup de boost à notre libido qui bats de l'aile depuis la fausse couche (on a jamais envie en même temps...)

Petite parenthèse... Je sais que c'est facile à dire avec ce qui vous est arrivé, Lilo... Mais ne tombe pas dans le piège du "karma universel" qui laisse penser que vous avez œuvré d'une manière ou d'une autre pour "mériter" ce qui vous arrive...Ou bien qu'il existe une sorte de "plan cosmique" qui décide que vous devrez perdre X bébés avant d'être enfin heureux. Je me permets de te donner ce conseil parce que j'ai raisonné ainsi pendant des mois après ma fausse-couche et ça ne m'a aidé en rien, ça m'a même enfoncé à un point ou j'ai failli ne pas remonter...

L'Univers ne nous "punit" pas, le malheur frappe au hasard, aléatoirement...Et oui, la foudre peut tomber au même endroit, comme le bonheur peut durer des années. La seule fautive dans le tas c'est notre société qui fait peser un tabou immense sur les complications autour de la grossesse. Nous sommes tellement nombreux à subir ce drame...C'est beaucoup plus courant qu'on ne l'imagine. Gardez courage. <3

Manoli, 20 ans ...woaw, et dire que je trouve qu'on a déjà parcouru une distance phénoménale avec Papange en presque six ans. Je te rejoins dans ta réflexion : avec ce qu'on a traversé, on devrait relativiser les choses et arrêter de se prendre le chou pour des pacotilles...Mais de notre côté je constate que cette belle philosophie nous a tenu jusqu'à il y a deux mois...Et depuis c'est retour à la case départ. On se prends la tête exactement sur les même problèmes qu'on a toujours eu, malgré la psychothérapie, malgré la perte de Milo et malgré la fausse-couche...
D'où mon impression d'être "dos au mur", j'en viens à me demander si le dysfonctionnement n'est pas "fondamental" et si on pourra jamais en venir à bout...

Je n'ai pas non plus envie de vivre une séparation. J'aime toujours Papange, mais je n'arrive plus à passer au delà de nos disputes (contrairement à lui qui à presque l'air de considérer que c'est "normal" dans un couple...Mais il a vécu 13 ans de disputes quotidiennes avec ses parents, on a pas vraiment la même échelle de mesure!) Et je me rends compte que je commence à préférer le silence plutôt que de risquer d'enclencher une querelle aléatoire...Il y a des soirées ou on échange pas un mot pendant des heures...Heureusement que la tendresse est encore là...

On a le projet d'aller voir la mer cet été, je rêve de ballades romantiques sur la plage, de flâner sur le marché nocturne des quais, de manger une bonne glace en tête à tête... Papange n'est pas aussi emballé que moi (môssieur à grandi à Montpellier donc la Mer ne l'émoustille pas comme moi ^^ ) mais je crois qu'il a compris que nous avions besoin de ces moments.

Comment faites-vous, après 20 ans et l'épreuve terrible de la perte de vos deux petits , pour continuer à faire vivre la flamme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vivre son couple en tant que paranges...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: