DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La douleur qui ne passe pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espoir_tun



Nombre de messages : 2
Localisation : Essonne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Joumèn
Décédé(e) à : 41SA+2
Le : 14/10/2017
Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: La douleur qui ne passe pas   Lun 30 Oct - 4:42

Bonjour, je vous rejoins aujourd'hui car j'ai besoin de vos mots, de votre soutien...
Le samedi 14 octobre 2017, j'ai perdu ma princesse "Joumèn" tant attendue. je l'ai perdu à 41SA+2. Une grossesse pas facile surtout les 3 premiers mois avec les vomissements, la perte de poids et la fatigue. Mais sinon une grossesse tout a fait normal. Rien à signaler pendant toute la grossesse. Arrivé à 32SA des contractions toutes les 5 minutes, et voilà j'ai une menace d'accouchement prématurée. Hospitalisée pendant 24h, mis sous adalate. Tous ce remet en ordre. Je dois m'aménager pour rien faire dès que je sois de retour chez moi. C'est mon mari qui prend tout en charge, je ne fais plus rien. Je passe mon temps allonger ou à jouer avec mon grand de 2 ans. Enfin on atteint les 37SA, le rythme de la vie reprend. Je suis contente ma fille arrivera à terme. Les semaines passent, elle se fait encore désirée. le 12 octobre j'atteint mon terme. Contrôle en maternité, tout est parfait. J'ai pu entendre son coeur pour la dernière fois pendant 45 minutes. Echographie faite, col ouvert à 2 large et on me dit dès que j'ai des contractions assez rapprochés il faut que je me déplace vers la maternité. Le samedi 14 octobre, une journée qui commence tout a fait normal. Vers 11h30 je remarque que j'ai des contractions assez proche, en une demi-heure je constate que j'ai des contractions toutes les 2 minutes. Je panique, surtt en entrant au toilette j'ai eu des petites pertes verdâtres. j'appelle les SAMU, vu que je suis toute seule à la maison à cet heure-ci. 10 miutes après ils sont là et après 20 minutes on me transporte à l'hôpital. Arrivée à l'hôpital, col totalemnt dilaté, bébé est là et on me dit il faut pousser. On essaye avant tout de me poser le monitoring, le choc on ne capte pas ou pas très bien le coeur de bébé. La panique total, on appelle le gynécologue. J'ai cru entendre pour la dernière fois le coeur de ma petite. Jusqu'à maintenant je ne suis pas certaine si c'était vraiment son coeur, des battement très loin comme s'il va s'eteindre. Avec toute cette panique , j'ai subi une épisiotomie alors que je n'ai pas eu de péridural, c'était atroce. Enfin ma fille est là mais son coeur ne bat pas, elle ne crie pas et elle est toute bleu. La sage femme l'amène vite fait au pédiatre, et je reste en attente. Un accouchement presque en silence, y a seulement les cris de douleurs et de panique. Jusqu'au dernier moment j'ai cru que je vais donner la vie, aujourd'hui, à ma princesse et voilà que je lui donne la mort. 45 minutes plus tard, le pediatre arrive et on me l'annonce "on a tout fait, mais son coeur n'a pas réagit. On est désolé mais on l'a perdu". Tout mon monde s'effondre, je suis en état de choc et je le suis toujours. Ma fille tant attendue, et que je ne connaitrai jamais. Je pense à elle tous les jours, tous les jours je la pleure. J'arrive à un point que je ne veux plus vivre. J'aurai aimer partir avec elle.
Je t'aime ma belle "Joumèn"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Lise71

avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : Saone et Loire
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laureline
Décédé(e) à : terme, 41SA+2
Le : 19/12/2011
Date d'inscription : 14/05/2012

MessageSujet: Re: La douleur qui ne passe pas   Lun 30 Oct - 11:15

Moi aussi j'ai perdu ma fille à 41 SA+2 il y a bientôt 6 ans. Mais en arrivant à la maternité je ne la sentais déjà plus bouger. Le coeur très lointain je m'en souviens aussi, c'était le mien que j'entendais... A l'échographie aucun mouvement. 

En te lisant j'ai l'impression de revivre mon histoire. J'en ai voulu à la sage-femme qui m'a dit 2 jours avant que tout allait bien, je m'en suis voulue de ne pas avoir insisté pour être déclenchée ce jour-là.

Est-ce que tu sais ce qui est arrivé ? Moi je n'ai jamais su.
La douleur m'a été insoutenable pendant plusieurs mois et puis je suis retombée enceinte et j'ai eu des jumeaux, et la vie a repris son cours, mais jamais vraiment comme avant.

Ne laisse pas la douleur t'enlever à ton grand, il a besoin de toi et tu as besoin de lui, et du papa aussi, vous devez vous soutenir tous les trois. 
J'ai vu la psychologue de l'hôpital, j'ai fait enterrer ma fille et je lui ai écrit aussi dans un petit carnet noir. Tout ceci me permettait d'exorciser la douleur et de retrouver la terre ferme, les souvenirs de la grossesse. N'oublie jamais que tu l'as connue, que tu l'as aimée et qu'elle le savait.

Ensuite bien sûr chacun fait son deuil à sa manière. N'hésite pas à venir en parler sur ce forum ou en MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espoir_tun



Nombre de messages : 2
Localisation : Essonne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Joumèn
Décédé(e) à : 41SA+2
Le : 14/10/2017
Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: La douleur qui ne passe pas   Lun 30 Oct - 13:13

Merci pour ta réponse. Non je ne sais toujours pas la raison de son decès. J'essaye d'être forte pour mon grand mais ce n'est toujours pas facile. Moi aussi j'écris presque tous les soirs à ma fille, je lui écris pour m'en souvenir avant tout car j'ai peur de l'oublier et d'oublier ma grossesse.J'ai peur de la remplacer un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
améliemamananges

avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : bretagne
Je suis : Maman de
Ange(s) : Alexis et Lucie
Décédé(e) à : Alexis à 24 SA +4 J (Syndrome de di george)

Lucie à 21SA +3 J (Rupture des membranes)
Le : Alexis le 03/02/2017 après 21 min de vie

Lucie le 31/10/2017 après 14 min de vie
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: La douleur qui ne passe pas   Jeu 16 Nov - 18:42

Bonjour Espoir_tun,

Que dire, il n'y a pas de mots....

Je souhaite reprendre une de tes phrases :"Ma fille tant attendue, et que je ne connaitrai jamais." Si je peux me permettre, tu l'as connu à travers ta grossesse. Elle avait certainement des habitudes. vous vous connaissiez l'une et l'autre.

La douleur est là, sache qu'elle s'apaisera avec le temps... c'est difficile à croire actuellement mais.... oui la vie reprendra son cours. Tu ne l’oublieras jamais, tu ne la remplaceras jamais. Elle fait partit de votre vie, de votre famille. Parfois les idées noires passent mais elles ne doivent que passer.... Ce n'est pas ce que ta fille voudrait, profite de ton ainé, de ton homme !

Sache qu'ici il y aura toujours quelqu'un qui pourra te répondre si besoin

Je t'embrasse et j'embrasse tendrement nos anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La douleur qui ne passe pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: