DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 vous me manquez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
verodemers

avatar

Nombre de messages : 586
Age : 32
Localisation : Rive-Sud de Montréal, Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Philippe & Alexandre, jumeaux identiques
Décédé(e) à : 21 semaines de grossesse à cause du STT (Syndrome Transfuseur-Transfusé)
Le : Dimanche 16 mai 2010
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: vous me manquez   Lun 24 Mai - 12:36

Mes chers petits louveteaux,



Maman a réussi à passer au travers de sa première journée sans votre présence. C’est très difficile; c’est presque impossible à expliquer comment je me sens, combien vous me manquer cruellement. Je me sens vide, engourdie; mon ventre et mon être tout entier est vide de vous deux mais, pourtant, l’amour est bien encore là ainsi que le désir de votre présence qui est maintenant devenu cruellement douloureux, insupportable.



Votre papa est trop fort malgré son immense peine. Il vous attendait depuis très longtemps et vous a aimé avant même votre conception. Sa présence me fait un bien énorme et m’aide à ne pas lâcher; je ne voudrais pas lui causer davantage de chagrin en me noyant dans le chagrin. Je dois rester forte pour lui pour qu’il soit fier de moi. Je ne dois pas vouloir vous rejoindre car papa aurait trop de peine.



Je n’oublierai jamais la seule et unique fois où nous, vos parents, vous avons pris dans nos bras. Vous étiez si petits, si fragiles et tellement… morts. Impossible à nier ou à oublier; tout dans notre vie me fait penser à vous deux. Je mangeais, respirait, dormait, vivait pour vous deux. Vous me remplissiez de bonheur, d’amour, de vos mouvements et de vos battements de cœur. Tant de fois je vous ai imaginé dans mes bras, vivants, suite à votre naissance. J’ai tellement pensé et rêvé à ce moment-là. J’aurais tellement besoin de vous entendre pleurer; ça serait une douce musique à mes oreilles, un appel de l’amour maternel. Je vous aurais tant bercés, aimés et cajolés. Milles et un rêves brisés pour une raison que je n’accepterai jamais de mon vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
vous me manquez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: LETTRES AU CIEL-
Sauter vers: