DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Mon bébé, mon étoile filante I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

 

 Mon bébé, mon étoile filante

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélissa 24.01



Nombre de messages : 1
Localisation : Suisse
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé étoile filante
Décédé(e) à : Bébé étoile filante
Le : 18 sa le 24/01/2020
Date d'inscription : 01/02/2020

Mon bébé, mon étoile filante Empty
MessageSujet: Mon bébé, mon étoile filante   Mon bébé, mon étoile filante Icon_minitimeDim 2 Fév - 16:22

Bonjour à toutes les mamanges et papanges( je pense qu'il y en a aussi ici).
Je viens de m'inscrire car j'ai besoin de raconter mon histoire. Je me sens bien seule depuis que j'ai perdu mon bébé vendredi 24 janvier dernier. Personne dans mon entourage n' a jamais vécu ce que nous sommes en train de vivre.
Tout commence jeudi 9 janvier 2020, lorsque nous nous rendons à une écho à 16sa. L'échographie dure très longtemps, mon mari et moi sentons qu'il se passe quelque chose mais on ne nous dit rien. Après plus de 45min d'écho le verdict tombe: notre bébé d'amour dont on ne connaît pas le sexe, a une malformation cardiaque mais ils ne savent pas nous dire quelle gravité malgré qu'ils ne trouvent pas l'artère pulmonaire (AP).
On nous dit de revenir pour faire une amniocentèse la semaine suivante et d'aller voir un cardio pédiatre pour confirmer la malformation.
Nous sortons de là complètement dévasté, en pleurs mais on doit aller chercher notre grand à la crèche alors on essaie de prendre sur nous. Le week-end passe et nous nous posons mille et unes questions malgré que notre décision soit prise à 99%. Le mercredi 15 janvier nous allons voir la cardio pédiatre qui confirme la malformation mais n'arrive pas à estimer la taille de l'AP. Elle préférerait que nous allions voir son collègue la semaine suivante pour un autre avis.
Nous sommes complètement à bout car nous savons que notre décision est prise, les examens renforcent cette décision mais elle est tellement dure à prendre... Nous savons que ce bébé n'aura jamais une vie "normale" et qu'il sera très fragile. Nous ne voulons pas lui infliger cela avec beaucoup d'opérations dès la naissance et qui ne garantissent même pas de réussir.
Malgré tout, les médecins veulent faire tous les examens possibles pour confirmer la gravité de la malformation. Le temps est long, c'est dur...
Finalement, le jeudi 23 janvier, 2semaines après l'annonce, je suis hospitalisée pour une IMG.
Les médecins ont un peu peur car en plus de tout, j'ai un placenta praevia, placé sur le col de l'utérus ce qui va engendrer beaucoup de saignements.
Vendredi 24 à6h30, je commence à beaucoup saigner suite au médicament pour ouvrir le col. Je suis emmenée d'urgence en salle d'accouchement pour me mettre sous péridurale et me surveiller. 2e médicament vers 8h30 et 3e vers 12h30. On nous annonce que notre bébé s'est endormi vers 14h30. J'ai mal... Quelques instants avant j'ai senti bébé bouger, alors j'ai mis ma main sur mon ventre et il a recommencer. (Il ne bougeait presque plus depuis qu'on avait appris sa maladie). Je pense qu'il est venu me dire au revoir. Une partie de moi est partie avec lui à ce moment là.
On m'injecte alors un autre médicament pour faire avancer les choses. J'accouche de mon bébé vers 19h30. Nous ne voulons pas le voir, il est si petit... et un peu abîmé par l'accouchement selon le médecin. J'ai peur de garder cette image de lui à jamais. Il est alors emporté en dehors de la chambre par la fantastique SF qui nous a accompagnés tout au long de cette épreuve. Nous ne l'avons pas vu et nous ne connaissons pas son sexe. Notre bébé étoile filante...
Je suis alors emmenée au bloc pour un curetage. J'ai finalement perdu 1L. Je peux sortir de la maternité le lendemain, mon grand garçon me manque tellement.
Depuis mon retour, je tiens grâce à mon fils qui a besoin de moi, et moi de lui mais cette journée du 24 janvier me hante, j'arrête pas d'y penser et ça me fait tellement mal. Mon bébé me manque tellement... Heureusement nous en parlons beaucoup avec mon mari et nous sommes suivi par une psychologue. J'espère qu'il est bien là où il est et qu'il nous attend..
Voilà où j'en suis depuis 10 jours.
Merci de m'avoir lu et merci également pour vos témoignages.
A tous nos petits anges d'amour


Revenir en haut Aller en bas
Fainaew



Nombre de messages : 15
Localisation : SHERBROOKE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Bébé Bulle
Décédé(e) à : 16 SA
Le : N/A
Date d'inscription : 04/05/2020

Mon bébé, mon étoile filante Empty
MessageSujet: Re: Mon bébé, mon étoile filante   Mon bébé, mon étoile filante Icon_minitimeJeu 7 Mai - 15:33

Bonjour Mélissa,

J'ai moi aussi dû prendre la décision difficile de mettre fin à ma grossesse, suite au diagnostique de trisomie 21 de notre bébé Bulle. Ça a été un moment très difficile mais j'ai la chance d'avoir un conjoint et des amis formidables.
Je suis vraiment désolée pour ce qui t'est arrivé et j'espère qu'aujourd'hui tu vas mieux. Nous pouvons parler si tu en as besoin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon bébé, mon étoile filante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: