DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Après la douleur, vient la colère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kiara_69



Nombre de messages : 10
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Silvio
Décédé(e) à : 25 SA
Le : 14/09/2011
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Après la douleur, vient la colère...   Sam 5 Jan - 18:27

Bonjour à tous,

C’est avec une immense douleur que j’ai découvert ce forum et que je vous rejoins. Partagée entre la peine de lire les histoires des autres et le sentiment « horriblement réconfortant » de ne pas être seule… voilà mon histoire.

J’ai 28 ans et déjà de nombreux décès de proches derrière moi. Je me croyais « forgée » mais la perte d’un enfant n’a pas d’égal…

Je suis extrêmement positive et lorsque j’apprends pendant ma première grossesse que mon fils aura de graves problèmes de reins, je me dis que c’est pas grave, qu’on est entourés par de bons médecins et que tout se passera bien. Jusque-là j’avais pas tort, mon petit trésor, Fabio, pointe le bout de son nez il y a 3 ans plus combatif que jamais et passe avec succès toutes les épreuves douloureuses qui vont lui être infligées.

La maladie de Fabio n’est pas héréditaire alors pourquoi ne pas agrandir la famille ?

Je tombe enceinte 10 mois après la naissance de Fabio et alors que je ne soupçonne même pas la présence ce pti bout je me mets à saigner pendant mes périodes de règle mais l’instinct me dit que ce n’est pas normal, je sens que je fais une fausse couche. J’en parle autour de moi, ça fait 5 jours que je perds beaucoup de sang, on me dit « t’es pas enceinte, pourquoi tu ferais une fausse couche »… je suis têtue et je décide d’aller à l’hôpital et pendant que j’attends pour voir un médecin les douleurs arrivent… je fais bien une fausse couche. Le curetage se passe normalement et on me rappelle 3 semaines plus tard. Je dois revenir aux urgences au plus vite, le gynéco veut me voir.

Il m’annonce « vous avez fait une grossesse molaire, on doit vérifier que la tumeur n’est plus là » comme ça, brut de décoffrage, sur le coup j’ai pas tout compris mais heureusement tout rentre dans l’ordre et quelques mois plus tard, me voilà de nouveau enceinte.

Mais là, j’ai peur, je le sens, quelque chose ne va pas ! j’en parle aux médecins qui connaissent bien mes antécédents (à savoir de nombreuses maladies auto immunes merdiques et rares dans la famille), mais on ne m’écoute pas, après tout l’instinct d’une mère, ça n’a pas grande valeur !

Les semaines passent mais je me sens mal, je le sais quelque chose ne va pas, je n’arrive plus à me nourrir et je suis hospitalisée 2 semaines pour me remettre sur pied, je sors de l’hôpital à 23 SA avec une écho « parfaite » pourtant, je sens dans le regard de ma gynéco que quelque chose la perturbe, elle passe un temps fou à me faire cette écho et vérifie tout 2 fois, c’est bizarre…

2 semaines plus tard je suis au travail et je me dis « tiens il n’a pas bougé ce matin », mais je me rassure bêtement en me disant qu’il est trop tôt pour s’inquiéter. Le lendemain je le sens « bouger » enfin flotter et je dis à mon mari « tu crois que s’il y avait un problème je le sentirais quand même bouger » par problème j’entends « mort » mais je n’arrive pas le dire. Mes proches me rassurent mais rien n’y fait, je dois aller à l’hôpital.

La gynéco commence l’écho, elle devient toute blanche et tourne l’écran… elle ne me regarde pas et me dit doucement « je suis désolée, c’est fini » !!!

2 jours plus tard je suis provoquée. Il aura fallu 23 heures de contractions, une péridurale mal posée qui m’a paralysée d’un côté mais m’a laissé toutes mes sensations de l’autre et pour finir une « extraction » avec les mains par les sages-femmes, pour voir enfin la petite frimousse de mon petit garçon, Silvio. On dirait qu’il dort, hélas je sais bien qu’il ne se réveillera pas.

L’autopsie révèle un « infarctus du placenta » dû à une maladie auto immune… On m’explique que mon corps ne tolère pas les grossesses, que mes propres anticorps attaquent et attaqueront toutes les grossesses que j’aurais. Que mon premier fils est vrai miracle, que Silvio n’aurait même pas dû tenir aussi longtemps, qu'il est mort à petit feu en 2 semaines par désoxygénation, et surtout qu’on aurait pu l’anticiper aux vus de mon dossier médical et de mes antécédents, qu’on aurait pu le sauver avec un traitement adéquate !

Voilà comment la peine se transforme en colère et en incompréhension.

J’ai d’ailleurs oublié de vous dire que le gynéco qui me reçoit pour m’annoncer les résultats de l’autopsie n’a pas pris la peine de lire mon dossier et quand j’entre dans la pièce il me dit « bonjour, alors il va bien se bébé ? il bouge bien ? » et quand mon mari lui dit qu’il va lui écraser la tête dans le mur, il ouvre le dossier et nous montre par mégarde les photos de notre fils autopsié. Photos que je n’oublierai jamais…

Je suis aujourd’hui enceinte de mon troisième petit garçon (31 SA) et je serai déclenchée autour du 20 février. Je suis suivie par de vrais spécialistes, j’ai un traitement qui anéanti mes défenses immunitaires et un monitoring à la maison.

Cette grossesse bien que merveilleuse est horriblement stressante pour moi , mon mari et mon fils qui me demande tous les jours à chaque fois que je débranche le monitring « pourquoi j’ai enlevé son petit frère », mais ce qui est le plus dur à supporter pour moi, c’est regard et les réflexions des autres.

Je parle de l’incompréhension, des phrases du genre « alors ça y est tu fais le 2ème » sachant bien que c’est le 3ème, ou encore « ah oui je comprends que t’es peur après ta fausse couche » parce que 23 heures sur une table à pousser pour voir naître un enfant de 600 grammes avec tous ses membres ça s’appelle une fausse couche… J’ai envie de hurler !

Ca fait des mois que je voulais écrire mais je n’y arrivais pas, j’avais trop mal, aujourd’hui je suis en colère, folle de rage, terrorisée et j’ai l’impression de « souler » tout le monde en remuant le passé !

Ils ne comprennent pas, c’était mon fils, et je ne peux pas l’oublier. Tony (celui que je porte actuellement) est un vrai bonheur et je l’aime déjà très fort, mais il ne remplacera pas son frère !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Sam 5 Jan - 18:48

chère Kiara

ton histoire est horrible. je disais que j'étais mal prise en charge mais je vois qu'il y a pire médecin que ce que j'avais. je suis désolée pour toi et surtout la partie des photos de l'autopsie. vraiment aucun tact. ils ont donc rien appris en 10 ans d'études? ça me scandalise.

les phrases des gens sont blessantes. oublier nos bébés devenus anges c'est comme ci on les tuait une deuxième fois.

je suis ravie que ta grossesse actuelle se passe bien. je croise les doigts pour que Tony vous arrive dans les bras.
et ce nouvel enfant ne remplace pas celui que tu n'as pas dans les bras. n'hésite pas a le rappeler aux gens, tant pis si tu les met mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
melimelou33

avatar

Nombre de messages : 2530
Age : 30
Localisation : Gironde
Je suis : Maman de
Ange(s) : Yanis
Décédé(e) à : né le 22/06/2012 à 26+1 et décédé à 16 jours de vie.
Et FC bébé espoir en octobre 2013
Le : 08/07/2012
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Dim 6 Jan - 5:03

Ton histoire me donne des frissons. de mon histoire j'ai tiré une leçon, nos vies, nos destins dépendent bcp des personnes sur lesquelles nous tombons.

Je comprends que tu dois être stressée et inquite car j'imagine après le décs de nos bébés, rien n'est plus pareil, fini l'insouciance car on croit toujours quil est "facile" d'aoir un bébé... c'est ce que tout le monde me disait.. et pourtant je suis orpheline de mon fils...

Le gynéco qui t'as reçu aurait méritait une grande claque dans la g****!!!! tu sais quand j'ai accouché c'est une suspicion d'une chorioamniotite ( tu pourras lire mon poste mon ange Yanis), j'ai voulu reoir le gygy qui m'xplique, il se rappelait même plus de mon dossier, je lui ai dit bin faudrait peut être chercher si l'infection c'est "faute à pas de chance" ou si ça révele pas pb sous jacent type béance du col?? il me répond: si ça vous fais plaisir!!!!!!!!!!!!! non mais ohhhhhhh j'ai perdu mon gamn qqu'un peut s'interesser et se poser des questions. Bin non j'étais un dossier, il m'était arrivé ça et dossier classé. Depuis je me suis tournée vers un gynéco spécilisé des maladies foetales qui doit me faire des exams... Certains ont aucune humanité.

La colère aussi je lai contre moi car je me sens un peu coupable mais je demande pardon à Yanis sur sa tombe toutes les semaines. la sage femme qui m'a examiné le matin de mon 6me mois m'a laissé rentrer chez moi avec des contractions, des saignements, un col raccourci en disant c'est rien je vous revois dans un mois!! pas d'écho, pas de suivi à la maison et le soir j'accouchais.... je lui en veux j'ai envoyé un courrier. Elle se sent pas conernée... 'ai envie de lui arracher la tête mais rien ne le ramenera et peut être qu tout cela ce serait passé pareil mais un PARDON m'aiderait...

alors ta colère je la comprend...

Tu n'oublieras jamais ton fils et aucun ne le remplacera car chaque enfant est unique. Et pour les gens qui te sortent ça, mais laisse tomber ce sont des c*** qu'on ren compris à la vie mais tu es bien plus forte que ça et ton fis y est pour qque chose.

Gros bisous et pensées à ton loulou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiara_69



Nombre de messages : 10
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Silvio
Décédé(e) à : 25 SA
Le : 14/09/2011
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Lun 7 Jan - 7:58

Merci de tout coeur pour vos réponses, ça me touche beaucoup.

Vos histoires m'ont beaucoup touchés aussi, c'est vraiment dramatique de devoir en passer par là, d'être si mal suivies et si mal comprises.

C'est si frustrant de se dire que si seulement on était tombées sur les bonnes personnes... j'espère que la vie ne nous réserve plus que de bons moments.

Je ne laisserai plus personne me dire que mon instinct n'a pas de valeur, nous sommes des mamans, personne ne sait mieux que nous !

J'espère que vous aurez la chance que j'ai, d'avoir une nouvelle grossesse, et que tout se passera bien.

Encore merci pour vos messages qui m'ont beaucoup réconfortés

Enormes pensées pour nous ptis anges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melimelou33

avatar

Nombre de messages : 2530
Age : 30
Localisation : Gironde
Je suis : Maman de
Ange(s) : Yanis
Décédé(e) à : né le 22/06/2012 à 26+1 et décédé à 16 jours de vie.
Et FC bébé espoir en octobre 2013
Le : 08/07/2012
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Lun 7 Jan - 8:30

oui pareil pour moi je savais que qque chose n'allait pas et une prochaine fois je bougerai pas tant q'on m'aura pas examiné comme je l'entends.... mais c'est quand même dingue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mes deux princesses

avatar

Nombre de messages : 523
Age : 27
Localisation : CENTRE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anhena et Thalya
Décédé(e) à : 24 semaines de grossesse
Le : 07/08/2012
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Lun 7 Jan - 11:00

Je te lis et meme si les circonstances ne sont pas les meme je me reconnais un peu dans ce que tu ecris les gens ne peuvent pas connaitre la douleu que l'on ressent si il ne l'on pas vecu les gens me traite de "faignasse" car je ne retourne pas travailler mais aujourd'hui 5 mois jour pour jour apres la perte de mes petites cheries je n'est pas encore le courage d'affronter les gens leurs questions leurs reflexions toutes ces questions qui etait si anondine il ya un ans vous avez des enfants ?? leur repondre oui engendrais encore plus de questions leur dire qu'elles sont decedes entrainerais de la pitier leur dire non reviendrais a mentir et a faire comme si elles n’existerais pas impossible elles sont peut etre decedes mais elles existent apres toute leur reflexions a la con tu es jeune tu en referas; sa a marcher un foi sa fonctionnariseras a nouveau ... les nouvelles rencontres sont des tortures elles sont insupportable meme certaines personnes qui connaissent notre histoire ont parfois des reactions bizzarre ils evitent le sujet comme un tabou je suis si fiere d'elles parfois j'ai eni de le crier au et fort je suis une maman meme si elles ne sont plus la mais les reactions des gens sont tellement dur que je prefere rien dire et sa me bousille
et ce connard de gyneco est un bouffon il nous montre encore une fois que nous ne sommes que des numeros ils ne prennent meme plus le temps de lire nos dossiers la medecine d'aujourd'hui est honteuse

je t'envois beaucoup de courage

douces pensées pour ton petit Silvio bisous a ton petit Fabio et a ton petit bout Tony ils ont une maman tres forte qui se bat tout les jours pour eux tu as un grand coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melimelou33

avatar

Nombre de messages : 2530
Age : 30
Localisation : Gironde
Je suis : Maman de
Ange(s) : Yanis
Décédé(e) à : né le 22/06/2012 à 26+1 et décédé à 16 jours de vie.
Et FC bébé espoir en octobre 2013
Le : 08/07/2012
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Lun 7 Jan - 13:02

Mamange des jumelles, comme je me reconnait dans tes paroles. J'ai repris le travail 4 moi après le décès de mon fils. Ce qui était encore plus dure et que je suis infirmire et que c'est dans cet endroit que javais mis Yanis au monde, mais pas là ou il était décédé... je n'aurai pas pu y retourner.

Toutes mes collgues savaient, c'est un avantage et un inconvénient. Avantage car elles posent pas de questions, t'écoutent si besoin et ont de l'empathie mais un désavantage car tout simplment tu n'as plus de vie privée, tout le monde était au courant je voyais de la pitié et j'aurai voulu que personne ne le sache, le comportement des gens changeaient... les silences, on changeait parfois d'endroit quand j'arrivais... peut à petit je m'y suis faite je e suis blindée tel un robot et j'ai fais aussi bcp de tris dans les gens que je cotoie.

L'avantage aussi c'est que du coup personne ne m'a demandé comment il allait...

quand on me demande si j'ai des enfants je ne réagis pas pareil avec tout le monde, c'est au feeling, soit je dis oui mais il n'est plus avec moi, ou alors je ne réponds pas... j'avoue que arfois des gens insistants j'ai dit non mais j'avais si mal de dire non mais ces gens là étaient curieux et je ne voulais pas me livrer à eux!! mais ce non j'ai eu mal toute la jrn et j'ai demandé pardon à Yanis. Mais c'est dificile car tu sais aussi que tu mets mal à l'aise les gens...

Au début je ne sortais plus puis mon début a été la reprise du sport. Je me suis inscrite dans mon équipe de basket quand j'étais ado, certaines savaient d'autres non mais j'étais "traitée" comme les autres et ça m'a aidé... quand je parlais pas elles savaient les gens me laissaient elles s'adaptaient à moi... la sport a été important pour la colère, le défouloir, se faire violence.... puis j'ai repris le travail. Au départ j'avais l'impression d'étouffer, tout me rappelait Yanis, j'avais envie de menfuir, je ne savais même plus si j'aimais mon métier.... puis aprs qques mois les habitudes ont repris le dessus avec le gout et la passion de m'occupait des gens. J'ai parfois un peu moins patience quand les gens m'expliquent leur malheur qui pour moi n'est rien mais je prend sur moi.

J'ai aussi appris à être égoiste à faire les choses pour moi. Peu de choses me foont plaisir donc quand nous sommes invitées je n'y vais pas toujours, tout dépend de mon "état" mais mes proches comprennent. je parle souvent de Yanis avec mes amis, ma famille... il a sa place parmi nous tous et chacun sa douleur....

Prend le temps qu'il te faut... et je te rejoins nous sommes que des numéros.... et je ne le pensais pas étant infirmière mais passant de "l'autre coté", je me rend compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiara_69



Nombre de messages : 10
Localisation : Lyon
Je suis : Maman de
Ange(s) : Silvio
Décédé(e) à : 25 SA
Le : 14/09/2011
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 3:48

Quelle horreur, cette question "t'as des enfants?" c'est comme si on nous plantait une nouvelle fois un couteau dans le coeur.

En fonction des gens je réponds, oui, 2 et j'attends le 3ème, ceux que je ne connais pas du tout et qui me demandent leurs ages et leurs prénoms, je leur réponds l'âge qu'aurait Silvio s'il avait survécu, je me dis qu'ils n'ont pas besoin de savoir. Et les autres je leur réponds Fabio, 3 ans, Sivlio est décédé et Tony arrive... en règle général les gens sont tellement mal à l'aise qu'ils ne posent plus de question. Et pour les rares curieux qui me demande les circonstances, je réponds que c'est compliqué et que je n'ai pas envie d'en parler, ça les calme !

Pour le travail, rassure toi, tu n'ai pas du tout faignante, le temps doit faire son oeuvre, moi je n'ai pas pu y retourner, j'ai démissionner alors que j'avais un poste en or, mais je ne pouvais pas affronter les regards de pitié, les regards d'incompréhension et pire les regards médisants de certains qui sont capables d'être contents que a vie m'ait fait souffrir (c'est dramatique mais hélas, les pourris y en a partout...).

Prends le temps qu'il te faut pour te remettre, ta carrière attendra ! Tant pis pour ceux qui ne comprennent pas, nous on sait et on comprend !

Et pour les abrutis qui te disent "t'en auras d'autres", c'est sur ils sont vraiments débiles ! Bien sur je te souhaite d'en avoir d'autres mais tes petites anges ne seront pas remplacées, ni oubliées. Mais que les gens sont stupides...

Courage et tendres pensées pour vous les filles et vos ptis anges Anhena, Talya et Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melimelou33

avatar

Nombre de messages : 2530
Age : 30
Localisation : Gironde
Je suis : Maman de
Ange(s) : Yanis
Décédé(e) à : né le 22/06/2012 à 26+1 et décédé à 16 jours de vie.
Et FC bébé espoir en octobre 2013
Le : 08/07/2012
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 5:45

Merci Kiara,

Je suis d'accord l'aspect professionnel passe en second plan. Depuis la perte de mon fils j'ai réorganisé ma vie. Je vais à l'essentiel, m'encombre pas des abrutis, fais ce que MOI je veux et pas pour faire plaisir.

Certains aspects de ma personnalité sont meilleurs d'autres non....

Je n'ai plus les mêmes priorités et certaines mamanges ont ce besoin aussi après la perte d'un enfant de tout changer: déménager, changer de boulot... chacune à sa façon de SURVIVRE et elles sont toutes bonnes vu que c'est NOS décisions.

Prend le temps qu'il te faut et parfois j'ai envie de dire que si tes colègues comprennent pas bin qu'il prennnet ta vie...

L'autre jour j'ai croisé qqu'un qui me dit" oh lala mais même après 6 mois vous en êtes encore là, vous êtes dépressives" alors la j'ai envoyé... je lui ai dis que c'est sur certains moments j'avais des phases dépressives mais que je m'accrochais et là je lui dis, j'ai pas cassé un jouet, c'est un enfant, MON enfant que j'ai perdu!!! je lui ai dit le week end tu fais quoi, tu mange en famille le dimanche autour d'un bon repas mais bon je vais pleurer sur la tombe de mon fils alors oui j'ai le droit d'aller mal!!!!! mais si t'as le mode d'emploi pour aller mieux je veux bien... tu sais ce qui me faut pour aller bien, qu'on me rende mon fils!!!!! et c'est pas possible alors fous moi la paix.

Je demande pas aux gens de comprendre car pas possible tant que nous l'avons pas vécu mais au moins mesurer notre douleur sans jugement....

Et parfois je réponds pas tant je suis paralysée par tant de conneries qu'on peut sortir....

Une autre fois je mange chez une amie et une boufonne à coté de moi faisait que de se plaindre et vantait les mérites de son fils de 10 mois devant moi, alors quelle savait " bin moi mon fils il fait ci, il fait ça...." un moment j'en ai eu marre j'ai dis bin moi il fera jamais... bon c'est clair ça a pas mis une super ambiance... lol ça me fais même rire maintenant...

Alors je raconte tous ça à ma psy et elle me dit" Amélie, vous aussi si vous cotoyer que des cons on va pas s'en sortir, chassez les et on pourra commencer la thérapie"... j'aime bcp!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mes deux princesses

avatar

Nombre de messages : 523
Age : 27
Localisation : CENTRE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anhena et Thalya
Décédé(e) à : 24 semaines de grossesse
Le : 07/08/2012
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 7:09

Ta psy a eu la bonne phrases elle a totalement raison je suis contente d'avoir des amis qui comprennent ce que je vis et qui m'entourent chaque jour dont ma meilleur amie avec qui j'était en fois depuis trois ans qui en fin de conte a ete la personne que sa a le plus toucher et sa nous a ressoudez elles parlent souvent d'elles elles est fiere d'etre leur tata meme si elles ne sont plus parmit nous elle est fantastique avec nous c'est la premiere qui est venue me reconforter qui a meme voulut arreter de bosser pour que je ne reste pas seul une des seules qui a voulue les voir qui adore regardée les photos de mes puces quand elle vient nous rendre visite elle est geniale elle connait toute l'histoire tout ce que ce connard de gyneco ma fait je ne serais jamais assez reconnaissante pour tout cela sa ma beaucoup aidée mais c'est vrai que le monde exterieur me fait peur les trois premiers mois je ne pouvais plus bouger de chez moi le pire etait d'allez en courses les hotes de caisses me voyaient toutes les semaines et la de me revoir sans mon gros ventre (a 5 mois on aurait dis que j'allais accoucher) et puis j'achetais beaucoup de vetement en double alors toutes savaient que j'attendaient des jumelles mais elles ont compris d'elles meme elles n'ont pas poser de question donc j'ai commencé a ressortir peu a peu mais le monde me fait peur quand je suis en "crise" les larmes sortent sans meme que je le veuille les images de mon accouchement reviennent me hanté en je deviens comme folle la haine m'envahis j'ai envie de tout detruire autour de moi c'est pour cela que le boulot pour le moment c'est niète le pire c'est quand les administrations me demandent vous faites quoi en ce moment salarié, sans emploi... non je suis en congés maternité et la évidement le ah c'est une fille un garcon il a qu'elle age ... donc je reponds en congés maternité sans enfants la ils sont scotchés il ne savent plus quoi dire il yen a meme qui en profite vus les circonstances que vous venez de vivre je vous propose de prendre une assurance décès comme si sa allait se reproduire RRRrrrr!!! je l'aurais tuer enfin bon j'arrete de raconter ma vie lol

plein de bisous a vous petites mamanges

douces pensées a Silvio et Yanis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melimelou33

avatar

Nombre de messages : 2530
Age : 30
Localisation : Gironde
Je suis : Maman de
Ange(s) : Yanis
Décédé(e) à : né le 22/06/2012 à 26+1 et décédé à 16 jours de vie.
Et FC bébé espoir en octobre 2013
Le : 08/07/2012
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 8:20

Quelle connasse avec son assurance celle la!!!

Non tu peux raconter tout ce que tu veux c'est fait pour ça et ça soulage Smile

Moi aussi j'ai es personnes ressources qui parlent de lui, regardent les photos.. ça fait du bien car évite le sujet c'est pire qu tout pour une maman je trouve.

Moi quad mes collgues parlet de leurs enfants, leur évolution j'ai un gros pincement mais je sais qu'elles ne font pas exprès. Pour les courses moi c'était comme toi; je regardais partout que je conaisse personne, j'avais l'impression que c'était noté sur mon front, je me sentais persécutée comme une folle mais la psy m'a rassuré en me disant que j'étais normal.... parce que parfois t'en doute....

Moi aussi le congés mater j'ai eu du mal. Un congé mater sans enfant... quand ce n'était pas les administrations je disais j'étais en arrêt pour soucis santé. Et le pire c'était la carte vitale, comme j'ai accouché prématurément dès qu j'allais au doc avec le 100% il était noté ma date de terme et pas de gros bidou... certains disaient rien d'autres les pieds dans le plat.... alors je me blindé tel un robot.

Pour la vie extérieur, petit à peit je retourne chez des amis proches mais les soirées festives ou avec foule de monde je peux pas, je fais comme des crises d'agoisses, car les gens s'amusent sauf moi et ça nous renvoie encore et toujours à notre trsite réalité....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 10:22

je poste ici car vous parlez du sujet. désolé d'avance Kiara 69
je suis infirmière également et j'ai commencer mon premier poste hier en pédiatrie grands enfants (enfants de 3 a 18 ans).
la cadre supérieure et celle du service sont au courant de mon histoire, mais pas les collègues.
du coup j'ai eu droit 2 fois en 2 jours "tu as des enfants?" alors j'ai envie de leur dire "oui j'ai un fils mais il est décédé" mais si je commence a parler de Kalan je me met a pleurer, je suis incapable de parler de lui sans pleurer. alors je leur répond "NON" et ca me brise le coeur.
mais une collègue a quand même demander "et tu en voudrais?" j'avais envie de m'effondrer sur place.
je me suis retenue.
un autre moment assez dur c'était quand je suis aller prendre le bain a une petite, elle avait 2 doudous, et un de ses doudous était le même que j'ai donné a mon fils pour pas qu'il soit seul dans le cercueil. j'avais les boules.

je pense a chacuns de vos anges, doux baisers vers leur nuages

Revenir en haut Aller en bas
mes deux princesses

avatar

Nombre de messages : 523
Age : 27
Localisation : CENTRE
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anhena et Thalya
Décédé(e) à : 24 semaines de grossesse
Le : 07/08/2012
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 12:36

oui dur dur moi aussi je leur est mis un petit doudou et comme j'en a vait acheter deux j'en est gardé un pour moi on est relier par lui

plein de bisous a vous toutes je vous envoie beaucoup de courage


douces pensées a vos petits amours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamange de Lola

avatar

Nombre de messages : 178
Age : 43
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Lola
Décédé(e) à : 21 semaines par I.M.G. pour trisomie 18
Le : 07/01/2012
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 15:39

Bonjour Kiara,

bien désolée de t'accueillir parmi nous... et mes plus sincères sympathies pour la perte de votre petit Silvio...

Ta colère est tout à fait normale et les gens sont plus que maladroits dans leurs interventions! C'est pour ça que ce forum est si réconfortant: on se sent normales et comprises à travers les vagues du deuil d'un tout petit bébé... Les gens banalisent et ressentent tellement de malaise qu'ils ont hâte qu'on passe à autre chose... hélas, ce n'est pas comme ça... J'en parle encore régulièrement et même si je crée souvent un malaise en abordant le sujet je me dis qu'eux vivent cet inconfort le temps de la conversation, moi il me suit tout le temps! Alors tu fais et dis ce que ton coeur te dit et c'est tout. Les gens qui n'y sont pas passé ne peuvent malheureusement pas comprendre... du moins c'est ce que je crois...

Courage, bébé espoir arrive bientôt... j'espère que tu seras la plus sereine possible pour son arrivée Wink Silvio veille sur vous et t'aidera jour après jour...

Bonne chance pour la suite.

Douces pensées pour vous et votre petit ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melimelou33

avatar

Nombre de messages : 2530
Age : 30
Localisation : Gironde
Je suis : Maman de
Ange(s) : Yanis
Décédé(e) à : né le 22/06/2012 à 26+1 et décédé à 16 jours de vie.
Et FC bébé espoir en octobre 2013
Le : 08/07/2012
Date d'inscription : 11/12/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mar 8 Jan - 17:01

Maman de Kalan, au début je voualis changer de service comme pour changer de vie et puis bcp était au courant mais je n'ai pas fait car pour cela il faut s'investir, s'intégrer et j'avais pas enie, la routine a été plus "facile" si puis-je dire... comme ça pas de questions. C'est surtout lors des soins que les patients me demandent....

Mamn des jumelles j'ai fais comme toi il avait deux doudous, un est parti avec lui pour qu'il ne soit pas seul, l'autre est avec nous, je l'ai même habillé de son petit bonnet et chaussons qu'il avait les premiers ours en réa. Il est dans ma chambre...

Maman de Lola je fais comme toi, parfois j'en parle je mets mal à l'aise les gens ou ils se mettent à pleurer. ça me rappelle que je vis est tant insupportable, qu'on est si forte... je sais pas comment. je me savais forte mais pas à ce point, au point de survivre avec l'inacceptable... du coup je me dis comme toi au pire ça va les rendre triste ou mal à l'ise 5 min, moi c'est toutes ma vie....

Pensées à tous nos anges d'amour!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudi

avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : Sud ouest
Je suis : Maman de
Ange(s) : ****7 petits anges ****
Décédé(e) à : 7 sa / 12 sa / 8 sa / 14 sa Ilona / 21 Sa Kiara / 16 Sa Léa / 13 Sa
Le : octobre 2009 / juillet 2010 / septembre 2010 / janvier 2012 /

octobre 2012 (annonce malformation cardiaque sévère et irréversible : refus de l IMG j'accompagnerai ma puce jusqu'au bout)
Kiara est née le 15 novembre 2012 à 16h22, elle s'est envolée dans mes bras, contre mon coeur de Maman avec tout notre amour à 16h26

18 Août 2013 : Léa a déployé ses ailes à 10h02 avec tout mon amour de Maman

février 2014 : tit ange
Date d'inscription : 13/10/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mer 9 Jan - 2:28

Chère Kiara

Désolée de t'accueillir parmis nous, toutes mes pensées vont vers toi et ton petit ange ...
Ton histoire est très triste ... Que de douleur, ta colère est bien plus que légitime, tu es au bon endroit pour t exprimer ...
D'énormes pensées et de courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manon.mon ange

avatar

Nombre de messages : 1875
Age : 35
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ludivine et Angélique et Manon
Décédé(e) à : Ludivine et Angélique décédées à 21 SA
Manon décédée 15 jours avant le terme
Le : 25/05/2011 , 16/04/2012
Date d'inscription : 04/05/2012

MessageSujet: Re: Après la douleur, vient la colère...   Mer 9 Jan - 9:08

douces pensées pour toi et ton ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Après la douleur, vient la colère...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: