DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
Ethan mon amour I_icon_mini_portalAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ethan mon amour

Aller en bas 
AuteurMessage
harwill_12

harwill_12

Nombre de messages : 73
Age : 48
Localisation : France, Bordeaux
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ethan
Décédé(e) à : 32 SA
Le : 04.07.2007
Date d'inscription : 04/12/2008

Ethan mon amour Empty
MessageSujet: Ethan mon amour   Ethan mon amour Icon_minitimeVen 5 Déc - 4:36

Message du 14.09.2007
Bonjour à toutes,

Ca fait maintenant quelques semaines que je vous lis et que je trouve du réconfort dans vos témoignages. Que de larmes versées devant mon écran en pensant à vous toutes et en pensant surtout à lui, mon bébé, mon fils, mon ange. Longtemps j'ai tenté d'écrire sans jamais pouvoir le faire et ce soir les doigts glissent sur le clavier. J'ai perdu mon bébé Ethan le 4 juillet 2007 à 32 SA suite à une thrombose veineuse placentaire. Cette grossesse je l'attendais depuis 6 ans disons même que je ne l'espérais plus. J'avais fait une fausse couche en janvier 2001 et depuis rien. Avec mon mari nous avions même pensé ne jamais connaitre cette joie. Et puis comme ça un beau jour de janvier 2007 le test est positif. La surprise puis la joie bien sûr et très vite je sais que ce sera un garçon. Pour quoi je ne sais pas mais je le sens ! la grossesse est un peu compliquée, j'ai droit à une amniocentèse du fait de mon âge ( 36 ans et demi ) qui me provoque un décollement de la poche sur toute sa superficie. Je dois donc restée au calme le plus possible , semi allongée ou alongée mais éviter la voiture et les allées et venues. Et alors ? où est le problème je peux bien faire ça pour lui, lui que je n'espérais plus. Et puis ce sont quoi 6 mois dans une vie. Le sacrifice ne me fait pas peur et je respecte à la règle les recommandations de mon mèdecin. Mes mois passent, c'est effectivement un garçon qui gigote beaucoup, qui est plein d'énergie et avec lequel je passe les moments les plus fabuleux de mon existence. Et puis l'angoisse, fin juin. Pourtant tout va bien , les échos sont normales, la dernière visite est plus que bonne mais cette angoisse ne me quitte pas, en sourdine au fond de moi. Si bien que je me déclenche des contractions. Mon mari m'emmene à la maternité un soir tellement je panique mais non tout va bien monitoring normal,activité normale. on me dit de rester calme mais pourquoi cette peur ne me quitte t'elle pas ? et vopilà qu'arrive ce mercredi 4 juillet . Je suis réveillée de très bonne heure vers 5 heures du matin alors que je suis une grosse dormeuse. Mon mari est d'ailleurs surpris de me voir déjà éveillée. Il part au travail comme tous les matins mais je ne parviens pas à me rendormir : Ethan ne m'a pas dis bonjour comme tous les matins. Je secoue mon bidon, rien. Bon Monsieur Bébé est comme sa maman il n'est pas du matin. Ma matinée se passe et toujours rien. Je décide de partir à la douche mon Bébé n'aime pas ça , je ne sais pas ce que cela lui procure mais qu'est ce qu'il galope pendant la douche !! Toujours rien. Et là je sais. Je sais que mon enfant est mort. Là encore pourquoi je ne sais pas mais j'ai compris. Ma mère arrive sur ces entrefaites et je lui demande de m'emmener à la maternité. Monitoring plat on trouve pas le coeur, et écho sentence : plus de rythme cardiaque Ethan nous a quitté et j'ai l'impression que je quitte mon corps. Je suis comme spectatrice des minutes suivantes. On m'explique ce qui va se passer très gentimment très calmement très humainement. J'écoute j'acquièse mais à qui parle t'on certainement pas à moi, pour moi tout va bien c'est obligé. Je percute pas je crois. On m'installe dans une chambre mais toujours rien je suis comme deconnectée de ma tête et de mon corps. J'ai un trou dans les minutes qui suivent. Je reprend conscience je suis assise dans la douche dans les bras d'une sage femme et j'hurle, un cri animal, l'instinct animal qui ressort. On m'explique je dois accoucher naturellement pas de césarienne pour ne pas abimer l'utérus et préserver l'avenir. L'avenir ? mais c'est quoi ça ??? parce qu'après ça il y a un avenir possible ? c'est une plaisanterie une mauvaise blague un mauvais rêve. Me voilà donc sous cachet pour préparer l'utérus et le trvail réel ne commencera que le vendredi vers 23h heure à laquelle on me pose la péridurale. Pendant c'est trois jours, j'ai caliné mon Bébé, je lui ai dis au revoir, j'ai essayé de m'habituer a l'idée que le jour de la naissance il n'y aurait pas de cris rien que le silence. Pendant ce temps là, alors qu'il devrait acheter des couches, mon époux organise les funérailles de son fils avec un calme et un courage exemplaire. Ethan vient au monde le samedi 7 juillet à 13h34, ironie du sort le 07.07.07 censée être la date de la chance de l'année. Nous avons eu le bonheur de voir sa bouille toute ronde, ses belles petites joues , ses adorables mains, il pesait déjà 1kg930. Je suis à la fois la plus heureuse et la plus triste des femmes à cet instant là. J'ai un fils et dieu qu'il est beau. Mais jamais je ne le verrais grandir rire pleurer chanter, vivre. Nous incinérons Ethan le jeudi 12 Juillet. Je me dois d'être forte pour lui. Avec son papa nous lui choissisons un endroit calme au pied d'un arbre entouré de bruyère pour répandre ses cendres. Nous ne pouvons pas le laisser dans un petite boite c'est au dessus de nos forces.
Ca a fait 2 mois qu'il nous a quitté et je me demande encore comment je fais pour survivre. Quelle est cette vie que s'attaque à des tout petits ? Je vis pour lui, pour son souvenir parce que c'est la seule façon de le garder un peu en vie. il n'aura pas la chance et l'occosion de vivre et je me dis que si je baisse les bras il sera mort pour rien. Mon ange vit à travers sa maman, je suis fière quand on me regarde. En me regardant les gens pensent à lui même s'ils se disent qu'il est mort. Mais pour moi c'est important. Comme vous toutes, je suis une maman d'une façon différente de la plupart des mamans mais mon petit à sa place dans nos coeurs et dans nos vies. Avec mon mari nous lui avons choisi une étoile dans le ciel qui nous protège à jamais.
Mon mari désire que l'on fasse un autre enfant et je suis dans l'incapacité de le satisfaire. Je m'en sens totalement incapable. Parce que je sais que ce sera une grossesse difficile tourmentée et que ce futur Bébé ne mérite pas de subir cela.Et puis je me sens tellement vide de l'intérieur il manque tellement une partie de moi qu'il a emporté avec lui. Je lui dis tous les soirs a quel point je l'aime tout comme je le faisais lorsqu'il vivait encore en moi. Pas un soir depuis le début de ma grossesse je ne me suis endormie sans lui dire je t'aime et je continue encore.
Je t'aimais je t'aime et je t'aimerais mon ange.
Pardon de la longueur je n'avais pas prémédité que j'aurais tant de choses à lacher. Je me sens un peu plus légère.
Merci de m'avoir lu. Savoir que l'on est pas seule est un soulagement intense.
Bisous d'amour à tous nos anges

Sophie maman d'ange Ethan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ethan mon amour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: TÉMOIGNAGES-
Sauter vers: