DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Deprime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myangelmya



Nombre de messages : 312
Age : 28
Localisation : Laval
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mya
Décédé(e) à : 21 semaines
Le : 06/09/2015
Date d'inscription : 29/09/2015

MessageSujet: Deprime    Sam 7 Nov - 12:01

Salut les mamanges, depuis quelques jours je me sens deprime pourtant je commençais à aller bien, j'ai l'impression d'être la seul qui pleure encore notre ange Mya et Ca m'attriste beaucoup. L'autre jour j'ai pleuré à cause d'une émission à la télé ou une dame a perdu son bébé mon conjoint ma vue pleure et il m'a prit dans ses bras Ca m'a fait du bien et il m'a dit te voir pleurer va me fait pleurer, je ne veux pas qu'il pleure pour moi... Il me parle jamais quil s'ennuie de Mya ou quoi que ce soit si on fait de quoi pour elle exemple accroche au mur un cadre avec le crucifie qu'il y avait sur son cercueil c'est pour moi comme il dit et ca me fait de la peine.

En plus dernièrement, je ressens le sentiment de l'échec de ne pas avoir fait un bébé en santé et c'est pourquoi jai le besoin de tomber enceinte le plus rapidement possible car cela serait une réussite qui pourrais appese mon sentiment d'échec.

J'espère remonter la pente, car présentement j'ai de la difficulté à dormir, je suis rendu un peu dépendante affective envers mon conjoint, jai moins envie de faire mes activité que j'ai repris meme pas une semaine après la naissance de Mya. On dirait que la peine me rattrape, pourtant je pensais qu'avec le temps ma peine diminuerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doudoune

avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : france
Je suis : Maman de
Ange(s) : Noémie
Décédé(e) à : 26sa+4,
9sa,
10sa
Le : 26/04/2014,
06/02/2015,
14/03/2016

Date d'inscription : 13/05/2014

MessageSujet: Re: Deprime    Sam 7 Nov - 14:49

Bonsoir,

Je te répond, car le deuil c'est cà: les moments où on pense que ca va mieux, où on croit que notre peine diminue, et puis on replonge...  et puis ensuite on remonte, c'est cette vague dont beaucoup de mamanges parlent... le tout étant de pas plonger trop longtemps, et de se faire aider si besoin... en allant voir un médecin, ou psychologue...

Sinon, mon mari, lui aussi, faisait des choses pour moi, et non pour lui... Sa peine, il n'en parlait pas, il en a très peu parlé, ... Je crois que beaucoup d' hommes n'expriment pas leurs émotions, ce qui peut-être très douloureux pour nous. Je pense qu' ils ne vivent pas ce deuil de la même manière que nous, même s' ils ont également leur peine... 

Bon courage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie29



Nombre de messages : 1404
Localisation : Finistere
Je suis : Maman de
Ange(s) : Corentin,
mini espoir

Décédé(e) à : 24sg,
7sg
Le : 07/07/2014,
08/02/2015
Date d'inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: Deprime    Sam 7 Nov - 15:06

Bonsoir,

J'allais te dire à peu près ce que vient d'écrire doudoune pcq c vraiment ça ...

Et je voulais ajouter que les dates nous font mal parfois même sans que l'on s'en aperçoive et j'ai vu que tu as perdu Mya le 6 (hier on était le 6 !).
Je m'explique : à plusieurs reprise j'avais l'impression que ma tristesse ressurgissait, que j'étais à fleur de peau av tt le monde et hop je me rendais compte que le 7 approchait (j'ai accouché de Corentin le 7 juillet) et j'ai fini par comprendre, av l'aide de ma psy, que mon corps ou mon cerveau ou les 2 savaient que cette date approchait ! Je voulais t'en parler pcq ça a duré longpts : ce mois ci (et ça fait 15 mois que je l'ai perdu !) c la 1e fois que je n'ai même pas su qu'on était le 7, ça ne m'a rien fait ... qd j'ai vu quel jour on était je suis juste calmement allée acheter une rose blanche et je l'ai installée à côté de sa bougie allumée.

Alors voilà ne t'étonnes pas si tu as des hauts et des bas, c vrai que c comme ça le deuil.

Bon courage et plein de baisers à nos anges
M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siatefelice



Nombre de messages : 6
Localisation : Repentigny, Quebec, Canada
Je suis : Maman de
Ange(s) : Anita
Décédé(e) à : 39 semaines et quelques jours
Le : 27/08/2015
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Je vis aussi de la déprime... Je suis profondément triste et déprimée   Ven 13 Nov - 11:29

Bonjour Myangelmya

Ma fille est morte 1 semaine et demie avant la tienne. Je pense avoir écouté la même émission que toi, à Canal Vie. C'est tout à fait normal de ne pas aller bien après même pas 3 mois. C'est encore très très récent, et la complexité de ce deuil est incroyable. Il y a des journées où c'est moins pire que d'autre, mais pour ma part, je ne pense pas aller mieux. Ou quand je pense qu'une journée est moins pire, je me fais ramasser par la suite avec des crises de larmes, de la colère, un puits de tristesse sans fin. La souffrance va diminuer avec le temps, mais nous ne sommes pas encore rendues là. Ça prend beaucoup de temps. Selon moi et les témoignages que j'ai lu, on ne peut pas espérer aller bien en l'espace de quelques mois. 

Tout ce qu'on peut faire, c'est d'accueillir nos émotions, les laisser venir, les exprimer, les écouter, les ressentir. Et ça, ça fait terriblement mal. Car si on fuit notre deuil, il va nous rattraper plus tard, c'est inévitable. 

Lis-tu des livres? J'en ai lu quelques-uns, comme par exemple Les rêves envolés. L'auteure décrit ce type de deuil comme un des pires que l'on peut vivre, et que ce deuil se fait par vagues. Des moments moins pires, mais des moments où l'on replonge. Et ça peut durer longtemps. On ne peut pas s'attendre à ce que nos émotions disparaissent. Nous devrons apprendre à vivre avec l'absence de notre fille pour le reste de notre vie. Certaines disent que la douleur ne s'efface pas complètement. Mais qu'on devient plus en paix avec les années. Pour ça, il faut accueillir nos émotions. Je sais que c'est la chose la plus difficile à faire. J'ai un autre livre que j'ai beaucoup aimé aussi : L'insoutenable absence, comment survivre à la mort de son enfant. J'ai aussi lu La chambre vide, qui est un témoignage d'une femme qui a perdu son enfant mort-né, comme moi. Est-ce que d'écrire te fait du bien? Écrire tout ce dont tu as envie... tes pensées, tes émotions, ou écrire à ta fille.

C'est dommage pour ton conjoint, et ça doit être terriblement difficile à vivre, avec son manque de communication et d'expression de ses sentiments. Sois rassurée qu'il est profondément triste d'avoir perdu sa fille. Souvent, les hommes n'expriment pas leurs émotions, n'en parlent pas. Car ça fait trop mal, car ils ne sont pas habitués, car ils ne veulent pas nous rendre triste, car ils ne sont pas capables d'aller voir cette souffrance en eux. Il y a plein de raisons. Mais c'est certain qu'il a très mal. Aussi, puisqu'il n'a pas porté votre enfant, peut-être que le lien ne s'est pas développé de la même façon. Je ne sais pas comment il voit les choses, mais chose certaine, sa mort a laissé de grosses traces en lui. C'est clair pour moi. Il doit être inquiet pour toi aussi. De te sens pas coupable de pleurer et que ça le fasse pleurer. C'est normal, et ça peut vous rapprocher. Il ne faut surtout pas refouler nos émotions. Je me sens aussi dépendante affective envers mon copain, dans le sens où seul lui me rassure, me réconforte, me fait du bien. Et c'est normal, car c'est avec lui que tu as vécu ça, c'est votre fille à vous 2! C'est normal de ressentir ça. 

Je ne ressens pas non plus d'intérêt/de désir à faire des activités. Je sens la vie sans couleur, sans intérêt. Je préfère rester chez moi, m'isoler. Car à l'extérieur, les gens ne comprennent pas. Et j'ai besoin de ressentir mes émotions. Et à la maison, je me sens en sécurité pour le faire, et pour pleurer. je ne dis pas que c'est nécessairement sain de vouloir m'isoler ainsi, et ça demande un gros effort de vouloir continuer à vivre, d'aller vers les autres, chez ma mère, mon père, mes amies... Les gens ne comprennent pas, et il n'y a que très peu d'oreilles attentives. Le vide que nous ressentons, c'est le vide le plus intense qui existe. Non seulement notre enfant n'est plus dans notre ventre, mais il n'est pas dans nos bras. C'est le deuil le plus difficile à vivre. 

Tu désires tomber enceinte pour combler un vide, un sentiment d'échec? Porter la vie jusqu'à terme, donner naissance à un bébé en vie. ça témoigne d'une souffrance très lourde. Je ne veux pas t'agacer avec les livres, mais dans le livre Les rêves envolés, l'auteure dit qu'un signe qu'on est prêt à devenir enceinte, c'est quand on n'a plus la pensée de devenir enceinte à tout prix. Prendre le temps de digérer toutes ces émotions, car il y en a énormément. Je souhaite aussi de tout coeur avoir d'autres enfants en vie et en santé. Mais je sais que présentement, c'est trop tôt. Je ne veux pas faire porter ça à mon prochain enfant. Je me dis chaque chose en son temps. As-tu une psychologue, ou quelqu'un à qui tu peux parler de ce sentiment d'échec que tu ressens? 

Bref, laisse-toi la chance de vivre tout ça, de remonter la pente. ça prendra beaucoup de temps. Il ne faut surtout pas diminuer cette perte. C'est un coup dur dans une vie, un coup énorme. Je suis là si jamais tu as envie que l'on discute. 

Kathleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myangelmya



Nombre de messages : 312
Age : 28
Localisation : Laval
Je suis : Maman de
Ange(s) : Mya
Décédé(e) à : 21 semaines
Le : 06/09/2015
Date d'inscription : 29/09/2015

MessageSujet: Re: Deprime    Dim 15 Nov - 12:19

Salut Kathleen, 

Merci d'avoir pris le temps d'écrire ce message, je te comprend de vouloir t'isoler cest normal mais essaye de sortir un peu, moi cest ce qui m'a fait le plus du bien cest le fait que mon chum met presque obligé à sortir seulement 2 jours après l'événement oui Ca na pas été facile et j'ai pleuré devant des gens que je n'aurais pas voulu pleurer devant mais Ca la faite du bien. Je pense qu'il faut juste avoir un équilibre pour ma part je pense qu'au début jai trop faite d'activité pour me changer les idées il aurait fallu que je prenne plus de moment pour vivre ma peine, mais dernièrement une grosse partie est sortie, présentement je suis dans une bonne remontée, comme tout le monde dit cette douleur vient par vague. 

Oui je désir beaucoup une grossesse mais autant que lorsque j'ai voulu tombé enceinte de Mya, la seul différence c'est que lorsque je serais tombé enceinte ce sera un soulagement par rapport que j'ai peur de ne pas retombé enceinte aussi facilement. J'ai besoin de cette grossesse pour continuer à avance je ne pense pas que cest pour comble un vide, en faite je ne sais pas... Mais ce vide de mon bébé il sera toujours la même avec le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deprime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: